Bouclier de la Péninsule

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Bouclier de la Péninsule (en arabe : دِرْعُ الجَزيرَة) est la composante militaire du Conseil de coopération du Golfe. Il est destiné à coordonner une force militaire commune de dissuasion afin de répondre aux agressions militaires contre n'importe lequel des pays membres du CCG, l'Arabie saoudite, le Bahreïn, les Émirats arabes unis, le Koweït, Oman et le Qatar.

Commandement et structure[modifier | modifier le code]

En 1984, Conseil de coopération du Golfe décide de créer une force militaire conjointe de 10 000 soldats divisé en deux brigades, appelé « Bouclier de la Péninsule », basée en Arabie saoudite près de la frontière entre l'Irak et le Koweït[1].

La force est principalement composée de troupes d’infanterie, de blindés et d'artillerie. En 1992, le Bouclier était dirigé par un Saoudien, basé près de Hafar Al-Batin, et était constitué d'une brigade d'infanterie de 5 000 soldats[1]. À la fin de 2006, ce chiffre était porté à 7 000 soldats principalement affectés à la défense de la frontière commune entre l'Arabie saoudite, le Koweït et l'Irak.

En mars 2011, le Bouclier de la Péninsule, sous le commandement du major général Mutlaq Bin Salem al-Azima comptait environ 40 000 soldats[2]. Une base permanente était en projet aux ÉAU[3].

Intervention au Bahreïn[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Gulf Cooperation Council [GCC] », GlobalSecurity.org,‎ 2011 (consulté le 17 mars 2011)
  2. (en) Muqbil al-Saeri, « A talk with Peninsula Shield force commander Mutlaq Bin Salem al-Azima », Asharq al-Awsat,‎ 2011-03 (lire en ligne)
  3. Mise en place potentielle d'une base et permanente et évolutions de la politique de défense des États du Golfe.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]