Précurseurs de l'anarchisme

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


Les précurseurs de l'anarchisme sont les personnes, personnages historiques ou de fiction qui, par leurs actes, leurs écrits, leurs rôles ou influences, ont précédé l'avènement de l'anarchisme en tant que théorie politique.

Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Histoire de l'anarchisme.

Pour de nombreux théoriciens de l'anarchisme, l'esprit libertaire remonte aux origines de l'humanité[1]. À l'image des Inuits, des Pygmées, des Santals, des Tivs, des Piaroa ou des Merina, de nombreuses sociétés fonctionnent, parfois depuis des millénaires, sans autorité politique (État ou police)[2] ou suivant des pratiques revendiquées par l'anarchisme comme l'autonomie, l'association volontaire, l'auto-organisation, l'aide mutuelle ou la démocratie directe[3].

Les premières expressions d'une philosophie libertaire peuvent être trouvées dans le taoïsme et le bouddhisme[4]. Au taoïsme, l'anarchisme emprunte le principe de non-interférence avec les flux des choses et de la nature, un idéal collectiviste et une critique de l'État ; au bouddhisme, l'individualisme libertaire, la recherche de l'accomplissement personnel et le rejet de la propriété privée[5].

Une forme d’individualisme libertaire est aussi identifiable dans certains courants philosophiques de la Grèce antique, en particulier dans les écrits épicuriens, cyniques et stoïciens[6].

Certains éléments libertaires du christianisme ont influencé le développement de l'anarchisme[7], en particulier de l'anarchisme chrétien[8]. À partir du Moyen Âge, certaines hérésies et révoltes paysannes attendent l'avènement sur terre d'un nouvel âge de liberté[5]. Des mouvements religieux, à l'exemple des hussites ou des anabaptistes s'inspirèrent souvent de principes libertaires[9].

Plusieurs idées et tendances libertaires émergent dans les utopies françaises et anglaises de la Renaissance et du siècle des Lumières[10]. Pendant la Révolution française, le mouvement des Enragés s'oppose au principe jacobin du pouvoir de l'État et propose une forme de communisme[11]. En France, en Allemagne, en Angleterre ou aux États-Unis, les idées anarchistes se diffusent par la défense de la liberté individuelle, les attaques contre l'État et la religion, les critiques du libéralisme et du socialisme[5]. Certains penseurs libertaires américains comme Henry David Thoreau, Ralph Waldo Emerson et Walt Whitman, préfigurent l’anarchisme contemporain de la contre-culture, de l'écologie, ou de la désobéissance civile[12].

Remonter si loin dans l'histoire de l'humanité n'est pas sans risque d'anachronisme ou d'idéologie[13]. C'est donner une définition extrêmement vague de l'anarchisme sans tenir compte des conditions historiques et sociales de l'époque des faits[13]. Il faudra attendre la Révolution française pour découvrir des aspirations ouvertement libertaires chez des auteurs comme Jean-François Varlet, Jacques Roux, Sylvain Maréchal ou William Godwin[13].

Antiquité[modifier | modifier le code]

Taoïsme[modifier | modifier le code]

dào « la Voie », calligraphie 草書 cǎoshū « herbes folles ».

Pour de nombreux anarchistes, le philosophe Lao Zi 老子 (vers -600 ou -400), auteur du Dao De Jing 道德经 ou Livre de la Voie et de la Vertu, est le premier à avoir présenté une « société anarchiste paisible »[14]. Philosophie individualiste et antiautoritaire, le taoïsme comporte « les principes essentiels qui sont à la base de toute théorie libertaire, à savoir 1) l’inévitable contre-productivité des règlements et des institutions, voués à produire un résultat contraire aux buts initialement recherchés, et 2) l’idée que seule l’autorégulation des individus et des groupes et la non intervention des pouvoirs publics sont de nature à engendrer la meilleure harmonie possible[15]. »

À la suite de Lao Zi, plusieurs philosophes et écrivains condamnent le pouvoir et la civilisation dénoncés comme nocif et réducteur pour la liberté[16]. Zhuang Zi 庄子 (vers -369), auteur du Zhuangzi ou Vrai classique de Nanhua, initie un refus non-violent des honneurs et du pouvoir[10]. Bien plus tard, le poète et penseur Xi Kang 嵇康 (223-262), l'un des Sept Sages de la forêt de bambous 竹林七賢[17], dénigre pouvoir et hiérarchie.

En Asie, l'anarchisme se réfère souvent à Laozi.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Renaissance[modifier | modifier le code]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Personnages de fiction[modifier | modifier le code]

  • Prométhée (voleur du feu à Dieu)
  • Satan[18] ; par exemple on y voit une référence très portée dans la chanson de Léo Ferré "Thank you Satan"
  • Robin des Bois ; le voleur qui déjoue les lois de la société pour un meilleur monde...
  • Gavroche et d'autres Misérables
  • Don Quichotte
  • Les protagonistes du roman d'Emile Zola "Germinal"

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Anabaptisme ~ Béghard ~ Bogomile ~ Cynisme ~ Cyrénaïsme ~ Épicurisme ~ Euchite ~ Gnosticisme ~ Goliard ~ Hussite ~ Libre-Esprit ~ Satanisme[Lequel ?] ~ Sophisme ~ Stoïcisme ~ Taborite ~ Taoïsme

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (fr) Claude Harmel, Histoire de l'anarchie, des origines à 1880, illustrations, éditions Champ Libre, 1984
  • (fr) Jean Maitron, Le mouvement anarchiste en France, Gallimard, coll. « Tel », 1992 (ISBN 2070724980) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (fr) Jean Préposiet, Histoire de l'anarchisme, Tallandier, coll. « APPROCHES », 2005 (ISBN 2847341900) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (fr) Max Nettlau, Bibliographie de l'Anarchie, Paris, Stock, 1897 Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Robert Graham, Anarchism : A Documentary History of Libertarian Ideas, Black Rose, 2005 (ISBN 1551642506) Document utilisé pour la rédaction de l’article
  • (en) Émile Armand, Les précurseurs de l'anarchisme: Prométhée, Gorgias, les cyniques, les stoïciens, les carpocratiens, les sectes du Moyen Âge, l'abbaye de Thélème et les utopistes, La Boétie, Diderot, Sylvain Maréchal, Burke, Paine, la Pantisocratie, William Godwin, Éditions de l'en dehors, 1933

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sur les origines de l'esprit libertaire voir :
    (fr) Jean Grave, La société mourante et l'anarchie, Paris, P.V Stock, 1893, p. 3
    (fr) Max Nettlau, Bibliographie de l'Anarchie, Paris, Stock, 1897
    (fr) Émile Armand, Qu'est-ce qu'un anarchiste? Thèses et opinions, Paris, éditions de l'anarchie, 1908, p. 43
    (fr) Pierre Kropotkine, La science moderne et l'anarchie, Paris, P.V Stock, 1913, p. 3
  2. Francis Dupuis-Déri, L'anarchie en philosophie politique ; Réflexions anarchistes sur la typologie traditionnelle des régimes politiques, Les ateliers de l'éthique, Vol. 2, no 1, 2007
  3. David Graeber, Fragments of an Anarchist Anthropology, Prickly Paradigm Press, sur prickly-paradigm.com, 2004 (ISBN 0-9728196-4-9)
  4. Sur les racines taoïstes et bouddhistes de l'anarchisme, voir :
    (en) Robert Graham, Anarchism: A Documentary History of Libertarian Ideas, Black Rose, 2005 (ISBN 1551642506)
    (en) Peter Marshall, Demanding the Impossible: A History of Anarchism, Fontana Press, 2008 (ISBN 978-0-00-686245-1)
    (en) John P. Clark, Master Lao and the Anarchist Prince, sur http://raforum.info/, 2007
  5. a, b et c Sylvie Arend, Christiane Rabier, Le processus politique : Environnements, prise de décision et pouvoir, Ottawa, University of Ottawa Press, 2000 (ISBN 2760305031)
  6. Jean Préposiet, Histoire de l'anarchisme, Tallandier, coll. « Approches », 2005 (ISBN 2847341900)
  7. Pierre Kropotkine, La science moderne et l'anarchie, Paris, P.V Stock, 1913
  8. À propos de l'anarchisme chrétien, voir :
    (fr) Léon Tolstoï, Aux travailleurs, traduit du russe, par JW Bienstock, Paris, Stock, 1903
    (fr) Jacques Ellul, Anarchie et christianisme, Lyon, Atelier de création libertaire, 1988
  9. Jean Maitron, Le mouvement anarchiste en France, Tome I, Paris, Gallimard, coll. « Tel », 1992 (ISBN 2070724980)
  10. a et b Michel Antony, Ferments libertaires dans quelques écrits utopiques, sur ac-besancon.fr, 2008
  11. À propos des Enragés, voir :
    Daniel Guérin, La lutte de classes sous la première république, bourgeois et « bras nus » (1793-1797)
  12. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u (en) Peter Marshall, Demanding the Impossible: A History of Anarchism, Fontana Press, 2008 (ISBN 978-0-00-686245-1)
  13. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m et n (fr) Gaetano Manfredonia, L'anarchisme en Europe, Presses universitaires de France, 2001 (ISBN 2-13-051668-8)
  14. Philippe Pelletier, Ôsugi Sakae (1885-1923) 2°partie, A Contretemps, Bulletin bibliographique, 2005
  15. Bernard Vincent, Présent au monde : Paul Goodman, L'exprimerie, (ISBN 291370624X)
  16. Jean Lévi, Régime contre régime, Le Magazine Littéraire, no 436, p. 30-67, novembre 2004, p. 38
  17. avec Liu Ling, Ruan Ji, Ruan Xian, Xiang Xiu, Wang Rong et Shan Tao
  18. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v et w (fr) Max Nettlau, Histoire de l'anarchie, Éditions Laville, coll. « Archives et documents », 2011 (ISBN 979-10-90134-02-7)
  19. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j (fr) Jean Préposiet, Histoire de l'anarchisme, Tallandier, coll. « APPROCHES », 2005 (ISBN 2847341900)

Liens externes[modifier | modifier le code]