Jean-Célestin Dervieux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Célestin Dervieux (né à Pélussin le 9 mars 1856; mort à une date inconnue) est un militant anarchiste, forgeron de profession, auteur de nombreuses chansons libertaires sous la signature de L'Abruti[1].

Un rapport de police de 1887 le décrit comme « de taille ordinaire, blond châtain, moustache blond-rouge en crocs, nez crochu, allure décidée »

Biographie[modifier | modifier le code]

Militant très actif dans la région de Lyon, il est d'abord secrétaire de rédaction au journal L'Hydre anarchiste[2] puis de La Lutte sociale. À ce titre, il est condamné en 1886 à 15 jours de prison et 100 francs d'amende pour avoir organisé une loterie sans autorisation. Les lots principaux étaient un pistolet et un couteau de chasse.

Jean-Célestin Dervieux sera plus tard condamné pour faux-monnayage.

Il est inscrit en 1901 sur la liste des anarchistes signalés comme disparus ou nomades (les « états verts » publiés par le ministère de l'intérieur). Sa trace se perd en 1904.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Gaetano Manfredonia, La chanson anarchiste en France des origines à 1914, Paris, L'Harmattan, 1997
  2. L'Hydre anarchiste, n°1, 24 février 1884, texte intégral.