Ashley Judd

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Judd (homonymie).
Ashley Judd
Description de cette image, également commentée ci-après

Ashley Judd en mars 2014, à Westwood (Californie)

Nom de naissance Ashley Tyler Ciminella
Naissance (49 ans)
Drapeau des États-Unis Los Angeles, Californie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice

Ashley Judd (née Ashley Tyler Ciminella) est une actrice américaine née le à Granada Hills, un quartier de Los Angeles en Californie, diplômée en français de l'université du Kentucky.

Elle est révélée par le succès critique du drame Ruby in Paradise, qui obtient le Grand Prix du jury au festival de Sundance en 1993. Elle confirme en 1995 avec la comédie Smoke et le polar Heat. Mais c'est dans le registre du thriller psychologique qu'elle se fait connaitre en tant que tête d'affiche : Le Collectionneur (1997), Double Jeu (1999), Crimes et Pouvoir (2002), Instincts meurtriers (2004) et Bug (2007).

Au début des années 2010, elle évolue dans les franchises L'Incroyable Histoire de Winter le dauphin (2011), La Chute de la Maison Blanche (2013) et Divergente (2014), tout en participant aux séries télévisées Missing : Au cœur du complot (2012) et Twin Peaks (2017).

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation et révélation critique[modifier | modifier le code]

Diplômée en français de l’université du Kentucky, Ashley Judd étudie pendant de nombreuses années l'art dramatique. Elle débute sur les planches dans une version de Busted, montée par Naked Angels et mise en scène par Timothy Hutton, et après quelques apparitions dans des séries télévisées, elle décroche un rôle récurrent dans la série dramatique Sisters en 1991, alors que le programme entre dans sa seconde saison. Parallèlement, elle décroche des rôles pour des long-métrages.

En 1992, elle fait sa première apparition au cinéma aux côtés de Christian Slater dans Kuffs, de Bruce A. Evans. Mais elle est surtout révélée au grand public en 1993 dans le rôle-titre de Ruby in Paradise de Victor Nuñez, qui obtient le Grand Prix du festival de Sundance 1993. Elle ne reviendra donc que pour 4 épisodes de la quatrième saison de Sisters, pour se concentrer sur le cinéma. Elle sera remplacée par une autre actrice, Noelle Parker pour la sixième et dernière saison.

En 1995, si ses scènes du thriller culte Tueurs nés, d'Oliver Stone, ne finissent pas dans le montage final, elle s'impose dans le rôle de Felicity, la fille du personnage incarné par Harvey Keitel dans la comédie dramatique Smoke, de Wayne Wang. Et la même année, elle incarne l'un des quelques personnages féminins de l'acclamé polar Heat, de Michael Mann, qui confronte les deux géants italo-américains du cinéma hollywoodien, Al Pacino et Robert De Niro. Judd y incarne l'épouse du personnage joué par Val Kilmer, une autre valeur montante de sa génération. En coulisses, l'actrice fréquente la star De Niro[1]. L'échec du petit thriller Darkly Noon, écrit et réalisé par Philip Ridley, avec Brendan Fraser et Viggo Mortensen, passe inaperçu.

Confirmation commerciale (années 1990)[modifier | modifier le code]

L'année 1996 lui permet de confirmer son ascension : elle évolue aux côtés du quatuor de stars réuni par Joel Schumacher pour so polar Le Droit de tuer ? : Sandra Bullock, Matthew McConaughey, Kevin Spacey et Samuel L. Jackson. Cette fois, c'est avec McConaughey qu'elle entretient une relation sentimentale[2]. Elle prête également ses traits à Norma Jean pour les besoins du téléfilm Norma Jean & Marylin et enfin partage l'affiche du thriller romantique Normal Life de John McNaughton.

Elle perdra néanmoins le soutien de la critique pour ses rôles suivants, alors qu'elle s'installe dans le registre du polar : en effet, en 1997, si le drame Kansas Blues, de John Patrick Kelley, passe inaperçu, elle connait un large succès commercial avec le thriller Le Collectionneur, de Gary Fleder, face à Morgan Freeman, dans le rôle de l'inspecteur Alex Cross. Le film connaitra une suite en 2001, toujours avec Freeman, mais sans Judd, qui sera remplacée par Monica Potter.

L'actrice, qui s'est néanmoins imposée dans un registre physique et torturé psychologiquement, enchaîne en 1999 Voyeur, de Stephan Elliott avec Ewan McGregor et n'hésite pas à remplacer Jodie Foster dans le rôle de Libby Parsons pour les besoins de Double Jeu, de Bruce Beresford, avec Tommy Lee Jones. Les critiques sont néanmoins mauvaises, et l'actrice tente donc de se diversifier. Mais en 1998, le drame Simon Birch, écrite et réalisée par Mark Steven Johnson, ne fonctionne pas, et deux tentatives de comédie romantique n'arrivent pas à convaincre en 2000 : que ce soit Où le cœur nous mène, avec Natalie Portman, où le plus classique Attraction animale, de Tony Goldwyn, où son personnage élabore une théorie sur le machisme.

La décennie qui suit s'avère difficile.

Progression en demi-teinte (années 2000)[modifier | modifier le code]

L'actrice au Lincoln Memorial de Washington, D.C., en janvier 2009.

Elle revient en 2001 au thriller avec Crimes et Pouvoir, qui lui permet aussi de retrouver Morgan Freeman, sous la direction cette fois de Carl Franklin, un film à suspense dans lequel elle incarne une avocate ayant de sérieux doutes sur le passé de son mari. Parallèlement, elle accepte d'intégrer la distribution du biopic porté par Salma Hayek, Frida. Ce long-métrage réalisé par Julie Taymor lui permet de prêter ses traits à Tina Modotti. Elle accepte aussi un autre rôle de film choral, Les Divins Secrets, écrit et réalisé par Callie Khouri. L'actrice y incarne la version jeune du personnage joué par Ellen Burstyn.

En 2004, elle ne défend que deux projets : d'abord le thriller Instincts meurtriers, de Phillip Kaufman, où elle est entourée de Samuel L. Jackson et Andy Garcia, puis la comédie musicale De-Lovely, d'Irwin Winkler, dont elle partage l'affiche avec Kevin Kline, qui incarne le compositeur Cole Porter.

L'année 2006 lui permet de regagner les faveurs de la critique. Elle impressionne d'abord en tête d'affiche du thriller psychologique Bug, réalisé par le maitre William Friedkin, qui est remarqué au Festival de Cannes 2006. Puis elle surprend dans le premier rôle du drame indépendant Come Early Morning, première réalisation acclamée de l'actrice Joey Lauren Adams.

Elle poursuit dans ce registre émotionnel en 2009, en jouant le rôle-titre du mélodrame Helen, écrit et réalisé par Sandra Nettelbeck, puis en rejoignant la distribution de stars déchues du drame indépendant Droit de passage, de Wayne Kramer. L'actrice y évolue aux côtés de Harrison Ford et Ray Liotta. Les critiques sont de nouveau désastreuses. L'actrice va donc clairement changer de registre pour la suite.

Passage au second plan (années 2010)[modifier | modifier le code]

L'actrice en avril 2012, pour la promotion de Missing au PaleyFest.

Elle débute les années 2010, en acceptant de jouer dans la comédie fantastique familiale des studios Disney Fée malgré lui, portée Dwayne Johnson Puis elle joue dans la comédie Flypaper, face à la star de télévision Patrick Dempsey. Puis elle fait partie de la distribution de la production jeunesse L'Incroyable Histoire de Winter le dauphin, avec Harry Connick Jr. et Morgan Freeman, et qui sort en 2011. Le film connait un succès critique et commercial surprise, et elle accepte donc de reprendre son rôle de Lorraine Nelson pour une suite, L'Incroyable Histoire de Winter le dauphin 2, sortie en 2014.

En mars 2012, elle tient le premier rôle d'une série télévisée, Missing. Ce projet, qu'elle produit également, lui permet de revenir à son genre de prédilection, le thriller psychologique. Mais la chaîne ABC décide de s'arrêter aux dix premiers épisodes de la première saison.

L'actrice accepte donc des seconds rôles dans des grosses productions ouvertement commerciales : en 2013, elle évolue dans le film d'action La Chute de la Maison Blanche, d'Antoine Fuqua, où elle incarne une première dame. Puis en 2014, elle fait partie du casting de Divergente, blockbuster signé Neil Burger. Elle y joue Natalie Prior, la mère de l'héroine jouée par la jeune star Shailene Woodley. Le succès du film l'amènera à reprendre son rôle pour les suites Divergente 2 : L'Insurrection et Divergente 3 : Au-delà du mur, réalisées par Robert Schwentke, et sorties en 2015 et 2016.

Parallèlement, elle tente de revenir vers des rôles plus consistants, mais dans des projets qui passent inaperçus : la comédie musicale The Identical, de Dustin Marcellino (2014), ou encore la comédie romantique Big Stone Gap, d'Adriana Trigiani (2015), pour laquelle elle est entourée de Patrick Wilson, Whoopy Goldberg et d'acteurs de séries télévisées. En 2016, elle accepte un second rôle de mère de famille pour le drame indépendant Good Kids, écrit et réalisé par Chris McCoy. La même année, elle renoue enfin avec un projet acclamé par la critique avec Barry, biopic de Vikram Gandhi consacré au passage du président Barack Obama à l'université de Columbia en 1981.

David Lynch la choisit pour intégrer la distribution de son attendue nouvelle saison de sa série culte Twin Peaks, attendue pour début 2017 sur la chaîne Showtime. Elle accepte ensuite de rejoindre la saison 2 d'une autre série, plus confidentielle, Berlin Station[3].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

  • Sa mère et sa sœur sont de célèbres chanteuses de country, Naomi Judd et Wynonna Judd.
  • Elle parle couramment français.
  • Elle a été mariée au coureur automobile Dario Franchitti, de 2001 à 2013.
  • Elle est végétarienne.
  • Ashley Judd est l'ambassadrice officielle de l'association Youth Aids qui lutte pour l'information sur le virus du sida.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]