Mujeres Libres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mujeres Libres (« Femmes libres » en espagnol) était une organisation féministe libertaire espagnole.

Créée en avril 1936 et dissoute en février 1939, elle est active durant la Révolution sociale espagnole de 1936 et la guerre d'Espagne.

Histoire[modifier | modifier le code]

Malgré l'égalité entre les sexes prônée par les organisations libertaires espagnoles telles que la FAI, la CNT et la FIJL, il était patent que les femmes avaient besoin d'une organisation spécifique afin d'être mieux entendues et plus spécifiquement défendues. En 1934 fut formé à Barcelone le Grupo Cultural Femenino (« Groupe culturel des femmes »), qui se développa avec le soutien des femmes de la revue Mujeres Libres, animée par Lucía Sánchez Saornil, Mercedes Comaposada Guillén et Amparo Poch y Gascón. Ces groupes furent à l'origine de l'organisation Mujeres Libres, créée en avril 1936.

Cette organisation menait une lutte sur deux fronts : pour la révolution sociale, et pour la libération des femmes. Elle fut, à ce titre, exemplaire des mouvements libertaires que connut l'Espagne dans ces années.

Elle regroupa à son apogée près de 30 000 femmes en 1938. Mais elle fut dissoute dans les derniers mois de la République espagnole, alors que la déroute de l'armée républicaine ne faisait plus de doute, lors de la chute de la Catalogne, bastion de l'association des Mujeres Libres.

Dans les années 1970, durant la Transition espagnole, il y eut plusieurs tentatives pour refonder le mouvement. Plusieurs groupes furent formés, mais ils furent pour la plupart assez rapidement dissous.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Militantes

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]