Louis Wain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Louis Wain
Image dans Infobox.
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 78 ans)
LondresVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Louis William WainVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Formation
West London School of Art (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Louis Wain ( Londres - ) est un artiste anglais connu pour ses dessins représentant des animaux anthropomorphes, et en particulier des chats.

« Le chat c'est lui. Il a créé un style de chat, une société de chats, tout un univers du chat. Les chats anglais dont l'apparence et le comportement ne ressemblent pas aux chats de Louis Wain n'ont pas de quoi être fiers ». H. G. Wells

Biographie[modifier | modifier le code]

Dessin de chat.

Aîné et seul fils d'une famille de 6 enfants, il nait le à Clerkenwell à Londres, affecté d'un bec de lièvre. Né d'une mère française, son père est commerçant en textile et broderie. Un médecin a intimé à ses parents de ne pas l'envoyer à l'école jusqu'à ce qu'à ses dix ans[pourquoi ?]. Il passe une grande partie de sa jeunesse à faire l'école buissonnière et a erré autour de Londres.

Il étudie à la West London School of Art et y devient professeur. À la mort de son père, il doit subvenir aux besoins de sa famille. À 23 ans, il épouse la gouvernante de ses sœurs qui est de dix ans plus âgée que lui. Peu de temps après, alors que sa femme Emily souffre d'un cancer, il apprend à son chat des tours pour la distraire.

En 1886, il publie dans The Illustrated London News sa première illustration de chats intitulé A Kittens Christmas Party (le Noël des chatons). Puis il collabore au magazine pour enfants Little Folks.


Aucune de ses sœurs ne se marient et toutes, exceptée la plus jeune qui a été internée à ses trente ans, restent vivre avec leur mère sur les revenus que leur procurent les dessins de leur frère.

En 1907, il se rend à New York où il fournit des dessins à la presse. À son retour, il apprend le décès de sa mère. À cette époque, il commence à montrer des signes d'instabilité mentale et souffre ultérieurement de schizophrénie. En 1924, il est interné et changera souvent d'hôpital jusqu'à sa mort. Pour certains il souffrait du syndrome d'Asperger. En 2012, Kevin Van Eeckelen[Qui ?] présente une analyse des tendances psychotiques qui apparaîtraient déjà dans les travaux de Louis Wain antérieurement au décès de sa mère. Cette analyse est basée sur la théorie mimétique de René Girard[1][pas clair].

Ses dessins se retrouvent par exemple sur les couvertures de la série de Lilian Jackson Braun, le Chat qui ..., parue aux éditions 10/18.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (nl) « Louis Wain », sur Nietzsche Girard Mimetism - Nietzsche Girard Mimetisme, (consulté le ).

Toutes les œuvres illustrées par g.h.Thompson ne sont pas de Louis Wain. Ce sont 2 illustrateurs différents. Louis Wain dessinait plus spécialement des chats. Il a un style de dessins différents de g.h.Thompson .

Œuvre[modifier | modifier le code]

Chats


  • Fun and frolic Vers par Clifton Bingham
  • All Sorts of Comical Cats. Vers par Clifton Bingham London
  • Fun at the Zoo. Vers par Clifton Bingham.
  • Funny Favourites. 45 dessins à la plume et encre par Louis Wain. London. Ernest Nister.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Patricia Allderidge, Les chats de Louis Wain, Paris, Bibliothèque de l'Image, 2000 (ISBN 2909808807)

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :