Chuck Jones

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chuck Jones
Description de cette image, également commentée ci-après

Chuck Jones en 1976.

Nom de naissance Charles Martin Jones
Naissance
Spokane, Washington
Nationalité Drapeau des États-Unis américaine
Décès (à 89 ans)
Corona Del Mar, Californie
Profession Réalisateur, scénariste, dessinateur, animateur
Films notables Tout ça pour si peu
Relent d'amour
Farce au canard
Chassé-croisé
Conflit de canard
Qui va à la chasse ?
Quel opéra, docteur ?
Le Point et la Ligne
Site internet Site de Chuck Jones

Charles Martin « Chuck » Jones (né le à Spokane, dans l'État de Washington) et mort le (à 89 ans) à Corona Del Mar (en), en Californie) est un réalisateur, producteur et scénariste américain de films d'animation.

Il est le créateur ou le cocréateur de plusieurs personnages emblématiques de dessins animés américains issus des studios de la Warner Bros dans la série des Looney Tunes et Merrie Melodies tel que Bugs Bunny, Daffy Duck, Elmer Fudd, Porky Pig, Bip Bip, Vil Coyote, Ralph le loup, Sam, le chien de berger, Marvin le Martien, Pépé le putois, Gossamer, Hennery le faucon, et Hugo l’Abominable homme des neiges.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et débuts dans le cinéma[modifier | modifier le code]

Né le à Spokane dans l’État de Washington aux États-Unis, Chuck Jones a grandi à Hollywood où il passa son temps à admirer les talents comiques de Charlie Chaplin et Buster Keaton et fut même engagé de temps à autre pour de petits rôles d'enfants. Jones a fréquenté la prestigieuse « Chouinard Art Institute » devenue depuis le « California Institute of the Arts ». Chuck Jones commença à gagner sa vie en proposant des portraits à un dollar pièce sur Olvera Street. C'est en 1932 qu'il fit ses premiers pas dans le monde de l'animation lorsqu'il fut engagé par l'ex-animateur clé des studios Disney, Ub Iwerks. Il a commencé sa carrière dans le monde de l’animation au bas de l’échelle comme nettoyeur des cellulos utilisés (Cel-washer) dans les studios de « Ub Iwerks » et par la suite, il sera assistant animateur. C’est à cette époque qu’il rencontre sa femme Dorothy Webster.

Débuts du succès[modifier | modifier le code]

Il travaillera un bref moment aux studios de Charles Mintz and Walter Lantz avant de se joindre par la suite aux studios de Leon Schlesinger en 1933, une filiale des studios Warner Bros, créateur des Merrie Melodies et des Looney Tunes où il officiera pendant près de trente ans jusqu’à la fermeture des studios en 1962, à l’exception d’un court intermède en 1955 avec les Studios Disney.

Dès son arrivée au sein de Warner Bros, il est introduit dans l’équipe de création de Tex Avery. Comme il manque de place dans les petits studios de Schlesinger, Avery et Jones et le reste de l’équipe sont installés dans un bâtiment adjacent qui est surnommé « Termite Terrace ».

Il devient alors animateur aux côtés de Virgil Ross, Sid Sutherland et de Bob Clampett, autre créateur de la Warner Bros, à l'origine du terme 'Looney' de Looney Tunes. En 1938, à l’âge de 25 ans, Jones dirigea son premier dessin animé The Night Watchman. Il finira par diriger son propre département au sein de Warner Bros. Cartoons, ce qui l'amènera dans les années 1950 -sa période la plus prolifique- à créer des classiques du dessin animé comme le légendaire tandem Bip Bip et Coyote (Road Runner et Wile E. Coyote), Michigan J. Frog, Marvin le Martien (Marvin the Martian) ou Pépé le putois (Pepé le Pew). Dans une grande partie de son œuvre, Jones s'adjoindra le scénariste de talent Michael Maltese, en plus de recourir au talents de dessinateur, d’animation et de réalisation de Maurice Noble, Abe Levitow, Ken Harris et Ben Washam (en).

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Jones travailla en étroite collaboration avec Theodor Geisel (plus connu sous le pseudonyme Dr Seuss) dans la série d’animation « Private Snafu », un dessin animé commandé par l’Armée américaine. D’une façon amusante, le soldat Snafu montrait aux soldats américains comment porter une attention particulière au risque d’espionnage ou de laisser-aller. Jones et Seuss collaborerons ensuite ensemble sur plusieurs adaptations des livres de Seuss.

À la suite de la fermeture des studios d’animation de la Warner Bros en 1962, Chuck Jones part pour la MGM (Metro-Goldwin-Mayer) et travaille sur la série Tom & Jerry, tout en se concentrant sur divers projets, telle que l'adaptation télévisée du spécial de Noël Comment le Grinch a volé Noël un autre classique du dessin animé qui passe et repasse à chaque Noël depuis.

Toujours en 1962, Chuck Jones s’associe avec Les Goldman et fonde leur propre société Sib Tower 12 Productions, qui deviendra Chuck Jones Entreprises en 1970 avec laquelle il produisit neuf films d'animation d'une demi-heure pour la télévision entre 1971 et 1976. Ils se joindront à ABC Television en 1972 pour la création du « Bugs Bunny Show ». Avec son entreprise, il fera des publicités, de nouveaux dessins animés, des émissions de télévision régulières. Parmi les réalisations, on remarque une adaptation de certaines œuvres de Rudyard Kipling “The Jungle Book: Mowgli's Brothers”, “The White Seal” et “Rikki-Tikki-Tavi”. La production en 1979 du film “The Bugs Bunny/Road Runner Movie” consistait en une compilation des meilleurs dessins animés de Jones.

Chuck Jones est resté actif jusqu’à sa mort en 2002. Il met sur le marché des collectionneurs des dessins originaux et dédicacés avec le concours de sa fille Linda qui gérait l'affaire et apparaissait à de nombreuses conventions et festivals de films à travers le monde, avec notamment une rétrospective de son œuvre au Museum of Modern Art de New York.

Il publie son autobiographie Chuck Amuck en 1989 et de nombreux ouvrages pour enfants. En 2000, il fonde la Chuck Jones Foundation destinée à promouvoir, défendre, et instruire l'Art de l'animation traditionnelle, ce qui constitue l'héritage qu'il laisse aux générations à venir et qu'il lègue au patrimoine mondial du cinéma d'animation.

Il fait une courte apparition dans le film Gremlins en 1984 et dirige la séquence de Bugs Bunny et Daffy Duck dans Gremlins 2: The New Batch en 1990. Jones dirigee aussi la séquence animée dans le film Stay Tuned en 1992 et celle dans « Mrs. Doubtfire » en 1993.

Mort[modifier | modifier le code]

Jones meurt d’une crise cardiaque le , à l’âge de 89 ans. La disparition de Jones fit tomber le rideau sur la famille des créateurs des Looney Tunes et des Merrie Melodies. Mel Blanc, Friz Freleng, Tex Avery, Bob Clampett, Bob McKimson, Rudy Ising, Hugh Harman, Milt Franklyn, Frank Tashlin, Arthur Davis, et Carl W. Stalling sont tous décédés avant Jones, et par là même, ont tous passé à la postérité des génies éternels du dessin animé.

Héritage[modifier | modifier le code]

Chuck Jones a participé à la création de plus de 300 dessins animés, devenus pour la plupart des classiques, dont la moitié sont des épisodes de Bugs Bunny et de Daffy Duck, dont les mémorables Quel opéra, docteur ? en 1957, Farce au canard en 1952 et la fameuse trilogie de chasse Chassé-croisé, Conflit de canard et Qui va à la chasse ? créé entre 1951 et 1953. Chuck Jones a reçu 9 nominations aux Oscars, en remportant 3 à titre de réalisateur. Oscar pour Tout ça pour si peu en 1950, Relent d'amour en 1950 et Le Point et la Ligne en 1966, aussi Palme d'or du Meilleur court métrage au Festival de Cannes en 1966.

Chuck Jones compte 8 nominations avec Warner Bros; (Tout ça pour si peu - Oscar en 1950, Relent d'amour - Oscar en 1950, Chat-lucinations en 1949, Le doux rêveur en 1954, La Note ivre en 1960, Bip Bip préparé en 1961, La vie de Nelly en 1961, Ecoutez attentivement ! en 1963) et une avec MGM, (Le Point et la Ligne - Oscar en 1966), en plus de recevoir de nombreux prix et hommages. Il est la première personne à recevoir deux importants honneurs la même année en 1996 en recevant un Oscar, hommage pour l'ensemble de sa prolifique carrière de plus de 60 ans, totalement dédiée au cinéma d'animation et le titre honoraire de Membre à vie de la Guilde des réalisateurs des États-Unis (Director's Guild of America's). Chuck Jones a aussi sa propre étoile sur l'Allée des célébrités ou Promenade de la Gloire au 7011 Hollywood Blvd.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]

Comme scénariste[modifier | modifier le code]

Comme acteur[modifier | modifier le code]

Comme compositeur[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompense[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]