Playa del Carmen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La plage de Playa del Carmen

20° 37′ 53″ N 87° 04′ 23″ O / 20.63138889, -87.07305556 ()

Plage de Playa del Carmen

Playa del Carmen est une station balnéaire située au Mexique sur le littoral de la mer des Caraïbes dans la péninsule du Yucatan, dans le canton (municipio) de Solidaridad dans l’État du Quintana Roo.

Cette localité appartient à un ensemble touristique appelé la Riviera Maya en concurrence avec le site de Cancún situé à 80 km. Playa del Carmen est le point d’accès principal pour se rendre en bateau sur l’île de Cozumel située juste en face.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pendant des siècles, Playa del Carmen, appelé Xaman Ha, est resté un petit village de pêcheurs et un point de passage pour accéder à l’île de Cozumel oú se trouvait un temple important dédié à Ixchel (Déesse de la lune et de la fertilité) pour la population maya vivant dans la région.

Jusqu’en 1993 Playa del Carmen dépendait du canton (municipio) de Cozumel, puis fut créé le canton (municipio) de Solidaridad

L'eglise (catholique)

regroupant Playa del Carmen, Akumal, Tulum, Chemuyil et autres petites localités.

Ce canton est resté dans l’ombre du développement de Cancún pendant des décennies. En 1993 on ne comptait que 50 000 habitants à Solidaridad. Comme le développement touristique de la zone hôtelière de Cancún avait atteint ses limites et en raison d’une demande croissante d’un tourisme plus "balnéaire", les investisseurs et le canton de Solidaridad créèrent la Riviera Maya dont Playa del Carmen serait le cœur.

Aujourd’hui on compte plus de 180[1] hôtels plus ou moins bien intégrés au paysage sur la Riviera Maya comptant plus de 24200 chambres (contre 270 hôtels et 14000 chambres à Cancún). La population du canton est passée de 5000 habitants en 1992 à 173 266 en 2012.

Visite de Playa del Carmen[modifier | modifier le code]

Rue de Playa

On peut distinguer trois espaces distincts dans la ville : la zone touristique, la ville résidentielle et la ville mexicaine.

Zone touristique[modifier | modifier le code]

Elle est essentiellement réduite à la 5e Avenue (Quinta Avenida) et à l’embarcadère pour Cozumel. Il s’agit d’une zone piétonne très commerciale et touristique où l’on peut trouver de multiples bars, boîtes de nuits, restaurants et boutiques. Cette zone se trouve aussi à proximité de la plage municipale de Playa del Carmen.

Zone résidentielle[modifier | modifier le code]

Il s’agit d’un quartier de la ville appelé Playacar qui a été urbanisé de façon à intégrer l’ancienne forêt semi-tropicale (forêt tropophile). De nombreux hôtels s’y sont développés, on y trouve aussi un terrain de golf (18 trous conçu par Robert Von Hagge) et un petit aérodrome. Ce quartier résidentiel a été conçu pour des investisseurs étrangers, surtout américains et mexicains, recherchant une résidence secondaire dans un cadre privilégié. Toute la zone est sous surveillance et l’accès est contrôlé.

Ville mexicaine[modifier | modifier le code]

Tout le reste de la ville est représentatif des petites villes mexicaines avec leur circulation frénétique, leur architecture rudimentaire, l’absence totale de soucis d’esthétique et de cohérence urbaine.

La ville est en perpétuels travaux, non seulement pour l’aménagement de structures touristiques mais tout simplement parce que c’est une ville connaissant une croissance exponentielle. Des zones résidentielles destinées aux mexicains sont en cours de construction. Tous les mois s’ouvrent de nouveaux restaurants, supermarchés, cliniques, cinéma et bâtiments publics, de nouvelles rues sont goudronnées ou aménagées…

Activités[modifier | modifier le code]

Playa del Carmen est avant tout un lieu d’hébergement destiné aux touristes et le point d’accès pour se rendre à Cozumel. En dehors de la découverte de la 5e avenue et de la ville mexicaine il y a peu d’attraits culturels.

La station balnéaire offre des activités aquatiques : plongée libre (apnée), plongée sous-marine, planche à voile, parachute ascensionnel, kite-surf, motomarine, pêche au gros. Les récifs coralliens de Akumal, Puerto Morelos ou Cozumel sont accessibles pour les amateurs de fonds sous-marins.

Une multitude de tours opérateurs organise des activités, des visites et des excursions. Il est facile de se rendre à Xcaret Eco Park ou XelHa (parcs aquatiques et culturels), à Tulum, à Cancún, à Cobá, dans la réserve naturelle de Sian Ka'an, à Chichen Itza ou encore Mérida (compter 10h de trajet A/R).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistiques sur caribemexicano.qroo.gob.mx »

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]