Communauté d'États latino-américains et caraïbes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Communauté d'États latino-américains et caraïbes
Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños (es)
Comunidade dos Estados Latino-Americanos e Caribenhos (pt)

Description de l'image  Comunidad_de_Estados_Latinoamericanos_y_Caribeños.PNG.

Institutions

Présidence pro tempore
Président pro tempore Drapeau de Cuba Raúl Castro
Siège Drapeau du Panama Panama
Organisation
États membres 33
Langues officielles Espagnol, portugais, français
Géographie et démographie
Superficie 20 454 918 km2
Population 591 662 000 hab. (2011)
Densité 28 93 hab./km2
Histoire
Création 23 février 2010
Économie
PIB 7,06 milliards de dollars
PIB/hab. 11,13 $
Divers
Gentilé Caribéen(ne)
Latino-américain(e)
Site officiel http://www.celac.gob.ve/

La Communauté d'États latino-américains et caraïbes (Celac) (espagnol : Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños, portugais : Comunidade de Estados Latino-Americanos e Caribenhos) est un organisme intergouvernemental régional[1] qui regroupe les 600 millions d'habitants des 33 États d’Amérique latine et de la communauté caribéenne (Caricom). Il fut créé le 23 février 2010 lors du sommet du Groupe de Rio à Cancún, Mexique[2].

Sont absents de ce groupe le Canada et les États-Unis, ainsi que les territoires outremers de la France, des Pays-Bas, du Danemark et de l'Angleterre dans les Amériques[3].

Présentation[modifier | modifier le code]

Ce bloc régional est le successeur du Groupe de Rio et du Sommet de l'Amérique latine et des Caraïbes sur l'intégration et le développement (CALC)[4] et il est considéré comme une alternative à l'Organisation des États américains (OEA)[5],[6],[7]. Il est le résultat d'une décennie d'efforts pour une plus grande intégration de l'Amérique Latine[5], et son but est de promouvoir l'intégration et le développement des pays latino-américains[8].

Après sa création le 23 mars 2010 à Mexico, la CELAC a choisis en juillet 2010 les présidents du Venezuela Hugo Chávez et du Chili Sebastián Piñera, en tant que coprésidents du forum afin dessiner les status de l'organisation[9].

Un plan d'action a été adopté lors du sommet qui s'est tenu à Caracas les 2 et 3 décembre 2011[10],[11].

Un sommet élargi de la CELAC s'est tenue les 26 et 27 janvier 2013 au Chili. Il réunissait 43 chefs d’États de la CELAC et de l'Union européenne. Il fut suivi du premier sommet des chefs de gouvernements de la CELAC les 28 et 29 janvier. Le deuxième sommet des 33 chefs de gouvernement de la Communauté des États d’Amérique latine et des Caraïbes (Celac) vient de se dérouler à La Havane, Cuba, les 28 et 29 janvier 2014[12].

États membres[modifier | modifier le code]

Dix-huit pays hispanophones :

Un pays lusophone :

Un pays francophone :

Douze pays anglophones :

Un pays néerlandophone :

Sommets[modifier | modifier le code]

Sommets CELAC
Sommet Année Ville Pays hôte
I 2011 Caracas Drapeau du Venezuela Venezuela
II 2014 La Havane Drapeau de Cuba Cuba

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (es) Salvador Camarena, « América Latina crea una OEA sin Estados Unidos », El País,‎ 23 février 2010
  2. (es) « Acuerdan crear Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños », Associated Press,‎ 23 février 2010
  3. Kerri Gooding, « IVCC encouraging bilingualism and cultural integration », The Barbados Advocate, Advocate Co.,‎ 2011-12-27 (lire en ligne) :

    « However, at present much of the integration occurs at the governmental, political and policy level as opposed to the personal, individual level, hence Tutor Jamal Henry added his voice to the plea by the Ambassador to have more persons embracing the culture and learning Spanish. CELAC comprises 33 nations making up an estimated population of 600 million people with five official languages. United and integrated the countries of CELAC can be powerful, “together [the 33 nations of CELAC] are the number one food exporter on the planet,” further commented Ambassador Febres. »

  4. (es) « Presidentes constituyen la Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños », Agence EFE,‎ 23 février 2010
  5. a et b MercoPress, 2010 Feb. 24, "Mexico Gives Birth to the Community of Latin American and Caribbean States," http://en.mercopress.com/2010/02/24/mexico-gives-birth-to-the-community-of-latinamerican-and-caribbean-states
  6. New York Times, 2010 Feb. 28, "Quake Overshadows Clinton Tour of Region," http://www.nytimes.com/2010/03/01/world/americas/01clinton.html?ref=americas
  7. « _ Nuestro Norte es el SUR » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?). Consulté le 2012-05-25
  8. Comunidad de Estados Latinoamericanos y Caribeños proyectará identidad regional
  9. CounterPunch, 3 August 2010, Behind the Colombia / Venezuela Tensions
  10. « Amérique latine et Caraïbes renforcent leur union face aux États-Unis », Agence France-Presse,‎ 23 fév 2010
  11. « Plan d'action de Caracas 2012 », CELAC,‎ 3 décembre 2011
  12. Thierry Deronne, « Texte intégral de la Déclaration finale du deuxième sommet de la CELAC, La Havane janvier 2014 »,‎ 1 février 2014

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

(es) Site officiel