José Peirats Valls

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Valls.
image illustrant le syndicalisme image illustrant l’anarchisme
image illustrant l’Espagne image illustrant la Catalogne
Cet article est une ébauche concernant le syndicalisme, l’anarchisme, l’Espagne et la Catalogne.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

José Peirats Valls
Josep Peirats i Valls
Image illustrative de l'article José Peirats Valls

Origine espagnol
Type de militance activisme
historien
journaliste
Cause défendue Logo CNT.jpg CNT
libertaire
anarcho-syndicalisme
anarchisme


José Peirats Valls, Josep Peirats i Valls en catalan, né à La Vall d'Uixó (province de Castellón) le 15 mars 1908 et mort à Burriana (province de Castellón) le 20 août 1989, est un militant et un historien syndicaliste et anarchiste espagnol membre de la Confédération nationale du travail.

Biographie[modifier | modifier le code]

Contraint de travailler dès l'âge de 8 ans, ouvrier du bâtiment, il adhère très jeune à la CNT.

Autodidacte, il collabore à plusieurs journaux et revues libertaires dont Etica, La Revista Blanca, Acratia, Tierra y Libertad.

Dans les années 1920, il est confronté au pistolérisme.

Avec l'avènement de la Seconde République espagnole, il est le secrétaire de la Fédération anarchiste ibérique à Barcelone et parmi les fondateurs de la Fédération ibérique des jeunesses libertaires de Catalogne.

Pendant la révolution sociale espagnole de 1936, José Peirats fait partie de la Colonne Durruti.

À la suite de la victoire des troupes fascistes du général Franco, il est contraint à l'exil en Amérique et en Europe.

Il écrit une somme importante en trois volumes sur le rôle de la CNT durant la guerre civile.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • La CNT en la Revolución española, trois volumes, Toulouse, Éditions CNT, 1952-1953, Éditions Ruedo ibérico, 1971.
  • The CNT in the Spanish Revolution, trois volumes, PM Press, Christie Books, 2011, notice éditeur.
  • Les anarchistes espagnols, Révolution de 1936 et luttes de toujours, Éditions Repères-Silena, juin 1989, traduction Philippe Cazal et Amapola Gracia, titre original : Los anarquistas en la crisis politica española, éd. Jucar, Madrid, 1976, (es) lire en ligne.
  • Une Révolution pour horizon, Les anarcho-syndicalistes espagnols, 1869-1939, préface Freddy Gomez, coédition Éditions CNT-RP et Éditions Libertalia, 2013, notice éditeur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (es) Chris Ealham, Vivir la anarquía, vivir la utopía. José Peirats y la historia del anarcosindicalismo español, Alianza editorial, 2016.
  • Freddy Gomez, D’une Espagne rouge et noire. Entretiens avec Diego Abad de Santillán, Felix Carrasquer, Juan García Oliver, José Peirats, Éditions du Monde libertaire, 2009
    Cité par Philippe Pelletier, L'anarchisme, Le Cavalier Bleu éditions, 2010 (page 124).
  • Frédéric Thomas, José Peirats, Une Révolution pour horizon. Les Anarcho-Syndicalistes espagnols, 1869-1939, Dissidences, 9 avril 2004, lire en ligne.
  • Arnaud Dolidier, Milieux et mouvements libertaires pendant la Seconde République et la Guerre Civile espagnole, in Spagna Anno Zero: la guerra come soluzione, Diacronie. Studi di Storia Contemporanea, 7|2011, lire en ligne.

Notices[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]