Heure d'été

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Heure d'été (homonymie).
Printemps : passer de l'heure normale à l'heure d'été - l'horloge est avancée d'une heure. Dernier dimanche du mois de mars.
Automne : passer de l'heure d'été à l'heure normale - l'horloge est retardée d'une heure. Dernier dimanche du mois d'octobre

L’heure d’été est un système consistant à ajuster l’heure officielle, en ajoutant généralement une heure par rapport à l'heure du fuseau horaire (heure locale) pour une période allant du printemps jusqu'à la fin de l'été ou le début de l’automne, ce qui a pour effet de retarder l'heure à laquelle on voit le soleil se lever et se coucher[1].

L’intérêt de l’heure d’été réside, selon ses promoteurs, dans les économies d’énergie qu’elle est censée permettre afin de profiter plus tard de la lumière solaire pendant la période estivale ; cette approche est cependant rejetée par ses détracteurs et mise en doute par la Commission européenne qui parle d’économies relativement limitées[2]. D’après cette dernière, le maintien de l’heure d’été en Europe devrait être essentiellement motivé par le confort des loisirs en soirées estivales.

L'heure d'été est principalement utilisée dans les régions tempérées, où les variations saisonnières de luminosité rendent cette mesure pertinente. Pour l’Europe, la période s’étend du dernier dimanche de mars au dernier dimanche d’octobre[3]. Pour l’Amérique du Nord, et depuis 2007, cette période estivale débute dans la nuit du deuxième dimanche de mars, tandis que le retour à l’heure normale se fait le premier dimanche de novembre.

Lors du passage à l’heure d’été, les horloges sont avancées de soixante minutes, entre minuit et 4 h du matin selon les pays, de sorte qu’il est couramment dit qu’« une heure de sommeil est perdue ». Lors du passage à l’heure d’hiver, les horloges sont retardées de soixante minutes et « une heure de sommeil est gagnée ».

Les changements d'heure se traduisent par des décalages horaires périodiques en un même lieu. Ces décalages horaires brutaux, que les chronobiologistes qualifient de chrono-ruptures[4], n'ont pas les mêmes effets que les décalages horaires occasionnels dus aux voyages transméridiens (jet-lags).

Histoire[modifier | modifier le code]

Première page de la lettre de Benjamin Franklin au Journal de Paris (publiée en traduction française) mentionnant pour la première fois la possibilité de décaler les horaires.

Le 16 avril 1784, Benjamin Franklin évoque pour la première fois dans le quotidien français Le Journal de Paris la possibilité de décaler les horaires afin d’économiser l’énergie[5]. L’idée reste cependant sans suite et n’est reprise qu’à partir de 1907 par le Britannique William Willet qui démarre une campagne contre « le gaspillage de la lumière ». L’Allemagne est la première à instaurer ce changement d’heure le 30 avril 1916 et est rapidement suivie par les Anglais le 21 mai 1916 : le Parlement met en place le British Standard Time, en avance d’une heure sur l’heure du méridien de Greenwich puis par la France le 14 juin 1916[6]. L’idée est reprise par l’Irlande et l’Italie en 1966, ainsi que par la plupart des pays européens au début des années 1980[7].

En Allemagne, entre 1947 et 1949, on instaure même un Hochsommerzeit où les horloges sont décalées d’une deuxième heure entre le 11 mai et le 29 juin[8].

En France, l’heure d'été est proposée par le député André Honnorat, en 1916[9], puis instituée par une loi votée le 19 mars 1917[8],[9] (par 291 voix contre 177).

En 1940, sous l’Occupation, la France pratique l'heure d'été avec une différence entre zone libre et occupée : la zone occupée administrée par le commandement territorial allemand Militärbefehlshaber Frankreich (général Otto von Stülpnagel) se met à l'heure allemande. Il faut à l'époque ajouter deux heures en été par rapport à celle de Greenwich et une seule en hiver (système actuel).

À la Libération, l'heure d'été est abandonnée par le Gouvernement provisoire de la République française, le 14 août 1945, mais le décalage d'une heure est maintenu[9],[10]. Il était initialement prévu de revenir au système initial mais cette idée fut abandonnée[11].

Le 28 mars 1976, à la suite du choc pétrolier de 1973, l’heure d’été est rétablie[12] : il s'agit d’effectuer des économies d’énergie en réduisant les besoins d’éclairage en soirée. La mesure doit d'abord être provisoire et ne durer que le temps du choc pétrolier. On parlait alors d'« horaire d'été » dans le langage courant. Le passage à l’heure d’été a lieu le dernier dimanche de mars à 2 h du matin. Jusqu’en 1995, le passage de retour à l’heure d’hiver a lieu le dernier dimanche de septembre à 3 h. Mais depuis 1996, il s’effectue le dernier dimanche d’octobre (à la même heure), ce qui prolonge la période d'heure d'été durant une partie de l’automne.

Depuis 1976, le décalage par rapport à l'heure solaire en France et en Espagne est de une heure en hiver et deux heures en été[13]. On parle parfois d'« heure d'été double ».

Le changement d’heure estival est introduit dans l’ensemble des pays de l’Union européenne au début des années 1980. Pour faciliter les transports, les communications et les échanges au sein de l’UE, il a été décidé d’harmoniser les dates de changement d’heure en 1998, par la directive 2000/84/CE du Parlement européen et du Conseil européen[14].

Avec l'abandon des changements d'heure en Chine depuis 1992 et en Russie depuis 2011[15], la majorité de la population mondiale garde son heure légale constante toute l'année.

Effets de l'instauration d'une heure d'été[modifier | modifier le code]

Horaires du lever et coucher du soleil à Greenwich en tenant compte de l’heure d’été.

En 1973, le premier choc pétrolier entraîne les gouvernements dans des politiques d’économie énergétique, l’objectif étant de réduire les consommations d’électricité en matière d’éclairage en soirée. Par exemple, le 31 mars en région parisienne, le jour se lève (en heure d’hiver), vers 6 h, et la nuit tombe vers 19 h 45. En décalant l’horaire d’une heure en avant, le jour se lève vers 7 h, et la nuit tombe vers 20 h 45. Il y a économie si la consommation d’électricité pour l’éclairage est moindre entre 6 h et 7 h par rapport à ce qu’elle est entre 19 h 45 et 20 h 45.

Cet effet s’amplifie jusqu’au solstice d’été, jour où la durée d’ensoleillement est la plus grande de l’année. En heure d’hiver, le jour se lève vers 4 h 15 et la nuit tombe vers 21 h 30. En heure d’été, le jour va de 5 h 15 à 22 h 30 environ. Compte tenu des habitudes sociales en France, l’éclairage des habitations n’est pas nécessaire vers 5 h, heure où la majorité des habitants dorment. En revanche, un éclairage reste nécessaire en soirée. Le passage à l’heure d’été permet ainsi de prolonger d’une heure l’ensoleillement en soirée sans pour autant le réduire sur le début effectif de la journée pour les habitants.

Ce mécanisme fonctionne à condition que le changement d'heure n'ait pas d'effet sur les habitudes sociales, qui souvent sont déterminées par le soleil. On observe ainsi que les habitants des pays situés à l'ouest de l'Europe (Espagne, France) se lèvent généralement plus tard que ceux vivant plus à l'est du même fuseau horaire (Allemagne, Autriche). L'heure du coucher étant en partie déterminée par l'arrivée de l'obscurité en été, l'introduction de l'heure d'été a pu jouer un rôle dans le décalage progressif des heures d'activités observé en France depuis quelques décennies[16], permis notamment par une plus grande flexibilité des horaires de travail. Si l'instauration de l'horaire GMT+1 en 1940 et de l'heure d'été double en 1976 est liée au décalage des horaires d'activités observé en France, cela signifie que le gain énergétique supposé avec ce dispositif pourrait n'avoir été que transitoire.

Gain énergétique[modifier | modifier le code]

Plus l'usage de produits et d'appareils à forte efficacité énergétique se généralise, moins les bénéfices du dispositif sont réels, et si des économies d'énergie sont encore réalisées sur l'éclairage, elles sont difficiles à évaluer sur le chauffage et la climatisation d'après l'ADEME[17].

En France, une étude réalisée conjointement par le ministère de l’Industrie, EDF et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME) estimait qu’en 2009 l’économie d’électricité (poste d’éclairage) était d’environ 440 GWh (1 300 GWh en 2003) (soit environ 37 833 tep en équivalence énergie primaire[17] et représente environ 17 kWh/foyer/an (comptage hors industrie, entreprise). L’émission de 44 000 tonnes de CO2 aurait ainsi été évitée.

D’après l’ADEME, l'énergie économisée en 2003 sur le poste de la consommation électrique en éclairage aurait été de 1 300 GWh, soit 0,28 % de la consommation intérieure d’électricité et 4 % de la consommation d’éclairage totale[18].

Le changement d'heure soulagerait le réseau électrique français en écrêtant le pic de consommation observé au printemps et à l'automne. Selon l'ADEME : « le changement d'heure en 2009 a provoqué une diminution de 3,5 gigawatts de la puissance appelée à 19 heures » .
Ces études n’incluent pas la consommation accrue de carburant des véhicules lors des soirées estivales. En incluant l’ensemble des coûts énergétiques, la Commission européenne considère « que les économies effectivement réalisées sont difficiles à déterminer, et, en tout cas, relativement limitées[2] ».

La généralisation des lampes fluorescentes et l’adaptation de l’éclairage public à la luminosité ambiante participent également à l’amélioration de l’efficacité énergétique et réduisent les bénéfices attribués au changement d’heure, même si ces derniers restent d’actualité jusqu’en 2030, selon un rapport de l’ADEME de 2010[19].

Controverses à propos des conséquences du changement d'heure[modifier | modifier le code]

Le changement d’heure est controversé pour de nombreuses raisons :

Controverses de santé publique[modifier | modifier le code]

  • Dans le cas de la France, l’heure légale (HL), l'été, est 2 heures plus avancée que l'heure solaire (HS) : il est « midi (solaire) à quatorze heures (légales) »[20].
  • Des études récentes montrent que l'avancement de l’heure au printemps (qui retarde la sécrétion de la mélatonine – l’hormone du sommeil) peut réduire le temps de sommeil de façon transitoire, et ainsi augmenter le nombre et la gravité des accidents cardiaques pendant au moins 7 jours après le changement d'heure[21], et augmenter la fréquence des accidents du travail[22] et des accidents de la circulation[23]. Selon le Dr Marc Schwob[24] : « Changer d'heure provoque entre autres des troubles du sommeil et de l'attention. Les enfants et les personnes âgées sont particulièrement touchés et mettent environ une semaine pour s'adapter aux nouveaux horaires ». Si ces spécialistes s'entendent pour dénoncer les effets néfastes du changement d'heure, le professeur émérite Mayer Hillman du Policy Studies Institute de Londres préconise de rester toujours à l'heure d'été : « cela permettrait à chacun de profiter davantage de la lumière du jour et par conséquent, de pratiquer davantage d’activités physiques en extérieur, comme le recommandent les autorités de santé » de plus « De nombreuses études font référence à l’impact de la luminosité sur la santé mentale et le bien-être. On se sent plus énergique lorsque les jours sont longs et lumineux. »[25].
  • Les modifications périodiques de l'heure augmentant la durée de sommeil en hiver et la diminuent en été ne font l'affaire ni des gros dormeurs ni des jeunes enfants[26], ni des écoliers qui ont du mal à s'endormir les soirs en période d'heure d'été [27].
  • L'adaptation à une resynchronisation des individus est théoriquement plus difficile dans les pays à heure d'été double[4].
  • Influences en suicidologie : une progression des suicides et de la consommation de somnifères a été constatée en France depuis la crise pétrolière et l'instauration de l'heure d'été (double)[28],[29]. L'hypothèse d'un lien de causalité entre ces deux évènements a été avancée. C'est cet argument qui a conduit la Russie à abandonner le changement périodique d'heure en 2011[30]. Pourtant le gouvernement français considère qu'aucune corrélation isolant les différents paramètres ne permettrait de mettre en cause le dispositif de l'heure d'été comme étant facteur de suicide, l'augmentation des suicides suite à la crise pétrolière étant essentiellement due aux effets sociaux de la crise économique qui a suivi.

Controverses sur les conséquences énergétiques[modifier | modifier le code]

  • La baisse de consommation d’éclairage pourrait être compensée par l’augmentation des besoins de chauffage le matin au début du printemps. Un rapport de l’École des Mines de 1992[31] concluait cependant à un effet minime (< 0,1 TWh pour la France).
  • La généralisation des lampes plus économes en énergie (les lampes fluocompactes et plus récemment les lampes à LED) réduit l'économie d'énergie permise par le passage à l'heure d'été.
  • Une étude portant sur l’État de l’Indiana conclut que la faible économie d’énergie réalisée sur l’éclairage est très largement compensée par une utilisation accrue de la climatisation. Le supplément d’énergie est estimé dans ce rapport à environ 2 % à 4 %[32].

Autres controverses[modifier | modifier le code]

  • Un rapport remis au Sénat français en 1997[33] concluait : « Il ressort de l’ensemble de cette étude que les avantages annoncés ou attendus du changement semestriel de l’heure ne sont pas suffisamment importants pour compenser les inconvénients ressentis par les populations », en particulier en ce qui concerne la santé publique, les conditions de travail et les modes de vie, l'agriculture, la protection de l'environnement et la sécurité routière ;
  • Les changements d’heure ont également une incidence notable sur les animaux domestiques : le changement d’heure de la traite des vaches laitières les perturbe profondément et il s’ensuit toujours une baisse de production de lait et surtout du stress dont il est largement démontré qu’il altère la qualité du lait[34],[35],[36] ;
  • L'instauration du régime d'heure d'été dans tous les pays européens entraîne des complications tant dans les les télécommunications internationales que dans les transports. En effet, pour les transports intérieurs, les mises en place des horaires d'été ne coïncident pas avec les dates officielles de changement d'heures[37], ce qui crée chaque année quatre complications des conditions d'exploitation pour les transports intérieurs (passage à l' heure d'été, puis à l'heure d'hiver, passage aux horaires d'été, puis aux horaires d'hiver), tandis que les transports internationaux (aéronautiques et maritimes) utilisent l'heure constante UTC et doivent faire face aux annuels deux changements d'heure locaux. En ce début de 21e siècle, la généralisation des horaires cadencés à périodicité d'une heure dans les transports internationaux minimise la justification pour un pays de changer son heure légale lorsque le pays voisin y procède[38][39].
  • Plusieurs pays ont déjà abandonné le changement d'heure comme la Russie depuis 2011, mais aussi le Japon et la Corée du Sud.

Traitement informatique[modifier | modifier le code]

La norme ISO 8601 pour l'écriture des dates et heures permet un traitement informatisé de l’heure et du changement d’heure estival. La chaîne de caractères représentant l’heure indique le fuseau horaire accompagné du changement d’heure éventuel : par exemple, l’heure légale française est notée en hiver CET (Central European time, heure d’Europe centrale) et en été CEST (Central European summer time, heure d’été d’Europe centrale).

Pour éviter les malentendus ou d’éventuels bogues informatiques, les transporteurs évitent de programmer des départs au moment du retour à l'heure d'hiver. Par exemple en Europe, entre 2 et 3 heures du matin : car en raison du décalage d’une heure, il sera deux fois 2 heures du matin pendant la nuit.

Heure d'été dans le monde[modifier | modifier le code]

  •      Régions observant l’heure d’été
  •      Régions ayant un certain temps observé l’heure d’été
  •      Régions n’ayant jamais observé l’heure d’été

En raison de la faible variation de la durée diurne dans les régions proches de l’équateur, les pays tropicaux n’ont généralement pas recours au changement d’heure. Pourtant certains le font, comme Haïti.

Hémisphère nord[modifier | modifier le code]

Les pays de l’hémisphère nord qui ont recours au changement d’heure, notamment les États-Unis, le Canada (sauf la province de Saskatchewan) et les pays européens (sauf l’Islande, la Russie, l'Arménie, la Biélorussie), le font à des dates assez voisines.

  • Les États-Unis suivaient jusqu’en 2006 l’horaire de changement précédent. À la suite de l’adoption de l'Energy Policy Act de 2005 par les États-Unis, le passage à l’heure d’été a lieu le deuxième dimanche du mois de mars, à 2 heures du matin heure légale, et le retour à l’heure d’hiver a lieu le premier dimanche du mois de novembre à 2 heures du matin heure légale. Le Canada a adopté les mêmes dates (sauf Terre-Neuve à 1 heure du matin[40]) afin d’harmoniser les échanges économiques entre les pays[41] (Saint-Pierre-et-Miquelon a fait de même) ; cela permet d’avancer de trois semaines le passage à l’heure d’été[42]. Des experts ont estimé que cette décision pourrait entraîner une économie d’énergie de 4,4 milliards de dollars d’ici à 2020 (étude en date de mars 2007)[réf. nécessaire].
  • D’autres pays, particulièrement au Moyen-Orient, appliquent l’heure d’été suivant des dates propres :
    • Autorité palestinienne, du troisième vendredi d’avril au troisième vendredi d’octobre, à minuit.
    • Iran, de minuit le premier jour de Farvardin (le 22 mars 2005) jusqu’au 30e jour de Shahrivar (le 22 septembre 2005).
    • Israël, du vendredi précédant le dernier dimanche de mars (à 2 h du matin, heure locale) jusqu’au dernier dimanche d'octobre (à 2 h aussi)[43].
    • Jordanie, du dernier jeudi de mars au dernier jeudi de septembre, à minuit.
    • Maroc, les dates exactes varient chaque année. En 2010 par exemple, du 2 mai au 7 août[44]. Entré en vigueur le 1er juin 2008 (annoncé le 10 mai 2008 par le ministre de la Communication marocain). Il y a 4 changements d'heure par an (interruption religieuse au milieu de la période d'été puis retour à l'heure d'été).
    • Syrie, du dernier vendredi de mars au dernier vendredi d'octobre sauf si le 1er novembre est un vendredi (c'est alors lui qui est retenu) à minuit pile (le vendredi matin, nuit de jeudi à vendredi)[45].

Union européenne[modifier | modifier le code]

Depuis l’année 2002, les changements d’heure en été et en hiver ne peuvent se faire qu'à des dates prédéfinies (La directive 2000/84/CE[14] du Parlement européen et du Conseil, et document 52000PC0302) :

  • la période de l’heure d’été commence à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de mars ;
  • la période de l’heure d’été se termine à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche d’octobre.

Un pays peut ne plus changer d'heure (à condition d'avertir au moins 3 ans à l'avance les autres pays membres) mais tant qu'il change il doit le faire à ces dates, fixées au moins cinq ans à l'avance.

Calendrier des changements européens.
Année Passage à l’heure d’été Passage à l’heure d’hiver

1 h WET à 2 h WEST
2 h CET à 3 h CEST[46]
3 h EET à 4 h EEST

2 h WEST à 1 h WET
3 h CEST à 2 h CET[46]
4 h EEST à 3 h EET

2002 31 mars 27 octobre
2003 30 mars 26 octobre
2004 28 mars 31 octobre
2005 27 mars 30 octobre
2006 26 mars 29 octobre
2007 25 mars 28 octobre
2008 30 mars 26 octobre
2009 29 mars 25 octobre
2010 28 mars 31 octobre
2011 27 mars 30 octobre
2012 25 mars 28 octobre
2013 31 mars 27 octobre
2014 30 mars 26 octobre
2015 29 mars 25 octobre
2016 27 mars 30 octobre
2017 26 mars 29 octobre
2018 25 mars 28 octobre
2019 31 mars 27 octobre
2020 29 mars 25 octobre
2021 28 mars 31 octobre
2022 27 mars 30 octobre
Passage à l'heure d'été au central horaire de la gare de Paris-Saint-Lazare en 1937

France[modifier | modifier le code]

Jusqu'à 2001, les changements d’heure en été et en hiver se faisaient par décrets ou arrêtés publiés au Journal officiel :

De 1981 à 1995

  • la période de l’heure d’été commence à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de mars ;
  • la période de l’heure d’été se termine à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de septembre.

De 1996 à 2001

  • la période de l’heure d’été commence à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche de mars ;
  • la période de l’heure d’été se termine à 1 heure du matin, temps universel, le dernier dimanche d’octobre.

Depuis 2002

  • Le changement d'heure est défini de manière homogène dans toute l'Union européenne.
Calendrier des changements français de 1976 à 2001.
Année Passage à l’heure d’été Passage à l’heure d’hiver
1 h CET à 2 h CEST[46]

1 h CEST à 0 h CET[46]

1976[12] 28 mars 26 septembre
2 h CET à 3 h CEST[46]

3 h CEST à 2 h CET[46]

1977[47] 3 avril 25 septembre
1978[48] 2 avril 1er octobre
1979[49] 1er avril 30 septembre
1980[50] 6 avril 28 septembre
1981[51] 29 mars 27 septembre
1982[52] 28 mars 26 septembre
1983[53] 27 mars 25 septembre
1984[53] 25 mars 30 septembre
1985[53] 31 mars 29 septembre
1986[54] 30 mars 28 septembre
1987[54] 29 mars 27 septembre
1988[54] 27 mars 25 septembre
1989[55] 26 mars 24 septembre
1990[56] 25 mars 30 septembre
1991[56] 31 mars 29 septembre
1992[56] 29 mars 27 septembre
1993[57] 28 mars 26 septembre
1994[57] 27 mars 25 septembre
1995[58] 26 mars 24 septembre
1996[58] 31 mars 27 octobre
1997[58] 30 mars 26 octobre
1998[59] 29 mars 25 octobre
1999[59] 28 mars 31 octobre
2000[59] 26 mars 29 octobre
2001[59] 25 mars 28 octobre

Hémisphère sud[modifier | modifier le code]

Le changement d’heure a également lieu dans certains pays de l’hémisphère sud, de sorte que le décalage horaire entre un pays de l’hémisphère sud et un pays de l'hémisphère nord peut prendre trois valeurs différentes selon le moment dans l’année. Par exemple, le décalage entre le Chili et la France vaut six heures en plein été boréal, quatre heures en plein hiver boréal, mais peut valoir cinq heures aux périodes voisines des dates de changement d’heure.

Abrogation du changement d'heure[modifier | modifier le code]

  • Russie Le changement d'heure, qui avait été introduit le 1er avril 1981, a été officiellement abrogé par décret du président de la Fédération de Russie Dmitri Medvedev en février 2011[62],[63],[64]. Voir aussi Heure en Russie.
  • Biélorussie L'heure d'été a été abrogée par le décret 1229 signé par le conseil des ministres le 15 septembre 2011[65].
  • Arménie L'heure d'été a été abrogée en janvier 2012[66].
  • Ukraine Le 20 septembre 2011, le parlement ukrainien a adopté une résolution supprimant les changements horaires annuels par 266 voix sur un total de 450[67]. Mais le 18 octobre 2011, le parlement est revenu sur sa décision par 295 voix sur un total de 450[68].
  • Égypte Le 20 avril 2011, le cabinet des ministre a émis un décret abolissant définitivement le changement d'heure qui avait été instauré en 1988. Il n'a donc pas eu lieu le 29 avril 2011[69]. Précédemment, en 2010, quatre changements d'heure avaient eu lieu[70].
  • Tunisie L’heure d’été, qui a été réinstaurée en 2006, a été abrogée en 2008 avec effet en mars 2009[71].
  • Brésil 32 municipalités du Mato Grosso n'ont pas fait le changement d'heure prévu le 15 octobre 2011 dans le reste du Brésil[72].
  • États-Unis L'état de l'Alaska conserve le changement d'heure. La proposition d'abolition a été adoptée en première lecture par la House of Representatives le 27 mars 2009, mais elle a finalement été rejetée en avril 2010[73].
  • États-Unis L'état de l'Utah conserve le changement d'heure. Une proposition de loi avait été présentée en janvier 2012 par le républicain Jim Nielson, mais elle a été rejetée le 7 février 2012[74].
  • Canada Une pétition est déposée à l'Assemblée nationale de la province de Québec pour abolir le changement d'heure en mai 2013. Le 12 juin suivant, le ministre de la Santé Réjean Hébert rejette la proposition car « l’état actuel des connaissances ne nous permet pas de démontrer que les avantages reliés à l’abolition du changement d’heure soient suffisamment importants pour compenser les désavantages de le maintenir »[75].

Heure d'été simple constante[modifier | modifier le code]

Le passage à l'« heure d'été simple constante » (en restant à l'heure solaire moyenne du lieu + 1 heure toute l'année sans changement) est parfois préconisé ; elle a, en fait, été adoptée dans certains pays, tels que l'Islande, la Russie[15] et la Biélorussie. L'heure d'été simple constante équivaut à avancer d'une heure par rapport au soleil l'ensemble des activités de la journée. Ses partisans font valoir pour ce système les mêmes avantages que l'heure d'été normale, sans les problèmes liés aux décalages artificiels deux fois par an. Le rapport du Sénat français[33] de 1997 préconisait d'adopter l'heure GMT+1 (CET) toute l'année, et faisait valoir que si les pays voisins gardaient leur régime d'heure d'été, cela aboutirait à donner à la France l'heure de l'Allemagne pendant l'hiver et l'heure du Royaume-Uni pendant l'été. C'est cette heure constante qui a synchronisé toutes les activités de la majorité des pays européens entre 1945 et 1976.

Beaucoup de juridictions, telles qu'en l'Argentine, en Chine centrale, en Géorgie, au Kazakhstan, en Mongolie centrale et orientale[76], au Sénégal et au Turkménistan, peuvent être considérées comme instaurant, de fait, dans ces régions une heure légale constante avancée d'une heure sur l'heure solaire, si l'on considère en effet la situation géographique de leur méridien (multiple de 15°) le plus proche. La motivation principale de ce décalage d'une heure est la synchronisation des horloges avec les pays limitrophes (Argentine avec les autres pays du Marché commun du Sud (Mercosur), Sénégal avec les pays de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'Ouest, etc.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://ptaff.ca/soleil/
  2. a et b Communication de la Commission du 23 novembre 2007.
  3. Moyen mnémotechnique : en avril on avance d'une heure et en octobre on recule d'une heure.
  4. a et b http://books.google.ch/books?id=fky614gRcLIC&pg=PA24&dq=chrono-rupture+et+heure+d'%C3%A9t%C3%A9&hl=fr&sa=X&ei=DYXdUOuNB5KXhQeh8oDABg&ved=0CD0Q6AEwAQ#v=onepage&q=chrono-rupture%20et%20heure%20d'%C3%A9t%C3%A9&f=false
  5. Le texte original de l’article de Benjamin Franklin (en anglais).
  6. Historique des changements d'heure pour : Paris (France)
  7. Heure d'été - heure d'hiver
  8. a et b Histoire de l’heure d’été sur le site Calendriers Saga.
  9. a, b et c Gilles Krugler, « Allemagne, décembre 1918. Les premières heures de l’occupation », Revue historique des armées, no 254, 2009, p. 76-81, mis en ligne le 6 février 2009, sur le site rha.revues.org, consulté le 22 juin 2009.
  10. http://www.slate.fr/story/79264/heure-hiver-allemagne-france-occupation
  11. « Quelle heure est-il ? » (consulté le 1er octobre 2014)
  12. a et b Décret n°75-866 du 19 septembre 1975 relatif à l'heure légale en 1976
  13. Il est à noter que le décalage par rapport à l'heure solaire dépend du lieu précis où on se trouve (et de l'époque de l'année) et n'est pas en général d'un nombre entier d'heures.
  14. a et b La directive 2000/84/CE du Parlement Européen et du Conseil du 19 janvier 2001 concernant les dispositions relatives à l'heure d'été
  15. a et b Tom Parfitt, « Think of the cows: clocks go forward for the last time in Russia », The Guardian,‎ 25 mars 2011 (consulté le 5 janvier 2012)
  16. « Flexibilité des horaires de travail et inégalités sociale » [PDF],‎ 2006 (consulté le 12 octobre 2014)
  17. a et b Rapport de l’ADEME du 26 mars 2010 pour l’année 2009.
  18. « Communiqué de presse » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?) de l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie
  19. Grégoire Macqueron, « Passage à l’heure d’été : des économies en baisse mais toujours réelles », FuturaSciences,‎ 29 mars 2010 (consulté le 30 mars 2010).
  20. Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides de Paris.
  21. Janszky et Ljung, « Shifts to and from Daylight Saving Time and Incidence of Myocardial Infarction », New England Journal of Medicine,‎ 30 oct. 2008 (lire en ligne)
  22. BARNES (Michigan, USA) (Journal of Applied Psychology 2009, vol 94, No 5, 1305-1317)
  23. COREN (Canada) (Congress of Biomedical Science at McMaster University, 1998)
  24. Les rythmes du corps : chronobiologie de l'alimentation, du sommeil, de la santé
  25. http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/qr/d/corps-humain-changement-heure-faut-il-rester-heure-ete-3393/
  26. De combien d'heures de sommeil avons-nous besoin?
  27. L'heure change, le sommeil aussi
  28. Colloque à l'École Normale Supérieure de 2006 sur Halbwachs et le suicide: une courbe montre que, alors que le taux de suicides était stable en France avant 1976, il est passé de 15 à 22 dans les 10 années qui ont suivi le passage à l'heure d'été double.
  29. Science et Vie No 856 de janvier 1989, Doublement de consommation en France de psychotropes et somnifères de 1976 à 1986
  30. BBC News Europe, 2011 (en anglais)
  31. Rapport de l'ADEME de mars 2004.
  32. « Does daylight saving time save energy? Evidence from a natural experiment in Indiana » : (lire en ligne) [PDF].
  33. a et b Faut-il en finir avec l’heure d’été ?, rapport d’information sur le site du Sénat français.
  34. Guide de bonnes pratiques en élevage laitier FAO, paragraphe 4.3.3 .
  35. « Comme les heures de traite, l’heure du repas devrait être très régulière d’un jour à l’autre. » La source au Centre de la Nutrition, bulletin d’information en production laitière [PDF].
  36. Modification des taux butyreux suivant l’heure de traite des vaches : Étude de l’influence des horaires de traite sur la qualité du lait INRA France [PDF].
  37. http://www.ter-sncf.com/Regions/rhone_alpes/fr/Se_deplacer_en_TER/Avant_mon_voyage/Flash_actus/DetailsFlash_actus.aspx?URI=tcm%3A31-25210
  38. http://www.lemonde.fr/societe/article/2011/07/05/80-des-horaires-de-train-changeront-le-11-decembre_1544811_3224.html
  39. http://www.litra.ch/Depuis_1982_la_Suisse_roule_en_cadence.html
  40. Centre national de recherches Canada: Foire aux questions.
  41. Source : Édition Beauce.
  42. « 4,4 milliards de dollars : économies attendues aux États-Unis d’ici à 2020 avec l’avancement de l’heure d’été », dans Le Monde du 14 mars 2007, [lire en ligne].
  43. Heure d'été en Israël, décision du parlement(en)
  44. ministère de la Modernisation des Secteurs publics[1]
  45. heure en Syrie(en)
  46. a, b, c, d, e et f Observatoire de Paris - Heure d'été et heure d'hiver
  47. Décret n°76-881 du 16 septembre 1976 relatif à l'heure légale en 1977
  48. Décret n°77-881 du 27 juillet 1977 relatif à l'heure légale en 1978
  49. Décret n°78-718 du 5 juillet 1978 relatif à l'heure légale en 1979
  50. Arrêté du 17 octobre 1979 Période d'heure d'été en 1980
  51. Arrêté du 13 août 1980 Période d'heure d'été en 1981
  52. Arrêté du 4 août 1981 Période d'heure d'été en 1982
  53. a, b et c Arrêté du 16 septembre 1982 Fixation de la période d'heure d'été en 1983, 1984 et 1985
  54. a, b et c Arrêté du 20 février 1986 portant fixation de la période d'heure d'été en 1986, 1987 et 1988
  55. Arrêté du 3 mars 1988 relatif à la fixation de la période d'heure d'été en 1989
  56. a, b et c Arrêté du 21 février 1989 relatif à l'heure légale française
  57. a et b Arrêté du 3 septembre 1992 relatif à l'heure légale française
  58. a, b et c Arrêté du 31 août 1994 relatif à l'heure légale française
  59. a, b, c et d Arrêté du 15 octobre 1997 relatif à l'heure légale française
  60. (en) Historique des dates de passage à l’heure d’été en Nouvelle-Zélande.
  61. http://en.wikipedia.org/wiki/Daylight_saving_time_by_country]
  62. « Russia Abolishes Winter Time », sur www.timeanddate.com
  63. (en) « La Russie restera à l’heure d’été... toute l’année », sur larussiedaujourdhui.fr La décision du président Medvedev reposait sur l'hostilité permanente de la population au changement d'heure, sur un vote de la Douma, et sur l'avis des scientifiques et des experts interrogés par l'exécutif.
  64. La Russie restera à l’heure d’été… toute l’année
  65. [2]
  66. [3]
  67. L’Ukraine abroge l'heure d'hiver
  68. [4]
  69. http://www.timeanddate.com/news/time/egypt-cancels-dst.html
  70. http://www.timeanddate.com/news/time/egypt-ends-dst-2010.html
  71. [5]
  72. http://www.timeanddate.com/news/time/
  73. http://www.timeanddate.com/news/time/alaska-daylight-saving-time.html
  74. [6]
  75. http://nomadesse.blogspot.ca/2013/10/le-changement-dheure-resultats-de-la.html
  76. ((en)) (en) « Le fuseau horaire de la Mongolie est GMT (UTC) +8, certaines zones utilisent GMT (UTC) + 7 »,‎ Time Temperature.com (consulté le 30 septembre 2007)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]