Tibère II Constantin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (novembre 2008).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Tibère II Constantin
Empereur byzantin
Image illustrative de l'article Tibère II Constantin
Sou d'or de Tibère II
Règne
-
3 ans 10 mois et 9 jours
Période Dynastie justinienne
Précédé par Justin II
Suivi de Maurice
Biographie
Nom de naissance Flavius Tiberius Constantinus Augustus
Naissance v. 520/ 535
Décès
Constantinople
Épouse Ino Anastasia
Descendance Constantina
Empereur byzantin

Tibère II Constantin (latin : Flavius Tiberius Constantinus Augustus , grec : Τιβέριος Α′ Κωνσταντίνος), (v. 520/ 535 - ), est empereur byzantin de 578 à 582. Il appartient à la dynastie justinienne.

Tibère parvient à s'immiscer au plus près du pouvoir par le truchement de Sophie, l'épouse de Justin II, qui en fait son fils adoptif. Il est élevé au rang de César le et commence dès lors à exercer les fonctions exécutives de l'État en raison de la folie qui touche l'empereur. Nommé auguste le , il devient seul empereur le 5 octobre et prend le nom de Constantin. Durant son court règne, Tibère II est d'une grande libéralité, il accorde de généreuses baisses d'impôt qui aggravent les finances de l'empire mais lui valent une grande popularité.

Sur le plan militaire il remporte des succès face aux Perses en Arménie, mais doit abandonner Sirmium aux Avars en 581. De même, il ne lui est pas possible d'empêcher les tribus Slaves de pénétrer en Thessalie et en Thrace.

Il meurt (empoisonné ou d'une indigestion ?) le , quelques jours après avoir désigné officiellement son gendre Maurice, époux de sa fille Constantina comme son successeur, en lui accordant le titre de César.