A Portuguesa

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Portuguesa.
A Portuguesa (pt)

La Portugaise

Coat of arms of Portugal.svg

Hymne national du Drapeau du Portugal Portugal
Paroles Henrique Lopes de Mendonça
1890 modifiées en 1957
Musique Alfredo Keil
1910
Adopté en 1911
Fichiers audio
A Portuguesa (Instrumental)
A Portuguesa (Instrumental avec paroles)
Des difficultés à utiliser ces médias ? Des difficultés à utiliser ces médias ?

A Portuguesa (en portugais La Portugaise) est l'hymne national du Portugal depuis 1911.

C'était à l'origine une chanson patriotique en réponse à l'ultimatum britannique de 1890 qui ordonnait au Portugal de retirer ses troupes basées en Afrique (principalement sur une bande s'étirant de l'Angola au Mozambique surnommée Carte rose (mapa cor-de-rosa en portugais)).

Histoire[modifier | modifier le code]

La monarchie portugaise de l'époque céda contre les Anglais. Dès lors, des manifestations patriotiques contre les Anglais mais aussi contre la monarchie prirent différentes formes. A Portuguesa fut l'une d'entre-elles : composée en 1890 avec des paroles d'Henrique Lopes de Mendonça et une musique d'Alfredo Keil, elle fut rapidement utilisée comme symbole patriotique mais aussi républicain.

Dès 1891, après un coup d'État manqué par les républicains le 31 janvier, elle fut proposée comme hymne national… ce qui se réalisa 20 ans plus tard, après que la monarchie ait été détrônée par la république le 5 octobre 1910. En effet, l'Assemblée nationale portugaise la consacra hymne national le 19 juin 1911 (tout comme le drapeau actuel qui fut également officialisé ce même jour).

Interdite par le régime monarchique, A Portuguesa, qui a compté quelques modifications musicales et parolières au cours du temps, a donc remplacé l'Hymno da Carta, alors hymne de la monarchie portugaise :
contra os bretões (contre les anglais) est ainsi devenu contra os canhões (contre les canons).

Heróis do mar[1] a été officiellement désignée comme symbole national par la Constitution portugaise de 1976, actuellement en vigueur au Portugal après la Révolution des œillets de 1974.

Copie de la partition originale de l'hymne national du Portugal "A Portuguesa" (1890).

Paroles[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Paroles en portugais Traduction en français

Heróis do mar, nobre povo,
Nação valente e imortal
Levantai hoje de novo
O esplendor de Portugal !
Entre as brumas da memória,
Ó Pátria, sente-se a voz
Dos teus egrégios avós
Que há-de guiar-te à vitória !

Às armas, às armas !
Sobre a terra, sobre o mar,
Às armas, às armas !
Pela Pátria lutar !
Contra os canhões marchar, marchar !

Desfralda a invicta Bandeira,
À luz viva do teu céu !
Brade a Europa à terra inteira :
Portugal não pereceu !
Beija o solo teu, jucundo,
O oceano, a rugir de amor,
E o teu Braço vencedor
Deu mundos novos ao mundo !

Às armas, às armas !
Sobre a terra, sobre o mar,
Às armas, às armas !
Pela Pátria lutar !
Contra os canhões marchar, marchar!

Saudai o Sol que desponta
Sobre um ridente porvir ;
Seja o eco de uma afronta
O sinal de ressurgir.
Raios dessa aurora forte
São como beijos de mãe,
Que nos guardam, nos sustêm,
Contra as injúrias da sorte.

Às armas, às armas !
Sobre a terra, sobre o mar,
Às armas, às armas !
Pela Pátria lutar !
Contra os canhões marchar, marchar!

Héros de la mer, noble peuple,
Nation vaillante et immortelle
Relevez aujourd'hui de nouveau
La splendeur du Portugal !
D'entre les brumes de la mémoire,
Ô Patrie, entend la voix
De tes illustres aieux
Qui te mènera à la victoire !

Aux armes, aux armes !
Sur la terre, sur la mer,
Aux armes, aux armes !
Pour la Patrie, lutter !
Contre les canons marcher, marcher !

Déploie l'invincible drapeau,
À la lumière vive de ton ciel !
Défie l'Europe aux yeux de la Terre :
Le Portugal n'a pas péri !
Embrasse heureux ce sol qui est le tien,
Devant l'océan, rugissant d'amour.
Et ton bras vainqueur
Donna de nouveaux mondes au monde !

Aux armes, aux armes !
Sur la terre, sur la mer,
Aux armes, aux armes !
Pour la Patrie, lutter !
Contre les canons marcher, marcher !

Saluez le soleil qui se lève
Sur un avenir radieux ;
Que l'écho d'une offense
Soit le signal pour notre résurrection.
Les rayons de cette forte aurore
Sont comme les baisers d'une mère,
Qui nous gardent, nous préservent,
Contre les injures du sort.

Aux armes, aux armes !
Sur la terre, sur la mer,
Aux armes, aux armes !
Pour la Patrie, lutter !
Contre les canons marcher, marcher !

Seuls le premier couplet et le refrain sont chantés lors d'occasions particulières (Discours du président, rencontre sportive…).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les premiers mots de l'hymne national portugais sont utilisés comme surnom de cet hymne.

Liens externes[modifier | modifier le code]