Union de la langue néerlandaise

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les membres de l'Union de la langue néerlandaise
Où on parle néerlandais ou l'afrikaans, langue issue du néerlandais


L'Union de la langue néerlandaise (en néerlandais : Nederlandse Taalunie) est une institution créée pour discuter des questions relatives à la langue néerlandaise entre ses trois membres : les Pays-Bas, la Flandre et le Suriname. L'organisation fut fondée en 1980. Un projet important de l'Union est la modification de l'orthographe néerlandaise en 1995.

L'Union linguistique néerlandaise a été créée après la signature du traité d'union linguistique en 1980, par le gouvernement des Pays-Bas et de la Flandre (Belgique) pour une politique commune dans le domaine de la langue, de l'enseignement en néerlandais ainsi que de la culture liée à la langue. Depuis 12 janvier 2005, le Suriname est le troisième membre de l'union.

L'Union linguistique[modifier | modifier le code]

L'Union linguistique néerlandaise est une structure de coopération internationale dans le domaine de la langue néerlandaise. Elle vise à la collaboration dans le domaine de la langue et de l'enseignement de la langue ainsi que de la littérature. Font partie de ses préoccupations :

  • L'introduction d'une orthographe commune dans les trois pays ;
  • Le développement en commun d'instruments de travail durables, comme des ouvrages de référence ;
  • La mise en commun de la connaissance théorique et de l'expérience concernant l'enseignement en néerlandais ;
  • Le recyclage des enseignants de néerlandais et des traducteurs littéraires ;
  • La politique linguistique dans l'Union européenne.

L'Union linguistique néerlandaise soutiendra également l'enseignement du néerlandais dans l'Ouest de l'Allemagne, la Belgique non néerlandophone et le Nord de la France. L'union linguistique s'efforcera d'établir des liens étroits avec l'Afrique du Sud, bien que celle-ci ne soit pas membre, malgré l'importance de la population parlant l'afrikaans, et également avec la Namibie bien que l'afrikaans y soit la langue la plus répandue. L'Union linguistique a également des liens particuliers avec l'Indonésie, où le néerlandais est encore une langue assez maîtrisée. L'union linguistique n'a pas de membres observateurs comme d'autres organisations linguistiques en ont très fréquemment.

Traité d'Union linguistique[modifier | modifier le code]

Le titre officiel du traité d'Union linguistique est :

Traité entre le royaume de Belgique et le royaume des Pays-Bas concernant l'Union linguistique néerlandaise.

Il a été signé à Bruxelles le 9 septembre 1980.

Le traité définit ainsi l'objectif de l'Union linguistique :

« L'Union linguistique a pour objectif l'intégration des Pays-Bas et de la communauté néerlandophone de Belgique dans les domaines de la langue néerlandaise et de la littérature au sens le plus large. »

L'Union linguistique néerlandaise s'occupe entre autres de l'orthographe des mots et édite à cette fin le Livre vert (Liste des mots du néerlandais) (nl). L'avant-dernière version date de 1995. En octobre 2005, est parue pour la première fois une version actualisée de l'exemplaire de 1995.

L'Union linguistique, en tant qu'organisme intergouvernemental est quelque chose d'unique. Ailleurs en Europe, il n'existe aucune institution qui puisse lui être directement comparée.

Suriname[modifier | modifier le code]

Le 12 décembre 2003, à Bruxelles, Medy van der Laan, secrétaire d'État néerlandaise à la culture, et le ministre surinamais de l'enseignement Walter Sandriman ont signé un accord d'association. La ratification par le parlement du Suriname a eu lieu en décembre 2004, et le 12 janvier 2005 le Suriname est devenu officiellement le troisième membre de l'Union linguistique.

Prix des lettres néerlandaises[modifier | modifier le code]

Depuis 1986, le Prix des lettres néerlandaises est du ressort de l'Union linguistique. Ce prix, qui existe depuis 1956, récompense tous les trois ans une œuvre originale de prose ou de poésie en néerlandais. Le comité de ministres placé à la tête de l'Union linguistique nomme le jury indépendant chargé de décerner le prix.

Histoire de la littérature[modifier | modifier le code]

Le 23 février 2006, la première partie (Moyen Âge) et la dernière partie (1945-2005) d'une nouvelle Histoire de la littérature néerlandophone en neuf volumes, rédigée sous les auspices de l'Union linguistique, ont été offertes dans la grande église de Breda à L.A.R. les princesses Máxima des Pays-Bas et Mathilde de Belgique.

Liens externes[modifier | modifier le code]