Pierre Lemieux (économiste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pierre Lemieux est économiste et écrivain.

Il détient un diplôme d’études supérieures en économie de l’Université de Toronto (Canada) et en philosophie de l’Université de Sherbrooke (Canada). Ses intérêts de recherche et champs de publication touchent principalement la théorie économique et politique, la théorie des choix publics, les finances publiques et les politiques publiques. Il est né à Sherbrooke (Québec, Canada) en 1947. De nationalité française et canadienne, il vit maintenant aux États-Unis.

Carrière[modifier | modifier le code]

Après avoir enseigné dans quelques universités, il est actuellement professeur associé au Département des Sciences Administratives de l’Université du Québec en Outaouais. Il est également Senior Fellow à l’Institut économique de Montréal. En 2009-2010, il a été Visiting Scholar au Département d’économie de la San Jose State University, San Jose CA.

Il a été chroniqueur pour le Western Standard (en version papier et en ligne) et a publié des articles dans plusieurs journaux financiers, notamment le Wall Street Journal, le National Post, le Figaro-Économie, et La Tribune[1].

Il a fondé et, pendant quelques années, a codirigé la collection "Iconoclastes" à Les Belles Lettres à Paris. Il a également été directeur général de IHS-Europe à Paris, et a fondé l'Institut Économique de Montréal.

Il a, à quelques occasions, été consultant pour des entreprises et organisations internationales.

Idées[modifier | modifier le code]

Ses premiers livres, publiés à Paris dans les années 1980, ont porté sur l'économie et la philosophie politique de l'anarcho-capitalisme et du libéralisme classique : Du libéralisme à l’anarcho capitalisme, La souveraineté de l’individu et L’anarcho-capitalisme. Il a été parmi les premiers à introduire les lecteurs francophones aux idées libertariennes et anarcho-capitalistes, les amenant à redécouvrir la tradition libérale classique française. Dans ces œuvres, il a défendu l'idée que l'anarcho-capitalisme est un idéal dont le libéralisme classique constitue l'application pratique.

Dans sa préface à l'édition électronique de L'anarcho-capitalisme en 2006 (publiée dans les Classiques des sciences sociales), il semble privilégier l'option de l'État minimum.

Ses ouvrages et essais ultérieurs se sont concentrés sur divers problèmes de politique publique.

Au début des années 1990, il a publié deux pamphlets aux Belles Lettres, à Paris : Apologie des sorcières modernes, contre la notion de délits d'initiés, et Le droit de porter des armes, une défense du droit des simples citoyens de posséder et de porter des armes.

À la fin des années 1990, il a publié, à Montréal, un petit livre (en français et en anglais) défendant la liberté des fumeurs comme faisant partie des libertés individuelles : Tabac et liberté : L'État comme problème de santé publique.

Au début des années 2000, il a publié, à Montréal, un livre plus littéraire concernant sa lutte personnelle contre la bureaucratie canadienne du contrôle des armes à feu, Confessions d’un coureur des bois hors-la-loi.

Plus récemment, il a publié à Paris Comprendre l’économie. Ou comment les économistes pensent, une introduction à l’économie pour l'honnête homme. Ce livre à reçu un prix spécial Turgot pour la francophonie[2],[3].

En 2010, il publie aux Belles Lettres à Paris Une crise peut en cacher une autre, où il soutient que la crise économique est une crise de l'autorité dirigiste et non pas une crise du marché. Il défend la même idée dans un autre livre, publié chez Palgrave Macmillan à New York en 2011, Somebody in Charge. A Solution to Recessions?

Toujours chez Palgrave Macmillan (New York), il publie en 2013 The Public Debt Problem. A Comprehensive Guide. Il y soutient qu'en Amérique comme en Europe, la dette publique posera de sérieux problèmes.

En 2014, il publie Who Needs Jobs? Spreading Poverty or Increasing Welfare (New York, Macmillan). Il y arguë que ce ne sont pas les emplois qui comptent pour les individus, mais les revenus..

Il a souvent exprimé des opinions favorables à la Résistance fiscale.

Livres publiés[modifier | modifier le code]

  • Du libéralisme à l’anarcho-capitalisme, Paris, Presses Universitaires de France, 1983. Traduction japonaise : Tokyo, Shunju Sha, 1990.
  • La souveraineté de l'individu, Paris, Presses Universitaires de France, 1987. Traduction espagnole : Madrid, Union Editorial, 1992.
  • L'anarcho-capitalisme, Paris, Presses Universitaires de France [collection “Que sais-je?”], 1988. Traduction turque : Istanbul, Iletisim Yayincilik AS, 1994.
  • Apologie des sorcières modernes, Paris, Belles Lettres, 1991.
  • Le droit de porter des armes (Paris : Belles Lettres, 1993.
  • Tabac et liberté. L'État comme problème de santé publique, Montréal, Varia, 1997.
  • Confessions d'un coureur des bois hors-la-loi, Montréal, Varia, 2001.
  • Comprendre l’économie. Ou comment les économistes pensent, Paris, Belles Lettres, 2008.
  • Une crise peut en cacher une autre, Paris, Belles Lettres, 2010.
  • Somebody in Charge. A Solution to Recessions, New York, Palgrave Macmillan, 2011.
  • The Public Debt Problem. A Comprehensive Guide, New York, Palgrave Macmillan, 2013.
  • Who Needs Jobs? Spreading Poverty or Increasing Welfare, New York, Palgrave Macmillan, 2014.

Certains de ses livres épuisés ont été reproduits en format électronique dans les Classiques des sciences sociales.

Autres publications[modifier | modifier le code]

Pierre Lemieux a publié divers articles universitaires et plusieurs textes d’opinion.

Ses articles universitaires comprennent :

  • “From Lemonade Stands to 2065", symposium sur l'économie dans 50 ans, The Independent Review, vol. 23, no 3 (hiver 2016), p. 335-342.
  • The State and Public Choice", The Independent Review, vol. 19, no 4 (été 2015), p. 23-31.
  • L’État ideal à la rescousse”, Éthique publique 15:1 (2013), pp. 219-228.
  • “Public Health Insurance under a Nonbenevolent State”, Journal of Medicine and Philosophy, vol. 33, no 5 (2008), p. 416-426.
  • L'économie souterraine, Montréal, Institut économique de Montréal, 2007.
  • Social Welfare, State Intervention, and Value Judgments”, The Independent Review, vol. 11, no 1 (été 2006), p. 19-36.
  • The Public Choice Revolution”, Regulation, vol. 27, no 3 (automne 2004), p. 22-29.
  • Following the Herd”, Regulation, vol. 26, no 4 (hiver 2003-2004), p. 16-21.
  • “Les droits de propriété”, avec Ejan Mackaay, Dictionnaire des Sciences Économiques, Paris, Presses Universitaires de France, 2001.
  • The World Bank’s Tobacco Economics”, Regulation, vol. 24, no 3 (automne 1981), p. 16-19.
  • “L’avenir du tabac”, Futuribles, ho 261 (février 2001).
  • Heil Health,” The Independent Review, vol. 4, no 2 (automne 1999).
  • “Chaos et Anarchie,” in Alain Albert (sous la direction de), Chaos and Society, Amsterdam, IOS Press, 1995.
Autres articles (sélection[4])
  • Pierre Lemieux, "The Economics of Tax Dodging", Library of Economics and Liberty, 5 janvier 2015.
  • Pierre Lemieux, « L'économie de la résistance fiscale », Le Figaro-Économie,‎
  • Pierre Lemieux, « Apologie de la résistance fiscale », Le Devoir,‎

Il collabore régulièrement au magazine Regulation du Cato Institute.

Il a également contribué à la traduction en langue française de deux ouvrages :

  • James M. Buchanan, Les limites de la liberté, Paris, Litec, 1993.
  • Murray N. Rothbard, L’éthique de la liberté, Paris, Les Belles Lettres, 1991.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Pierre Lemieux dans La Tribune », sur latribune.fr
  2. « Comprendre l'économie », sur Canal Academie
  3. « Actualités », sur Université du Québec en Outaouais,‎
  4. (en) « Link to Recent Articles », sur pierrelemieux.com

Lliens externes[modifier | modifier le code]