Patric Jean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Jean.
Patric Jean
Naissance (50 ans)
Mons (Belgique)
Nationalité Belge
Profession Réalisateur
Films notables La Domination masculine
La Raison du plus fort
Les Enfants du Borinage, lettre à Henri Storck
Site internet www.patricjean.net

Patric Jean, né le à Mons, est un réalisateur belge travaillant en France et en Belgique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Philologue de formation (Université libre de Bruxelles ULB), Premier prix au Conservatoire royal de Bruxelles, maîtrise en réalisation cinéma à l’INSAS (Bruxelles). Fondateur de NEMO (en 1993), un journal de rue vendu par des sans-abris en Belgique.

Il a réalisé des films avec un grand engagement, souvent provoquant la polémique sur des questions politiques et sociales qui ont reçu de nombreux et prestigieux prix à l'international. Il est également l'auteur d'installations, de films pour un spectacle de cinéma danse et d'expériences transmédias.

Il a publié deux livres Pas client, plaidoyer masculin pour abolir la prostitution et Les hommes veulent-ils l'égalité?

Ses prises de positions publiques en font un acteur médiatiquement engagé sur des thèmes comme l'égalité femme-homme, les questions sociales, la prison, la prostitution, l'exclusion sociale, le masculinisme... Il donne des conférences sur les thèmes de : égalité femmes-hommes, égalité professionnelle, storytelling et non linéarité, masculinisme.

Il écrit de nombreux articles sur les mêmes thèmes dans différentes revues (Pratiques, Cahiers de l'Herne, Causette, L'Humanité, Echos, Huffington Post, etc).

Il a cofondé en 2011 le réseau international "Zéromacho, des hommes contre la prostitution" dont il a été porte-parole et qu'il a quitté en 2016 pour des divergences politiques majeures.

Filmographie (et installations et spectacles)[modifier | modifier le code]

  • Intra-muros (1995), court métrage de fiction, 6 minutes.
  • La conquête du Pôle Sud (1997), court métrage de fiction, 25 minutes
  • Les Enfants du Borinage, lettre à Henri Storck (1999), film documentaire sur le déterminisme social, 54 minutes. (RTBF, ARTE)
  • Traces (2000), court métrage de 14 minutes, d'après les œuvres du plasticien Didier Mahieu.
  • La raison du plus fort (2003), long métrage documentaire de 85 minutes sur la criminalisation de la pauvreté, festival de Cannes (Acid) 2003.
  • Trois portraits de la collection documentaire "visages d'Europe" pour ARTE.
  • D'un mur l'autre - de Berlin à Ceuta long métrage documentaire, 90 minutes, sur les migrants en Allemagne, Belgique, France, Espagne.
  • La Domination masculine, long métrage documentaire, sortie en salles novembre 2009, UGC distribution.
  • Carcans, installation interactive, vidéos, sérigraphies. première exposition Festival VIA 2010
  • Lazarus Mirages(2012), expérience transmédia (dont la télévision) à propos de la Raison et de la pensée sceptique.
  • Hors-Champ , spectacle de vidéo danse, création Théâtre de Chaillot (Paris) mai 2013
  • On Air (2013), installation vidéo interactive, création Chaillot mai 2013
  • "Conversations avec Françoise Héritier" coffret d'entretiens (4h30 en quatre chapitres) avec la célèbre anthropologue.
  • "Une Affaire privée" film documentaire sociologique sur le phénomène de la violence conjugale, 57 minutes, 2016
  • En tournage "Lieu de vie", portrait d'un centre commercial.
  • En tournage "Icare ou la mesure des choses" long métrage cinéma. Voir teaser.
  • En préparation "Sisyphe ou un homme en colère" long métrage cinéma.

Différentes conférences et interventions télévisées sont visibles en ligne.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Pas client, plaidoyer masculin pour abolir la prostitution[1], éd Zéromacho, 2013.
  • Les hommes veulent-ils l'égalité, éditions Belin (avec le Laboratoire de l'Égalité), 11 mars 2015.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]