Thomas Vinterberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Thomas Vinterberg
Description de cette image, également commentée ci-après
Thomas Vinterberg, en février 2010.
Naissance (53 ans)
Copenhague (Danemark)
Nationalité Drapeau du Danemark Danoise
Profession Réalisateur, scénariste, producteur
Films notables Festen
La Chasse
Drunk

Thomas Vinterberg est un réalisateur, scénariste et producteur danois, né le à Copenhague.

Il est l'un des fondateurs du Dogme95.

Il remporte l'Oscar du meilleur film international avec Drunk en 2021.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Thomas Vinterberg naît le dans le quartier de Frederiksberg à Copenhague.

Il entre à l'École nationale de cinéma du Danemark, dans le quartier d'Holmen (Copenhague), d'où il sort diplômé, en 1993, avec son court métrage Sidste omgang[1] remportant le prix du jury et des producteurs au Festival du film de Munich, ainsi que le Premier prix du meilleur film étudiant au festival de Tel Aviv en 1994[2],[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1993, Thomas Vinterberg présente son premier téléfilm sur la chaine DR TV, avec les acteurs Ann Eleonora Jørgensen, Nikolaj Coster-Waldau et Ulrich Thomsen.

En 1995, il forme le mouvement intitulé Dogme95 en compagnie de Lars von Trier, Kristian Levring, et Søren Kragh-Jacobsen. En accord avec les préceptes de Dogme95, il prépare, en tant que scénariste et réalisateur, le projet Festen (1998), premier des films du Dogme. Bien que l'ayant écrit et dirigé — il y campe également un petit rôle, il ne se crédite pas en tant que réalisateur au générique, et ce, conformément au manifeste du Dogme. Ce film gagne de nombreux prix, dont le prix du jury au Festival de Cannes 1998[4].

En 1996, il achève un court métrage Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns)[5], produit par Birgitte Hald (da) de Nimbus Film (en)[6]. Ce film remporte de nombreuses récompenses à travers le monde, entre autres au Festival Nordic Panorama (en) à Malmö en Suède, au Festival international du court métrage de Clermont-Ferrand et au Festival international du film de Toronto[6]. La même année, il présente son son premier long métrage Les Héros (De største helte) au grand écran danois, et reçoit un excellent accueil au Danemark[réf. nécessaire].

En 1999, il réalise, pour le groupe britannique Blur, le clip No Distance Left to Run, qui a la particularité d’être tourné avec des caméras sensibles à l'infrarouge (et des éclairages infrarouges), car étant tourné de nuit.

En 2003, il dirige le film dramatique post-apocalyptique It's All About Love, qu'il a écrit avec Mogens Rukov et produit lui-même. Tourné en langue anglaise, il met en scène Joaquin Phoenix, Claire Danes, et Sean Penn entre autres, mais n'accueille qu'un succès très mitigé, tant du point de vue critique qu'auprès du public.

En 2005, il présente la comédie dramatique Dear Wendy, également en anglais, sur un scénario de Lars Von Trier, n'a pas connu le succès, même au Danemark, où il ne se vendit que 14,521 billets d'entrée[7].

En , il tourne un clip vidéo pour la chanson The Day That Never Comes de l'album Death Magnetic du groupe Metallica.

En 2010, après l'échec commercial du film Un homme rentre chez lui (En mand kommer hjem, 2007), son film 'Submarino' est sélectionné pour l'Ours d'Or au Festival du film de Berlin[8].

En 2012, La Chasse (Jagten) entre en compétition officielle au Festival de Cannes 2012. L'acteur Mads Mikkelsen obtient le Prix d'interprétation masculine[9],[10].

En 2013, il est le président du jury de la sélection « Un certain regard » au 66e Festival de Cannes.

En , il est membre du jury du Festival international du film de Marrakech, présidé par Francis Ford Coppola.

En 2018, il présente son film dramatique Kursk[11], inspiré du naufrage du K-141 Koursk ayant lieu en 2000.

En 2021, il remporte le César du meilleur film étrangeravec le film dramatique Drunk (Druk, 2020)[12].

Vie privée[modifier | modifier le code]

En 1990, Thomas Vinterberg se marie à Maria Walbom, avant de divorcer en 2007. Le couple a deux filles : Nanna et Ida qui, cette dernière, meurt, le , dans un accident de voiture sur une route de Belgique, où elle était passagère de sa mère, blessée[13].

Filmographie[modifier | modifier le code]

En trant que réalisateur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Sneblind
  • 1993 : Sidste omgang
  • 1996 : Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns)
  • 2000 : The Third Lie

Téléfilms[modifier | modifier le code]

  • 1993 : Slaget på tasken
  • 2000 : D-dag
  • 2001 : D-dag: den færdige film

Clips musicaux[modifier | modifier le code]

En trant que scénariste[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Sneblind de lui-même (co-écrit avec Aslak Lytthans)
  • 1993 : Sidste omgang de lui-même (co-écrit avec Bo Hr. Hansen)
  • 1996 : Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns) de lui-même (co-écrit avec Bo Hr. Hansen)
  • 2000 : The Third Lie de lui-même (co-écrit avec Mogens Rukov)

Téléfilm[modifier | modifier le code]

En trant que producteur[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Hvid nat de Jannik Johansen (producteur délégué)
  • 2012 : La Chasse (Jagten) de lui-même

Courts métrages[modifier | modifier le code]

  • 1990 : Sneblind de lui-même (producteur délégué)
  • 1996 : Le garçon qui marchait à reculons (Drengen der gik baglæns) de lui-même
  • 2008 : 8.3 Minutes de Klaus Thymann (producteur délégué)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Honneur[modifier | modifier le code]

Le , Thomas Vinterberg est fait Chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres par l'ambassadeur de France au Danemark.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (da) Kosmorama, Danske Filmmuseum, (lire en ligne), p. 175 :

    « Thomas Vinterberg fandt på Filmskolen sammen med manuskriptforfatteren Bo Hr. Hansen (manus årgang 1991). De skrev sammen hans afgangsfilm Sidste omgang (1993) og siden kortfilmen Drengen der gik baglæns (1994) og… »

    .
  2. (en) John Anderson, « Breaking With Convention », sur latimes.com, (consulté le ).
  3. (de) Jana Hallberg, Alexander Wewerka et Karin Messlinger, Dogma 95 : zwischen Kontrolle und Chaos, Alexander Verlag, (ISBN 978-3-89581-047-3, lire en ligne), p. 428 :

    « Sein Abschlußfilm "SIDSTE OMGANG" (1993) wurde sowohl auf dem Internationalen Studentenfestival in München als auch auf dem Festival in Tel Aviv prämiert und 1994 als bester Studentenfilm für… »

    .
  4. « Festival de Cannes: The Celebration », sur festival-cannes.com (consulté le ).
  5. (en) S.J. Schneider, 501 Movie Directors, ABC Books, coll. « 501 Things Series », (ISBN 978-0-7333-2052-1, lire en ligne), p. 626.
  6. a et b (en) Danske filminstitut, Danish Feature Films, Danish Film Institute, (lire en ligne), p. 39.
  7. (da) « Biograftal for danske film 2006 » (version du 7 juillet 2007 sur l'Internet Archive), sur dfi.dk, .
  8. (de) « 60th Berlin International Film Festival: Programme », sur berlinale.de (consulté le ).
  9. (en) « 2012 Official Selection », sur festival-cannes.fr (consulté le ).
  10. (en) « Cannes Film Festival 2012 line-up announced » (version du 23 avril 2012 sur l'Internet Archive).
  11. (en) « Matthias Schoenaerts & Thomas Vinterberg Reunite On EuropaCorp Sub Tale ‘’Kursk », sur deadline.com, (consulté le ).
  12. « Autour des Nominations 2021 », sur academie-cinema.org (consulté le ).
  13. « La fille du réalisateur Thomas Vinterberg meurt à 19 ans dans un accident de la route », sur lefigaro.fr, (consulté le ).
  14. « Prix du cinéma européen: deux prix pour des films suisses », sur lematin.ch (consulté le ).
  15. « Palmarès », sur academie-cinema.org (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]