Adolf Hitler au cinéma

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bobby Watson interprétant le rôle d'Hitler dans Nazty Nuisance (en) (en français : L'Île des loufoques) de Glenn Tryon (1943). Joseph Goebbels, à gauche sur l'image, est joué par Charley Rogers. Bobby Watson a incarné Hitler dans 9 films, aussi bien dramatiques qu'humoristiques.

Adolf Hitler au cinéma est l'ensemble des représentations du dictateur nazi dans les productions cinématographiques depuis les années 1930. La figure d’Adolf Hitler, chancelier allemand entre 1933 et 1945, et Führer de l’Allemagne nazie a été interprété par de nombreux acteurs dans des films d’abord de propagande anti-nazie et, après la guerre, dans des films historiques, de mémoire, voire de comédie ou d’œuvres uchroniques.

Liste de films[modifier | modifier le code]

Films où apparaît Adolf Hitler[modifier | modifier le code]

  • 1935 : Triumph des Willens (Le Triomphe de la volonté), film datant de l’époque nazie, tourné par Leni Riefenstahl. Film à caractère propagandiste, sans narration, filmé pour donner la meilleure image possible d’Hitler au congrès de Nuremberg, du 30 août au 3 septembre 1933. On y voit des scènes où Hitler est filmé de très bas baignant dans la lumière, lui donnant un air majestueux. Pour l’époque, des innovations y ont été introduites comme les travellings circulaires lors des discours, et de très grands plans lors de parades. Il remporte un prix d’honneur en France comme meilleur documentaire de l’année. Ce film a précédé les lois de Nuremberg et le début de la politique raciale du Troisième Reich, ce qui explique en partie son succès à l’étranger.
  • 1940 : Après Mein Kampf, mes crimes réalisé par Alexandre Ryder.
  • 1983 : Zelig réalisé par Woody Allen (scène avec des images d'archive retravaillées)

Films historiques dont Adolf Hitler est le personnage principal[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Films historiques dont Adolf Hitler est un des personnages secondaires[modifier | modifier le code]

Comédies et parodies sur Hitler[modifier | modifier le code]

Charlie Chaplin incarnant Adenoïd Hynkel dans Le Dictateur.

Uchronies[modifier | modifier le code]

Films où Adolf Hitler fait une apparition[modifier | modifier le code]

Dessins animés[modifier | modifier le code]

Allusions à Adolf Hitler[modifier | modifier le code]

Le personnage d'Hitler est parfois utilisé comme repoussoir dans les répliques cinématographiques, cité ou parodié, sans nécessairement qu'il apparaisse :

  • 1966 : Le Grand Restaurant : on voit apparaître sur le visage du restaurateur Septime, incarné par Louis de Funès, la moustache et la mèche hitlériennes par un subtil jeu d'ombres chinoises lorsque celui-ci explique une recette de cuisine à un officier de police allemand.
  • 1985 : P.R.O.F.S : des contestataires rasent la barbe d’un professeur marxiste (joué par Jean-René Gossart) pendant son sommeil pour ne lui laisser qu’une moustache hitlérienne.
  • 1994 : La Vengeance d'une blonde : le présentateur télévisé enlevé décrit ses ravisseurs néonazis comme situés à « à l’extrême droite d’Hitler »[2].
  • 1997 : La Souris : l'un des frères Smuntz qualifie la souris « d'Hitler avec une queue ».
  • 2011 : Case départ : lorsque Régis et Joël parlent d'Hitler au Juif Isaac.
  • 2011 : Intouchables : lorsque Driss taille une moustache hitlérienne à Philippe.
  • 2012 : Le Prénom
  • 2013 : Week-end royal : lorsque le président Roosevelt montre un timbre à l’effigie d’Hitler à Daisy, en précisant qu’il ne connaît pas encore tous les chefs d’État figurant dans sa collection philatélique.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. notice du téléfilm
  2. Pierre-André Taguieff « Droite : le retour du diable », in task.fr, 31 juillet 2012.