Alliance du Pacifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alliance du Pacifique
Carte de l'organisation

Création 6 Juin 2012
Type Coopération économique
Membres Drapeau du Chili Chili
Drapeau de la Colombie Colombie
Drapeau du Mexique Mexique
Drapeau du Pérou Pérou

L' Alliance du Pacifique est une communauté économique regroupant quatre pays d'Amérique latine, soit le Chili, la Colombie, le Pérou et le Mexique. Elle a été lancée à Lima au Pérou, le 28 avril 2011, par l'Accord du Pacifique ou la Déclaration de Lima[1]. Le projet est le fruit d'une initiative du président du Pérou Alan García Pérez "qui a étendu l'invitation à ses homologues du Chili, de la Colombie, du Mexique et de Panama, en vue d'approfondir l'intégration de ces économies et de définir des actions conjointes visant à consolider les liens économiques avec l'Asie-Pacifique, sur la base des accords commerciaux bilatéraux existants entre les États." Le Panama a intégré cette alliance en qualité d'observateur, tout comme le Costa Rica[2],[3].

Selon la Déclaration de Lima, l'objectif de cette coopération est "d'encourager l'intégration régionale, et ainsi la croissance, le développement et la compétitivité" des économies de ces pays qui s'engagent à "avancer progressivement vers l'objectif d'atteindre la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes"[4].

Le projet cherche à établir un système d'intégration latino-américain qui fasse contrepoids au Mercosur qui constitue actuellement la zone économique la plus grande, la plus peuplée, la plus puissante économiquement et la plus intégré de la région. Alan Garcia, alors président du Pérou, a affirmé que : "Nos quatre pays, et dans le futur proche le Panama, représentent 200 millions d'habitants… Nos quatre pays accaparent 55% des exportations latinoaméricaines… Ce n'est pas une intégration romantique, une intégration poétique, c'est une intégration réaliste devant le monde et pour le monde".

Dans le but d'intégrer les pays l'Alliance du Pacifique, il est prévu que les différents États membres appliquent l'Etat de droit, la démocratie et l'ordre constitutionnel[5], conditions préalables qui ont été acceptées.

Les quatre nations de l'Alliance du Pacifique comptent pour 35% du PIB de l'Amérique latine. Si l'on considère leur production totale, les quatre nations constitueraient la neuvième économie du monde si elles formaient un seul pays. Les deux seuls pays latinoaméricains membres de l'OCDE, soit le Mexique et le Chili, font partie de l'Alliance du Pacifique et un troisième membre, la Colombie, a demandé formellement son adhésion dans ladite organisation[6],[7],[8]. Selon l'Organisation mondiale du commerce (OMC), les pays qui font partie de l'Alliance du Pacifique ont exporté près de 445 milliards de $ en 2010, soit près de 60% de plus que les pays du Mercosur au cours de la même année[9].

Lors du sommet de la Communauté d'États latino-américains et caraïbes (Celac), l'alliance a annoncé, le 27 janvier 2013, la mise en place, au cours de l'année 2013, d'un accord de libre échange[10].

Sommet présidentiel[modifier | modifier le code]

  1. Lima, 28 avril 2011
  2. Mérida, 4 décembre 2011
  3. Conférence en ligne, 5 mars 2012
  4. Antofagasta, 6 juin 2012
  5. Cadiz, novembre 2012
  6. Santiago, 27 janvier 2013
  7. Cali, 23 mai 2013
  8. Carthagène des Indes, 8 février 2014

États membres[modifier | modifier le code]

États observateurs[modifier | modifier le code]

  •      Membres de l'Alliance du Pacifique.
  •      Observateurs.

Références[modifier | modifier le code]