Hostilien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Hostilien
Empereur romain
Image illustrative de l’article Hostilien
Sesterce d'Hostilien.
Règne
juin 251 - novembre 251
Période « Anarchie militaire »
Précédé par Dèce et Herennius Etruscus
Co-empereur Trébonien Galle
Suivi de Trébonien Galle et Volusien
Biographie
Nom de naissance Gaius Valens Hostilianus
Messius Quintus
Naissance c. 230 - Sirmium (Pannonie)
Décès novembre 251 - Rome
Père Dèce
Mère Herennia Etruscilla
Empereur romain

Hostilien ou Hostilianus (nom complet Gaius Valens Hostilianus Messius Quintus Augustus) est empereur romain de juillet à . Fils de l'empereur Dèce et d'Herennia Etruscilla, né à une date inconnue, il est élevé au rang de César en par son père, le même mois que l'élévation de son frère aîné Herennius Etruscus au rang de co-empereur.

Après la défaite et la mort de Dèce et Herennius Etruscus à la bataille d'Abrittus face aux Goths, Trébonien Galle est proclamé empereur par les légions. Presque immédiatement, il élève Hostilien au rang de co-empereur et son fils, Volusien, au rang de César. Hostilien meurt en , soit de la peste (en), soit assassiné sur ordre de Trébonien Galle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Dèce, un général romain devenu empereur et de son épouse Herennia Etruscilla, Hostilien est né à une date inconnue. Envoyé commander des troupes en Pannonie et en Mésie, Dèce est proclamé empereur par ses troupes en en opposition à Philippe l'Arabe. Il affronte ce dernier en septembre 249 près de Vérone en Italie (en). Philippe étant tué lors de la bataille, le Sénat romain reconnaît Dèce comme empereur et l'honorent du nom Traianus, une référence à l'empereur Trajan[1],[2],[3]. Hostilien est élevé au rang de César en par son père[1],[4]. Cette nomination intervient peu après la promotion de son frère aîné Herennius Etruscus au rang d'Auguste au cours du même mois, faisant de ce dernier co-empereur et d'Hostilien l'héritier désigné des deux hommes[1],[4],[5].

Après les morts de Dèce et d'Herennius Etruscus à la bataille d'Abrittus en , Trébonien Galle est déclaré empereur. Pour apaiser la population, Trébonien Galle élève Hostilien presque immédiatement au rang d'Auguste, faisant de ce dernier son co-empereur[1],[6],[7]. Hostilien est co-empereur jusqu'à sa mort en , dont la cause est discutée[1],[7]. Pour Aurelius Victor et pour l'auteur de l'Épitomé de Caesaribus, Hostlien serait mort de la peste (en), alors que pour Zosime, il est tué par Trébonien Galle[8]. Après sa mort, Trébonien Galle fait Volusien, son fils, co-empereur[1].

Numismatique[modifier | modifier le code]

Les aurei d'Hostilien se divisent en quatre catégories, portant le buste d'Hostilien sur l'obvers, mais dont le revers montre : Mars marchant vers la droite, des instruments sacerdotaux, Mercure debout, Rome assise portant la Victoire[9].

Noms successifs[modifier | modifier le code]

  • Naît Gaius Valens Hostilianus Messius Quintus
  • 251, fait César par Dèce : Gaius Valens Hostilianus Messius Quintus Caesar
  • 251, nommé Empereur par Trébonien Galle : Imperator Caesar Caius Valens Hostilianus Messius Quintus Pius Felix Invictus Augustus

Sources anciennes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Adkins et Adkins 1998, p. 28.
  2. Chrystal 2015, p. 193.
  3. Varner 2004, p. 207.
  4. a et b Salisbury et Mattingly 1924, p. 15.
  5. Bunson 2014, p. 265.
  6. Bunson 2014, p. 255-256.
  7. a et b Salisbury et Mattingly 1924, p. 16.
  8. a et b Manders 2012, p. 18.
  9. Friedberg, Friedberg et Friedberg 2017, p. 48.
  10. a et b Haas 1983, p. 134.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources modernes[modifier | modifier le code]

  • (en) Lesley Adkins et Roy A. Adkins, Handbook to Life in Ancient Rome, Oxford University Press, (ISBN 9780195123326)
  • (en) Matthew Bunson, Encyclopedia of the Roman Empire, Facts On File, (ISBN 9781438110271)
  • (en) Paul Chrystal, Roman Women: The Women who influenced the History of Rome, Fonthill Media, (ISBN 978-1781552872)
  • (en) Arthur L. Friedberg, Ira S. Friedberg et Robert Friedberg, Gold Coins of the World - 9th edition: From Ancient Times to the Present. An Illustrated Standard Catlaog with Valuations, Coin & Currency Institute, (ISBN 9780871840097)
  • (en) Christopher J. Haas, « Imperial Religious Policy and Valerian's Persecution of the Church, A.D. 257-260 », Church History, vol. 52, no 2,‎
  • (en) Erika Manders, Coining Images of Power: Patterns in the Representation of Roman Emperors on Imperial Coinage, A.D. 193 - 284, Brill, (ISBN 9789004189706)
  • (en) F. S. Salisbury et H. Mattingly, « The Reign of Trajan Decius », The Journal of Roman Studies, vol. 14,‎ (DOI 10.2307/296323)
  • (en) Eric R. Varner, Mutilation and Transformation: Damnatio Memoriae and Roman Imperial Portraiture, Brill, (ISBN 978-9004135772)