Alexandre Skirda

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alexandre Skirda
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités

Alexandre Skirda, né en 1942 d'un père ukrainien et d'une mère russe et mort le [1], est un historien[2], traducteur français et spécialiste du mouvement révolutionnaire russe.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alexandre Skirda est un nom de plume[3].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Alexandre Skirda, L’Insurrection de Kronstadt la rouge, 1971.
  • Alexandre Skirda, Kronstadt 1921 : prolétariat contre bolchévisme, Paris, Tête de feuille, , 271 p. (ISBN 978-2-84621-002-7) Réédité en 2012 dans une version augmentée sous le titre Kronstadt 1921 : prolétariat contre dictature communiste. Réédité en 2017 par les éditions Spartacus sous le titre de Kronstadt 1921: soviets libres contre dictature de parti.
  • Alexandre Skirda, « Les anarchistes russes et les soviets », in Autogestion et socialisme, repris par les éditions Spartacus, 1973.
  • Alexandre Skirda, Les Anarchistes dans la Révolution russe, Paris, Tête de feuilles, , 186 p.
  • Alexandre Skirda, Autonomie individuelle et force collective : les anarchistes et l’organisation de Proudhon à nos jours, Publico, Skirda, Spartacus, , 365 p. (ISBN 978-2-9502130-0-6, lire en ligne)
  • Alexandre Skirda, Nestor Makhno, le cosaque de l’Anarchie, la lutte pour les soviets libres en Ukraine 1917-1921, éd. A. S., 1982 ; deuxième édition, Les Cosaques de la liberté, Nestor Makhno et la guerre civile russe, J.C. Lattès, 1985 ; troisième édition revue et augmentée : Nestor Makhno, le cosaque libertaire (1888- 1934). La guerre civile en Ukraine, 1917-1921, Les Éditions de Paris, 1999 ; 4e édition, 2005 ; 5e édition, Spartacus, 2020.
  • Alexandre Skirda, Les Anarchistes russes, les soviets et la révolution de 1917, Paris, Paris, , 348 p. (ISBN 978-2-84621-002-7) ; Spartacus, 2017.
  • Alexandre Skirda, La traite des Slaves : l'esclavage des Blancs du VIIIe au XVIIIe siècle, Les éditions de Paris, , 230 p. (ISBN 978-2-84621-130-7)[4] ; deuxième édition revue et augmentée, Vetché, 2016, 2019.
  • Alexandre Skirda, Les Russies inconnues, Rouss, Moscovie, Biélorussie, Ukraine et Empire russe : des origines, 862, à l'abolition du servage, 1861 ; Vétché, 2014.
  • Alexandre Skirda, Un plagiat « scientifique » : le copié-collé de Marx. Victor Considerant, Le Manifeste de la démocratie (1843) ; Karl Marx, Le Manifeste communiste (1848), Vétché, 2019.

En collaboration[modifier | modifier le code]

  • Jacques Baynac, La Terreur sous Lénine (1917-1924) (avec Alexandre Skirda et Charles Urjewicz), Sagittaire, 1975, réédition Livre de Poche, 2003, 385 p. (ISBN 2-253-94349-5)
  • Marcel Body, Un piano en bouleau de Carélie. Souvenirs de Russie, 1917-1927, Hachette littérature, 1981, Spartacus 1986 ; Au cœur de la Révolution : mes années de Russie 1917-1927, Les Éditions de Paris, 2003 ; Un ouvrier limousin au cœur de la révolution russe : mes années de Russie 1917-1927, Spartacus, 2015.
  • André Bösiger, Souvenirs d’un rebelle, soixante ans de luttes d’un libertaire jurassien, Canevas, 1993 ; réédition éditions Noir, Lausanne, 1998 ; nouvelle édition, Souvenirs d’un rebelle - Soixante ans de lutte d’un libertaire jurassien, présentations de Marianne Enckell et Ariane Miéville, dessins de Jean-Pierre Ducret, Atelier de création libertaire, 2017

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Nestor Makhno, Mémoires et écrits, 1917-1932, traduction et présentation par Alexandre Skirda, Paris, éditions Ivrea, 2010. (ISBN 978-2-85184-286-2)
  • Organisation révolutionnaire anarchiste (trad. Alexandre Skirda), Les Communistes libertaires russes et l’organisation, Paris, Front libertaire, , 13 p.
  • Nestor Makhno (trad. Alexandre Skirda), La Lutte contre l’État et autres récits : 1925-1932, Jean-Pierre Ducret, , 145 p.
  • E. Singer-Lecoq, Élisabeth la rouge, , éd. Stock, 1977.
  • 1921, l'insurrection de Cronstadt la rouge : le pouvoir des soviets libres, documents choisis et introduits par Georges Fontenis et Alexandre Skirda, sixième édition, Éditions d’Alternative libertaire, 2011.
  • Efim Yartchouk, Kronstadt dans la révolution russe, traduction et présentation d’Alexandre Skirda, Noir et rouge, 2018.
  • Jan Waclav Makhaïski, Le socialisme des intellectuels, textes choisis, traduits et présentés par Alexandre Skirda, éditions du Seuil, 1979 ; nouvelle édition revue et augmentée, Les éditions de Paris, 2001 ; Spartacus, 2014.
  • Pièces de théâtre :
    • La Tragédie optimiste de Vsevolod Vichnevski, Rebelote, 1973 (jouée à Paris au Palace par la compagnie Jean-Pierre Vincent - Jean Jourdheuil), 1974.
    • La Punaise, VI. Maïakovsky (jouée par la Comédie de Caen), 1978. Jean Jourdheuil ; ILM, 1985 ; nouvelle édition, The Hoochie coochie, 2015.
    • Le Mystère-bouffe, VI. Maïakovsky, troupe de Mâcon, 1979.

Traductions des travaux de Skirda[modifier | modifier le code]

  • (en) Alexandre Skirda (trad. Paul Sharkey), Facing the enemy : a history of anarchist organization from Proudhon to May 1968, AK Press, , 292 p. (ISBN 978-1-902593-19-7, lire en ligne)
  • (en) Alexandre Skirda (trad. Paul Sharkey), Nestor Makhno : Anarchy's Cossack: The Struggle for Free Soviets in the Ukraine, AK Press, , 415 p. (ISBN 978-1-902593-68-5, présentation en ligne)
  • (en) Nestor Makno, The Struggle against the State and other Essays, AK Press, 1996.
  • (it) Jan Waclaw Machajski, Il socialismo degli intelletettuali. Critica ai capitalisti del sapere. Ortica editrice, 2019.

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Nikola Tchorbadjieff témoigne sur Nestor Makhno, 36 min, 1984.
  • V. Zemskov, ex-commandant de la ville de Kronstadt parle (sur l’insurrection de ) en russe, 15 min.
  • Marcel Body parle, en collaboration avec B. Baissat, 52 min, 1984.
  • André Bösiger, un Jurassien libertaire, en collaboration avec B. Baissat, 52 min, 1993.

Bibliographie et sources[modifier | modifier le code]

  • René Bianco, Répertoire des périodiques anarchistes de langue française : un siècle de presse anarchiste d’expression française, 1880-1983, Thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille, 1987, Alexandre Skirda.
  • Marc Ferro, Alexandre Skirda - Nestor Makhno, le Cosaque de l'anarchie, Annales, Économies, sociétés, civilisations, 40ème année, n°4, 1985, p. 855, [lire en ligne].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décès d’Alexandre Skirda, historien et militant anarchiste », sur www.infolibertaire.net, (consulté le 29 décembre 2020)
  2. « Historien », (notice BnF no FRBNF12639665) et data.bnf.
  3. René Bianco, Répertoire des périodiques anarchistes de langue française : un siècle de presse anarchiste d’expression française, 1880-1983, Thèse de doctorat, Université d’Aix-Marseille, 1987, Alexandre Skirda.
  4. Lavrov, Aleksandr et Berelowitch, André, « Alexandre Skirda, La traite des Slaves », Cahiers du monde russe. Russie - Empire russe - Union soviétique et États indépendants, nos 51/4,‎ (ISSN 1252-6576, lire en ligne, consulté le 26 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]