Besant et tourteau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

En héraldique les besants et les tourteaux constituent une famille riche de noms pour la figuration très rudimentaire d'un disque de petite taille.

Classé « figure naturelle » par les uns, « meuble géométrique » par d'autres, le besant semble tirer son origine d'un nom de monnaie de Byzance (4, 5, 6, 10, 13, 17…), alors que le tourteau reste plus énigmatique (certains auteurs - dont Michel de Crayencour (27)- voient en lui une tranche de tronc d'arbre).

Blason Tourteaux Besants.svg

Formes simples[modifier | modifier le code]

De métal, le disque est un besant, d'émail c'est un tourteau.

  • Le besant est d'or par défaut. (Fig. 1 d'azur à un besant). Toutefois la plupart du temps on le trouve blasonné avec sa couleur : à un besant d'or.
  • s'il est d'argent, il faut le blasonner besant d'argent ou utiliser le synonyme (désuet) plate. (Fig.2 de gueules à une plate en chef.)

Les tourteaux plus riches en teintes ont aussi produit une nomenclature (3, 16), désuete et peu utilisée :

  • le tourteau de gueules se dit aussi : guse (Fig.3 d'or à trois guses. La position 2 et 1 est la position par défaut. Elle ne se blasonne pas)
  • le tourteau d'azur se dit aussi : heurte (Fig.4 d'argent à trois heurtes posées en bande)
  • le tourteau de sable se dit aussi : ogoesse (Fig.5 d'or à la croix d'azur cantonnée de quatre ogoesses)
  • le tourteau de sinople se dit aussi : somme, volet ou pomme (Fig.6 d'argent à deux pommes rangées en pal)
  • le tourteau de pourpre se dit aussi : gulpe (Fig.7 d'or à trois gulpes mal ordonnées - « contraire » du « bien » ordonné: 2 et 1)

Les fourrures[modifier | modifier le code]

Lorsqu'il est de fourrure, c'est un besant ou un tourteau ? Les auteurs sont très partagé sur la question. Heureusement les exemples sont rares....
On trouve dans "Trésor héraldique ou mercure armorial" par Charles Segouing (1647) : des besans d'hermine attribué à Canisy, Bodegat, Sanssay, Vaussin, Nassau (sur le Rhin) et de vair pour Marsant (normandie).
Mais pour Riestap(13) Bodegat est blasonné avec des tourteaux d'hermine...Viton de Saint-Allais definit aussi comme tourteaux ceux de fourrure.

Partition[modifier | modifier le code]

Des variantes fréquentes sont obtenues par parti (partitionné en deux verticalement). Mais il peut exister d'autres partitions (coupé, tranché...)

  • métal-émail c'est un besant-tourteau (ne pouvant charger qu'un émail : Fig.8 d'azur à un besant-tourteau parti d'or et de sinople posé au point d'honneur)
  • émail-métal c'est un tourteau-besant (ne pouvant charger qu'un métal : Fig.9 d'or à un tourteau-besant parti d'azur et d'argent)

Œil de faucon, défini comme plate entourée d'un annelet de sable d'une façon quasi unanime se trouve ainsi défini dans le dictionnaire de L-A Duhoux d'Argicourt (16), mais dans son même dictionnaire, on le retrouve contradictoirement en exemple à ogoesse comme étant « chargé d'un gros point d'argent » (ce qui lui laisserait théoriquement la possibilité de charger un métal en tant qu'ogoesse, ou un émail en tant que plate…) (Fig.10 : tranché d'or et de sinople, à un œil de faucon brochant sur le tout.)

Sources[modifier | modifier le code]

  1. 1679 C. Ravot - H. de Barat Le Blason des Armoiries
  2. 1694 Dictionnaire Académique
  3. 1772 Diderot - d'Alembert L'Encyclopédie
  4. 1780 P. Menestrier Dictionnaire universel des termes du Blason
  5. 1798 Dictionnaire Académique
  6. 1843 Borel d'Hauterive Annuaire 1843 - Dictionnaire de Blason ou Petit manuel Héraldique
  7. 1860 W. Maigne Abrégé Methodique de la science des Armoiries
  8. 1861 C. Granmaison Dictionnaire héraldique
  9. 1864 A. de la Porte Trésor Héraldique d'après d'Hozier, Ménétrier, Boisseau, etc.
  10. 1872 J. Guignard Nouvel Armorial du Bibliophile.
  11. 1885 Jouffroy d'Eschavannes Traité complet de la Science du Blason
  12. 1885 E. Simon de Boncourt Grammaire du blason
  13. 1887 J.B. Rietstap Dictionnaire des termes du Blason.
  14. 1889 H. Gourdon de Genouillac L'art Héraldique
  15. 1898 C.Ph. Dayre de Mailholle Vocabulaire du blason
  16. 1899 L.A. Duhoux d'Argicourt Alphabet et Figures de tous les termes du Blason
  17. 1901 Cte Alph. O'Kelly de Galway Dictionnaire archéologique et explicatif de la Science du Blason
  18. 1904 Dr Félix Lobligeois Petit abrégé d'art héraldique.
  19. 1905 Larousse Dictionnaire encyclopédique en 7 volumes.
  20. 1942 D.L. Galbreath Manuel du Blason (révisé Jequier 1977)
  21. 1949 G.D'Haucourt-G.Durivault Que sais-je le blason.
  22. 1951 T. Veyrin-Forrer Precis d'héraldique
  23. 1975 F. Bartholoni Guide du blason
  24. 1976 O. Neubecker Le grand livre de l'héraldique.
  25. 1979 M. Pastoureau Traité d'héraldique
  26. 1984 P. Joubert L'héraldique
  27. 1985 G. de Crayencourt Dictionnaire héraldique
  28. 1989 G. Eysenbach Histoire du blason et science des armoiries
  29. 1994 J.M. Thiebaud Dict. des termes du blason
  30. 1998 Ch-M de Sainte-Melaine Précis de science héraldique.
  31. 1999 S. Oliver initiation à l'héraldique
  32. 2002 C. Wenzler Guide de l'héraldique.
  33. 2006 G. Audoin L'art héraldique.