Michael Schwab

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michael Schwab
Image dans Infobox.
Michael Schwab en 1886
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 44 ans)
ChicagoVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Activité

Michael Schwab, né à Mannheim (Allemagne) le et mort le à Chicago, est un militant syndicaliste et anarchiste.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est relieur de profession et prend part en 1872 à la création d'une Union des relieurs, et adhère ensuite au Parti social-démocrate.

Il arrive à Chicago en 1879. En 1881, il collabore à l'Arbeiter Zeitung et à Der Verbote.

En 1883, il participe aux côtés d'Oscar Neebe et d'Albert Parsons à la création d'un groupe de l'IWPA (International Working People's Association, connue aussi sous le nom de Black International).

Le , Schwab est brièvement présent au meeting de Haymarket Square (point culminant de la lutte pour la journée de huit heures aux États-Unis), mais quitte la place pour prendre la parole dans un autre rassemblement.

Il est tout de même arrêté le lendemain, à la suite de l'attentat qui suit le meeting de Haymarket Square, et condamné à la prison à vie, puis au bagne à perpétuité. Il est mis en cause pendant sept ans, avant que le Gouverneur John Peter Altgeld ne commue sa peine en 1893. Après la révision de son procès, le , il sort de prison et est réhabilité.

Il reprend son travail à l'Arbeiter Zeitung, mais le quitte en 1895 pour ouvrir un magasin de chaussures qui fera faillite. Ayant contracté la tuberculose, il meurt le .

Il a écrit : « La violence est une chose, et l’anarchie en est une autre [...] nous préconisons l’usage de la violence contre la violence, mais seulement contre la violence, mais encore seulement la violence comme un moyen de défense nécessaire. »

Publication[modifier | modifier le code]

August Spies, Oscar W Neebe, Michael Schwab, Adolf Fischer, Louis Lingg, The famous speeches of the eight Chicago anarchists in court : when asked if they had anything to say why sentence of death should not be passed on them October 7, 8, and 9, 1886, Chicago, Lucy E. Parsons, publisher, 1910, notice.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]