Noah Taylor

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Noah Taylor
Description de l'image Defaut.svg.
Nom de naissance Noah George Taylor
Naissance (46 ans)
Londres (Royaume-Uni)
Nationalité Drapeau de l'Australie Australien
Profession Acteur
Musicien
Films notables The Year My Voice Broke
Shine
Lara Croft: Tomb Raider
Charlie et la Chocolaterie
Edge of Tomorrow
Séries notables Game of Thrones

Noah Taylor, né Noah George Taylor le à Londres (Royaume-Uni), est un acteur et musicien australien.

Il est révélé par des rôles d'adolescents dans les films The Year My Voice Broke en 1987 et Shine en 1996, pour lesquels il est récompensé. Il apparait ensuite dans des seconds rôles de films à gros budgets tels que Lara Croft: Tomb Raider en 2001, Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie en 2003, Charlie et la Chocolaterie en 2005 et Edge of Tomorrow en 2014. Il est également présent au casting de plusieurs séries télévisées, dont The Borgias en 2011 et Game of Thrones de 2013 à 2014.

Biographie[modifier | modifier le code]

Enfance et formation[modifier | modifier le code]

Noah George Taylor est né le à Londres, en Angleterre, de parents australiens. Son père, Paul Taylor, est journaliste et concepteur-rédacteur, et sa mère, Maggie, est journaliste et éditrice[1],[2]. Il a également un plus jeune frère, Jack[3]. Alors qu'il est âgé de 5 ans, ses parents reviennent en Australie s'installer à St Kilda, dans la périphérie de Melbourne[4]. Ils divorcent en 1974[1].

Il étudie à l'University High School (en) de Melbourne puis à la Swinburne University of Technology (en)[3]. Lecteur de comics sur la guerre, il veut s'engager dans l'armée, mais finalement il renonce à l'adolescence[5]. À 16 ans, il quitte l'école sans l'intention de devenir acteur. Quelqu'un lui suggère alors de faire du théâtre pour s'occuper le week-end. Il se met à suivre des cours à la St Martins Youth Arts Centre (en), et joue dans plusieurs pièces telles que Pierrot lunaire, Bloody Mama, Alien in the Park, The Grim Reaper, ou Baron in the Trees. Il prend goût au fait d'être acteur et décide d'en faire carrière[6].

Carrière[modifier | modifier le code]

Il obtient son premier rôle en 1986, à l'âge de 17 ans, dans le film Dogs in Space (en) de Richard Lowenstein où il joue un fan de David Bowie[1]. Dès l'année suivante, il joue le rôle principal du film The Year My Voice Broke de John Duigan[4]. Il gagne le Film Critics Circle of Australia Award du meilleur acteur et se voit nominé aux Australian Film Institute Awards. Il enchaine les rôles d'adolescents au cinéma : Flirting (en) de John Duigan en 1991, Secrets (en) de Michael Pattinson (en) en 1992, et The Nostradamus Kid (en) de Bob Ellis en 1993. Il se fait de nouveau remarquer en 1996 dans Shine de Scott Hicks, où il incarne le pianiste australien David Helfgott à l'adolescence[1]. Il remporte plusieurs récompenses pour ce rôle et se voit nominé aux Australian Film Institute Awards et aux Screen Actors Guild Awards[6].

En 1998, il quitte l'Australie pour vivre au Royaume-Uni, d'abord à Londres puis dans la ville côtière de Brighton, dans le Sussex de l'Est[4].

Dans les années 2000, il apparait dans deux films de Cameron Crowe : Presque célèbre en 2000 et Vanilla Sky en 2001. De plus, il enchaîne les seconds rôles dans plusieurs films à gros budgets : un assistant technique de Lara Croft dans Lara Croft: Tomb Raider de Simon West en 2000 et Lara Croft : Tomb Raider, le berceau de la vie de Jan de Bont en 2003, Adolf Hitler jeune dans Max de Menno Meyjes en 2002, le père de Charlie dans Charlie et la Chocolaterie de Tim Burton en 2005, et un scientifique dans Edge of Tomorrow de Doug Liman en 2014. Il joue également dans La Vie aquatique de Wes Anderson en 2004 et Submarine de Richard Ayoade en 2010[1],[4].

En parallèle, il est au casting de plusieurs séries australiennes et étrangères : À cœur ouvert en 1990, Inspecteur Morse en 1991, Brigade des mers en 1997, Rake en 2010 et The Borgias en 2011. De 2013 à 2014, il joue dans plusieurs épisodes de la série américaine à succès Game of Thrones, adaptée de la saga littéraire Le Trône de fer de George R. R. Martin. Il incarne le chasseur de prime Locke face à Nikolaj Coster-Waldau et Gwendoline Christie respectivement en Jaime Lannister et Brienne de Torth. En 2014, il joue dans la seconde saison de Peaky Blinders et en 2015 dans la mini-série And Then There Were None.

En 2015, il fait partie du jury du 26e Festival du film britannique de Dinard, présidé par Jean Rochefort[7].

Musique et peinture[modifier | modifier le code]

Noah Taylor est un musicien qui a fait ou fait encore partie de plusieurs groupes dont Cardboard Box Man, Flipper & Humphrey, et Noah Taylor and the Sloppy Boys. Il possède un petit studio d'enregistrement et joue une fois par mois dans des pubs[5]. Il apparait dans plusieurs clips : Trust Me du groupe australien I'm Talking (en) en 1984, The Finer Things du groupe de new wave australien Beargarden (en) la même année et Romeos du groupe de new-wave allemand Alphaville en 1989[8]. Il apparait aussi en 2001 dans le clip Fifteen Feet of Pure White Snow du groupe de rock australien Nick Cave and the Bad Seeds[9].

Noah Taylor est également peintre. Au printemps 2015, il a exposé au Sydney's Olsen Irwin Gallery. Il dit s'inspirer des comic books et de peinture classique[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Marie Ponchel, « Biographie de Noah Taylor », sur Allociné (consulté le 12 janvier 2016).
  2. (en) « Biographie de Noah Taylor », sur filmreference.com (consulté le 12 janvier 2016).
  3. a et b (en) Alex Speed, « Behind the lines of Noah Taylor's art », sur theaustralian.com.au,‎ (consulté le 12 janvier 2016).
  4. a, b, c et d (en) Jemima Sissons, « Winter might be coming, but not for Noah Taylor », sur manuscriptdaily.com,‎ (consulté le 12 janvier 2016).
  5. a et b (en) Catherine Shoard, « Noah Taylor: "I'm more of a cat person" », sur le site du Guardian,‎ (consulté le 12 janvier 2016).
  6. a et b (en) « Biographie de Noah Taylor », sur tribute.ca (consulté le 12 janvier 2016).
  7. « Le jury 2015 », sur festivaldufilm-dinard.com (consulté le 14 janvier 2016).
  8. (en) « Nicole Kidman, Simon Baker, Rose Byrne and the pop videos that launched them to stardom », sur news.com.au,‎ (consulté le 14 janvier 2016).
  9. (en) Fred Macpherson, « 10 Reasons Why Nick Cave Makes The Best Music Videos », sur noisey.vice.com (consulté le 14 janvier 2016).
  10. (en) Sophie Tedmanson, « Noah Taylor on Game of Thrones, music and art », sur le site de Vogue,‎ (consulté le 14 janvier 2016).

Liens externes[modifier | modifier le code]