Lee Daniels (réalisateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lee Daniels.
Lee Daniels
Description de cette image, également commentée ci-après

Lee Daniels au festival de Cannes 2012.

Nom de naissance Lee Louis Daniels
Naissance (55 ans)
Philadelphie, Drapeau de la Pennsylvanie Pennsylvanie
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Réalisateur, scénariste, producteur, acteur
Films notables Precious
Paperboy
Le Majordome
Séries notables Empire
Site internet leedanielsentertainment.com

Lee Daniels est un producteur, réalisateur et acteur américain, né le à Philadelphie, Pennsylvanie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lee Daniels au Festival du film de Tribeca 2009.

Après avoir fréquenté la Lindenwood University de Saint Charles, Lee Daniels déménage à Hollywood et travaille dans une agence d'infirmiers. Alors qu'il n'a que 21 ans, il fonde sa propre société d'infirmiers, qu'il revend quelques années plus tard pour se lancer dans le cinéma. Il débute comme directeur de casting et agent grâce à sa rencontre fortuite avec un producteur. Il travaille sur des films comme Under the Cherry Moon et Purple Rain et s'occupe notamment de Wes Bentley à l'époque d’American Beauty[1].

Il fait ses débuts de producteur avec À l'ombre de la haine qui sort en 2001. Ce film permettra à Halle Berry d'obtenir l'Oscar de la meilleure actrice. Lee produit ensuite The Woodsman de Nicole Kassell, dans lequel Kevin Bacon incarne un pédophile luttant contre sa nature. Le film fait l'ouverture du festival de Sundance en 2004 et est honoré dans de nombreux festivals, comme à Deauville où il remporte le prix du jury[1],[2].

Enrichi par son expérience de producteur, Lee Daniels se lance dans la réalisation et tourne son premier long métrage, Shadowboxer, qui sort en 2005. On retrouve à la distribution Cuba Gooding Jr., Helen Mirren, Joseph Gordon-Levitt et Mo'Nique. Il continue également de produire des films, comme Tennessee (2008), avec son amie Mariah Carey. Lee Daniels se fait surtout connaitre sur grand public en 2009 avec la sortie de son 2e film comme réalisateur, Precious. Il y retrouve Mo'Nique et dirige les chanteurs Lenny Kravitz et Mariah Carey. Cette adaptation très dure du roman de Sapphire, reçoit de nombreuses distinctions : six nominations aux Oscars 2010 pour finalement deux récompenses : meilleure actrice dans un second rôle pour Mo'Nique et meilleur scénario adapté[1].

Lee Daniels au Outfest Legacy Awards 2013.

Lee Daniels réalise ensuite Paperboy, qui sort en 2012 et sera nommé notamment aux Golden Globes et concourra pour la Palme d'or au Festival de Cannes 2012. Avec ce film, Lee Daniels confirme davantage son appartenance à la communauté afro-américaine et traite le racisme dans l'Amérique conservatrice des années 1960. Il revendique également son homosexualité et son rôle de « filmmaker gay » en donnant à Matthew McConaughey le rôle d'un homme attiré par un Noir[1].

Lee Daniels met ensuite en scène Le Majordome (2013). Librement inspiré de l'histoire d'Eugene Allen, il dirige Forest Whitaker dans le rôle du majordome de la Maison-Blanche qui aura travaillé pour 7 présidents, entre 1952 et 1986. Là encore, il aborde le racisme à travers les évènements de la lutte contre la ségrégation raciale aux États-Unis et à la présence de Martin Luther King, ici interprété par Nelsan Ellis[1].

Dès janvier 2015, la Fox diffuse la série Empire, qu'il a créé avec Danny Strong. Cette série, de style assez soap opera, se déroule dans le milieu de l'industrie du hip-hop. Dès son lancement, c'est un énorme succès aux États-Unis avec notamment 11,9 millions de téléspectateur pour le 6e épisode et un taux sur la cible des 18/49 ans de 4,7% (un record pour une nouvelle série depuis Heroes en 2007)[3].

Il devrait ensuite réaliser un film biographique sur Richard Pryor avec Mike Epps[4].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Nominations aux Oscars 2010[modifier | modifier le code]

  • 2010 : meilleur réalisateur pour Precious
  • 2010 : meilleur film pour Precious, nomination partagée avec les producteurs Sarah Siegel-Magness et Gary Magness.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]