Ces garçons qui venaient du Brésil

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Ces garçons qui venaient du Brésil

Titre original The Boys from Brazil
Réalisation Franklin J. Schaffner
Scénario Ira Levin (roman)
Heywood Gould (adaptation)
Acteurs principaux
Sortie 1978
Durée 123 min.

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Ces garçons qui venaient du Brésil (The Boys from Brazil) est un film britanno-américain réalisé par Franklin J. Schaffner, sorti en 1978 d'après le roman éponyme d'Ira Levin.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Vienne, Autriche, à la veille des années 1980. Ezra Lieberman est un célèbre chasseur de nazis (inspiré par Simon Wiesenthal) qui vit avec sa sœur dans un vieil appartement. Il reçoit un jour l'appel d'un jeune juif, Barry Kohler, en provenance du Paraguay. Ce dernier a retrouvé la trace de nombreux officiers nazis et pense qu'un complot se prépare. Malgré les recommandations de Lieberman qui lui suggère vivement de quitter le pays pour sa propre sécurité, Kohler décide d'en savoir plus. Après avoir découvert la villa où se tiendra une réunion secrète, il soudoie un jeune domestique afin d'y placer un micro. Le stratagème fonctionne.

Le chef de cette conspiration n'est autre que Josef Mengele, ancien médecin du camp d'extermination d'Auschwitz, et connu pour les expériences pseudo-médicales qu'il effectua sur les prisonniers pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mengele décrit à ses comparses le projet d'assassinat dans les deux ans de 94 fonctionnaires à travers le monde. Tous ont pour point commun d'être pères de famille, sexagénaires et d'avoir une épouse beaucoup plus jeune qu'eux. Ces assassinats doivent passer pour des accidents.

Pendant que le jeune Barry enregistre la conversation, le micro est découvert. Barry s'enfuit, rejoint son hôtel, téléphone à Lierberman et lui fait écouter la cassette juste avant d'être assassiné.

Le vieil Ezra Lieberman, d'abord dubitatif, va mener son enquête. Grâce aux nombreux articles de presse que lui transmet un ami reporter, il rend visite aux veuves dont le mari sexagénaire a subitement perdu la vie. Quel n'est pas son étonnement lorsqu'il rencontre, à des milliers de kilomètres d'intervalle, les fils de ces malheureux : ils se ressemblent trait pour trait ; de plus, ils ont tous été adoptés.

Alors que les meurtres se poursuivent, la curiosité et surtout la notoriété de Lieberman affolent les commanditaires. Ils stoppent le projet contre l'avis de Mengele. Le chasseur de nazis découvre néanmoins la vérité : ces jeunes garçons éparpillés en Amérique et en Europe sont les clones d'Adolf Hitler. Le but est d'établir, à terme, le IVe Reich.[réf. nécessaire]

Leur complot dévoilé, les officiers nazis brûlent la maison de Joseph Mengele, effacent les traces mais le ratent de justesse. Celui-ci a déjà pris l'avion pour le Canada afin de poursuivre son œuvre et éliminer l'encombrant chasseur juif. Après avoir tué un autre père de famille, il affronte Ezra Lieberman, qui est arrivé sur les entrefaites. Une longue lutte s'ensuit interrompue par les dobermans de la propriété. Bobby, le fils de la maison, entre à ce moment-là et ordonne aux chiens d'attaquer . Le jeune Bobby prend des photos de cette scène sanglante et semble, en les développant, apprécier ce spectacle. Déchiqueté, Mengele succombe et permet ainsi à Ezra Lieberman de subtiliser la liste des familles encore en danger pour finalement la détruire, pour empêcher l'organisation de Barry Kohler de retrouver et de tuer tous ces clones de Hitler

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]