Comité inter-État de lutte contre la sécheresse au Sahel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Map of CILSS.png

Le Comité inter-États de lutte contre la sécheresse au Sahel (CILSS) est une organisation internationale regroupant les pays sahéliens.

Il a été créé en 1973, lors de la première grande sécheresse sur la région afin de mobiliser les populations sahéliennes et la communauté internationale autour de l’aide d’urgence et de la mise en œuvre des programmes dans différents domaines : agriculture pluviale et irriguée, hydraulique, environnement, transport, communication. En 1995, il a recentré ses activités autour notamment de la sécurité alimentaire et de la gestion des ressources naturelles.

Le secrétariat exécutif est basé à Ouagadougou (Burkina Faso). Le centre agro-hydrométrique (AGRHYMET) créé par l’Organisation météorologique mondiale, est hébergé à Niamey (Niger) et l’Institut du Sahel, centre de recherche agro-socio-économique et sur la « population et le développement », est basé à Bamako (Mali).

Suite au 15e sommet des chefs d’État et de gouvernement du CILSS qui s’est tenu à Ndjamena les 27 et , le président tchadien Idriss Déby Itno assure la présidence en exercice de l’organisation, succédant au président mauritanien[1]

Liste des pays membres[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. O. Diallo, « Sommet du CILSS : trois défis majeurs », L’Essor,‎ 29 mars 2010 (lire en ligne)