Shia LaBeouf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Shia Labeouf)
Aller à : navigation, rechercher
Shia LaBeouf
Description de cette image, également commentée ci-après

Shia LaBeouf en septembre 2015, pour la présentation de Man Down.

Nom de naissance Shia Saide LaBeouf[n 1]
Naissance (30 ans)
Los Angeles (Californie, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Acteur, humoriste, réalisateur
Films notables Paranoïak
Transformers (saga)
Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal
Wall Street : L'argent ne dort jamais
Des hommes sans loi
Sous surveillance
Fury
Séries notables La Guerre des Stevens

Shia LaBeouf (prononcé ˈʃaɪ.ə ləˈbʌf : « Shaye LeBœuf[1] ») est un acteur, humoriste et réalisateur américain, né le à Los Angeles (Californie).

Shia LaBeouf commence sa carrière d'acteur à l'âge de dix ans. Un temps humoriste de stand-up, il est devenu populaire auprès du jeune public avec la série télévisée diffusée auparavant sur Disney Channel, La Guerre des Stevens, également adaptée en trois téléfilms. En 2003, Shia LaBeouf fait aussi ses débuts sur grand écran dans les films Charlie's Angels : Les Anges se déchaînent ! et dans La Morsure du lézard. Il participe à la vidéo Just Do It qui fait de lui un objet de mème. En novembre 2015, il s'illustre lors d'une opération montée avec les artistes Luke Turner et Nastja Säde Rönkkö qui le voit regarder pendant 72 heures dans un cinéma de New York l'intégralité de sa filmographie. Les internautes peuvent, s'ils le souhaitent, le regarder en train de regarder ses propres films et scruter ses réactions[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Shia Saide LaBeouf est le fils unique de Jeffrey LaBeouf (« LaBeouf » étant une altération ou une déformation du patronyme français « Le Bœuf[3] ») et de Shayna LaBeouf[4]. D'origine cajun par son père[5] et juive par sa mère[6], il se décrit lui-même comme issu de cinq générations d'artistes n'ayant jamais percé[7]. Son père, vétéran de la guerre du Viêt Nam, était un clown professionnel, qui a cumulé les petits métiers (artiste, vendeur de glaces, etc.)[8]. Sa mère était une ballerine hippie, sa grand-mère paternelle était une poète beatnik et son grand-père maternel, avec qui il partage le même prénom, était un humoriste[7].

Malgré une relation difficile avec ses parents durant son enfance, Shia reste très proche d'eux. Pendant les périodes d'hiver, son père reste souvent avec lui ; pendant les périodes d'été, il vit dans un tipi au Montana sur une terre à 10 000 dollars qu'il s'est lui-même offerte[9]. Shia a acheté une maison pour sa mère à dix minutes de chez lui, à Sunland-Tujunga en Californie[10]. Il commente, « Ils ne travaillent pas. Je m'occupe d'eux ». Lorsqu'il n'avait que dix-neuf ans et logeait à Studio City, Shia s'est rendu, avec un ami et armé d'un couteau, à l'appartement d'un voisin qui avait insulté sa mère et un peu éraflé sa voiture, l'histoire s'est soldée par l'agression du voisin à six contre un[11].

À l'âge de dix ans, il rencontre Shawn Toovey, un jeune acteur de la série Docteur Quinn, femme médecin dont il envie le train de vie et décide de devenir acteur pour apporter de l'argent à sa famille[8]. Il commence à se produire pour des spectacles de stand-up à Pasadena. L'année suivante, il engage un agent en choisissant un numéro dans les pages jaunes[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

En 1999, après quelques apparitions dans des séries télévisées américaines, il est engagé par Disney Channel pour le rôle principal de la série La Guerre des Stevens ou Drôles de frères au Québec (Even Stevens)[12], qu'il tient dans 66 épisodes et un téléfilm (intitulé Drôles de vacances), jusqu'en 2003, et pour lequel il obtient un Daytime Emmy Award[13]. Parallèlement, il joue dans deux Disney Channel Original Movies, Hounded (2001) et Bienvenue chez Trudy (2002).

Progression et révélation[modifier | modifier le code]

En 2003, il est à l'affiche dans le film La Morsure du lézard, un film tiré du livre de Louis Sachar, une production Disney avec Sigourney Weaver et Jon Voight. Grâce à ce dernier, il comprend que le métier d'acteur ne se résume pas à un salaire[7].

Puis entre 2003 et 2005, il effectue quelques participations dans des blockbusters hollywoodiens (Charlie's Angels 2, I, Robot, Constantine), double le personnage d'Asbel dans le film d'animation Nausicaä de la vallée du vent (distribué par Disney) et cosigne un court métrage de six minutes, Let's Love Hate.

En 2006, il s'aventure dans un registre plus adulte en acceptant de tourner, pour un petit salaire, dans le drame politique choral Bobby, puis dans le drame indépendant Il était une fois dans le Queens, première réalisation de Dito Montiel, et pour lequel il joue un jeune homme qui essaie de se rapprocher d'un père distant.

Steven Spielberg, qui l'avait remarqué dans La Morsure du lézard, le propulse au rang de jeune star. En effet, il tourne coup sur coup deux films des studios Dreamworks, le thriller Paranoïak et le blockbuster Transformers, qui sortent tous deux en 2007. Les deux sont d'énormes succès commerciaux. Le succès-surprise de Paranoïak (numéro 1 au box-office américain), en particulier, en fait dès lors une des valeurs montantes d'Hollywood.

Confirmation[modifier | modifier le code]

Shia LaBeouf photographié à la conférence de presse de Transformers 2 à Paris en .

En 2007, Steven Spielberg lui confie ainsi le rôle convoité de l’héritier d'Harrison Ford dans l'attendu Indiana Jones et le Royaume du crâne de cristal, quatrième opus de la franchise Indiana Jones, sorti en 2008. Il retrouve aussi le réalisateur de Paranoïak pour un autre thriller, au budget revu à la hausse : L'Œil du mal : un autre succès commercial, mais une déception critique. Le jeune acteur confirme néanmoins sa popularité en présentant un numéro du Saturday Night Live, et en faisant la couverture du magazine Vanity Fair, qui l'érige au rang des jeunes visages à suivre du cinéma hollywoodien (avec Zac Efron, Michael Pitt, etc.) et le définit comme un potentiel nouveau Tom Hanks[réf. souhaitée].

En 2009, il reprend son rôle de Sam Witwicky dans Transformers 2 : La Revanche, puis fait partie des stars du monde entier participant au film à sketch-es New York, I Love You. Il continue dans ce registre plus dramatique, en jouant l'élève d'une autre star hollywoodienne, Michael Douglas, pour une autre suite attendue, dirigée par un grand réalisateur : Wall Street : L'argent ne dort jamais, d'Oliver Stone, sorti en 2010. La même année, il produit l'un des clips du rappeur Cage, I Never Knew You[14].

Cette année là, il est surtout considéré comme l'acteur le plus rentable d'Hollywood[15]. Il est alors en train de tourner Transformers 3 : La Face cachée de la Lune, dernier opus de la trilogie amorcée en 2007.

Vers un registre plus dramatique[modifier | modifier le code]

Shia LaBeouf au Festival de Cannes en mai 2012, lors de la présentation du film Des hommes sans loi.

L'année 2011 lui permet surtout d'opérer un virage artistique : il s'aventure vers des rôles plus complexes sur grand écran, s'éloignant radicalement de l'image de jeune premier, mais se diversifie aussi artistiquement.

Ainsi, il réalise le clip de la chanson Marijuana du rappeur Kid Cudi[16]. Le , il réalise un court métrage dans le cadre du projet Born Villain avec la mise en ligne d'une vidéo mettant en scène Marilyn Manson et ayant pour bande originale la chanson Overneath The Path of Misery[17].

En novembre 2011, il réalise le court métrage en français de dix minutes, Maniac, mettant en vedette son ami Kid Cudi. L'histoire suit deux assassins, accompagnés caméra à l'épaule, dans la nuit noire de Détroit[18]. Shia LaBeouf s'est inspiré du film belge C'est arrivé près de chez vous, sorti en 1992, pour le réaliser[19],[20]. La même année, il réalise aussi le court métrage, Howard Cantour.com, présenté au Festival de Cannes 2012[21].

En 2012, il est à l'affiche du thriller historique Des hommes sans loi, aux côtés de Tom Hardy et Jessica Chastain[22], qui lui permet de renouer avec la critique. Il est également dirigé par Robert Redford dans le film d'espionnage à petit budget, Sous surveillance. La même année, il créé trois courts romans graphiques Stale N Mate, Cyclical et Let’s Fucking Party ainsi qu'une webcomic série. Ils ont été achetés par la maison d'édition The Campaign Book[23]. En avril 2012, il les a promu au Chicago Comic and Entertainment Expo (en)[24]. En juin de la même année, il apparaît nu dans le clip Fjögur píanó du groupe islandais Sigur Rós[25].

En 2013, il va encore plus loin dans un cinéma adulte et expérimental en livrant une performance inquiétante dans le diptyque Nymphomaniac, volume 1 et 2, de Lars von Trier ; puis en jouant le rôle-titre du thriller indépendant Charlie Countryman, de Fredrik Bond, aux côtés d'Evan Rachel Wood. En avril de cette même année, il est en négociations pour rejoindre le casting du film de guerre Fury[26], film qu'il intègre un mois plus tard[27]. Pour mieux entrer dans la peau de son personnage, l'histoire se déroulant sur la seconde guerre mondiale, il n'hésite pas à se mutiler, s'arrache une dent et ne se lave pas pendant le tournage[28]. Ce long-métrage de David Ayer est un succès critique et commercial.

Fin 2014, il participe au clip de Sia Elastic Heart qui se retrouve au cœur d'une polémique lors de sa sortie à cause de la chorégraphie avec Maddie Ziegler[29].

En 2015, il retrouve le réalisateur Dito Montiel pour le film de guerre post-apocalyptique Man Down.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Shia Labeouf possède trois tatouages : 1986-2004 (à l'intérieur du poignet, signifiant l'âge de sa majorité), une patte de chien (sur l’épaule gauche, qu’il s’est fait tatouer après la mort de son chien) et une main avec des chaînes (sur le côté gauche du torse). Il a déclaré s'être fait tatouer le poignet comme un acte de précaution pour ne pas oublier son enfance[30],[31].

De 2004 à 2007, il a eu une relation avec China Brezner, rencontrée lors du tournage du film The Greatest Game Ever Played[32].

En , Shia LaBeouf est impliqué dans un carambolage. Il est arrêté pour conduite en état d'ivresse et son permis de conduire est suspendu pendant une année pour avoir refusé de se soumettre à l'alcootest[33]. À la suite de nombreuses blessures, il subit plusieurs opérations de la main gauche, entraînant des séquelles qui ne lui permettront pas de retrouver l'usage complet de sa main[34].

D' à , il a été en couple avec l'actrice Carey Mulligan, rencontrée sur le tournage du film Wall Street : L'argent ne dort jamais[35],[36]. Il a ensuite fréquenté durant deux ans une styliste, Karolyn Pho[37]. Depuis 2013, il est en couple avec l'actrice Mia Goth, rencontrée sur le tournage du film Nymphomaniac[38].

En août 2011, il a déclaré au magazine Details avoir eu une relation avec Isabel Lucas, alors qu'elle était encore avec Adrian Grenier[n 2] et avec Megan Fox pendant le tournage de Transformers, mais l'intéressée, par ailleurs mariée avec Brian Austin Green, n'a pas confirmé[39].

En février 2014, il affirme avoir été violé par une femme le jour de la Saint-Valentin alors qu'il participait à un projet artistique dans une galerie d'art de Los Angeles[40].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Prochainement

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Films d'animation[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Jeux vidéo[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Jimmy Redler est la voix française régulière de Shia LaBeouf[41],[42]. Donald Reignoux[43] et Alexis Tomassian[42] l'ont également doublé à trois reprises chacun.

Au Québec, Hugolin Chevrette-Landesque est la voix française régulière de l'acteur[44].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. État civil de l'acteur d'après l'État de Californie : California Birth Index, 1905–1995, Center for Health Statistics, California Department of Health Services, Sacramento, Californie sur Ancestry.com.
  2. Details Magazine, août 2011.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Pronunciation of Shia LaBeouf », sur Inogolo.com (consulté le 30 décembre 2010)
  2. http://newhive.com/allmymovies
  3. « LeBœuf généalogie and LaBeouf » sur Acadian-cajun.com, mis en ligne le 6 mars 2014
  4. (en) « Shia LaBeouf's Arrested Development » (page 3) sur Details.com, article d'août 2008, mis en ligne le 9 août 2012
  5. (en) Karen Thomas, « Holes may mean a real opening for Shia LaBeouf », sur Usatoday.com,‎ (consulté le 9 août 2012).
  6. (en) Bob Strauss, « Shia LaBeouf’s about to explode », sur Cineplex.com,‎ (consulté le 14 décembre 2012)
  7. a, b, c et d (en) Rebecca Winters Keegan, « The kids get the picture », sur Time.com,‎
  8. a et b (en) « Shia LaBeouf by John Turturro » sur Justjared.com, 25 septembre 2006
  9. (en) Nancy Miller, « Where's LaBeouf? », Time Warner,
  10. (en) « The Kid Gets the Picture », sur Time Magazine,‎ (consulté le 8 juillet 2007)
  11. (en) « The Hot-Dog-Vending, Knife-Fighting, Break-Dancing, Spielberg-Wooing Adventures of Young Shia LaBeouf » (page 4), sur GQ,‎ (consulté le 23 mars 2010)
  12. (en) « Why the Business of Child Actors Isn't Child's Play »,today.com , 2 novembre 2010, mis en ligne le 9 août 2012
  13. (en) « Watching the Moves », ocregister.com, 11 avril 2007, mis en ligne le 9 août 2012
  14. (en) « Shia Labeouf gets behind the camera for rapper Cage » sur MTV.com
  15. « Les 10 acteurs les plus rentables d'Hollywood » sur Commeaucinema.com
  16. « Kid Cudi avec Shia LaBeouf » surMusicactu.com, consulté le 3 juillet 2011
  17. (en) « Born Villain (clip vidéo) », sur Marilynmanson.com
  18. « Kid Cudi : Maniac, le court-métrage violent réalisé par Shia LaBeouf » sur 2kmusic.com, consulté le 3 novembre 2011
  19. « Shia LaBeouf s'inspire du film C'est arrivé près de chez vous pour son premier court-métrage » sur Toutlecine.com, consulté le 3 novembre 2011
  20. « Shia LaBeouf s'inspire de C'est arrivé près de chez vous » sur AlloCiné.fr, consulté le 3 novembre 2011
  21. « Cannes 2012 : un court-métrage de Shia LaBeouf à la Semaine de la Critique » sur Toutlecine.com, consulté le 3 novembre 2011
  22. (en) « Shia LaBeouf and Tom Hardy Will Be Bootleggers » sur Latimes.com, 7 décembre 2010, mis en ligne le 9 août 2012
  23. (en) « Shia LaBeouf's DIY Graphic Novels » sur Rollingstone.com, 18 avril 2012, mis en ligne le 9 août 2012
  24. (en) « Bikers and Sombreros and Boogeymen, Oh My ! : The Work of Shia LaBeouf, Comic Book Artist » sur Movieline.com, 17 avril 2012, mis en ligne le 9 août 2012
  25. « Shia LaBeouf nu pour Sigur Rós » sur Toutlecine.com, consulté le 12 juin 2012
  26. « Shia LaBeouf face à Brad Pitt dans Fury » sur ActuCine.com, article du 24 avril 2013, mis en ligne le 6 octobre 2013.
  27. a, b et c « Filmographie à venir de Shia LaBeouf », sur IMDb.com,‎ (consulté le 26 juin 2016) [m-à-j].
  28. « Shia LaBeouf s'est automutilé pour son nouveau film » sur Lepoint.fr, consulté le 8 octobre 2014
  29. « Shia La Beouf : Elastic Heart de Sia la chanteuse », sur Huffingtonpost.fr,‎ (consulté le 1er février 2015).
  30. (en) Sheila Roberts, « Shia LaBeouf Interview », sur movieonline.ca,‎
  31. (en) Frosty, « Shia LaBeouf and Megan Fox Interview », sur collider.com,‎
  32. (en) « Biography: Shia LaBeouf », People Magazine, 21 février 2010, mis en ligne le 9 août 2012
  33. « Shia LaBeouf saoul au volant cause un accident », Staragora, 27 juillet 2008, mis en ligne le 17 mai 2012
  34. « Shia LaBeouf ne retrouvera jamais l'usage complet de sa main », newsdestars.com, 16 avril 2009, mis en ligne le 17 mai 2012
  35. (en) « Shia LaBeouf and Carey Mulligan Jetsetting », Hollywood Cruch, 4 mars 2010.
  36. (en) « Shia LaBeouf and Carey Mulligan End Their Relationship » sur People.com, 26 octobre 2010, mis en ligne le 9 août 2012
  37. M.-A. K., « Shia LaBeouf et Karolyn Pho ont rompu » sur Voici.fr, 27 novembre 2012.
  38. Sarah Lou, « Photos : Shia LaBeouf : journée romantique auprès de sa chérie Mia Goth ! » sur Public.fr, 9 avril 2013.
  39. « Shia LaBeouf raconte sa liaison avec Megan Fox » sur Staragora, 30 juin 2011, mis en ligne le 17 mai 2012.
  40. « Shia LaBeouf a vraiment été violé confirment deux artistes » sur 20minutes.fr, le 1er décembre 2014.
  41. a, b, c, d, e et f « Comédiens ayant doublé Shia LaBeouf en France » sur Doublagissimo, consulté le 17 novembre 2012.
  42. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j et k « Comédiens ayant doublé Shia LaBeouf en France » sur AlloDoublage, consulté le 4 août 2014.
  43. a, b, c, d et e « Comédiens ayant doublé Shia LaBeouf en France » sur RS Doublage, consulté le 30 juin 2011
  44. a, b et c « Comédiens ayant doublé Shia LaBeouf au Québec » sur Doublage.qc.ca, consulté le 30 juin 2011, m-à-j le 17 novembre 2012.
  45. « Fiche du doublage français du film Fury (2014) » sur AlloDoublage, consulté le 20 octobre 2014
  46. « Fiche du doublage français du film La Morsure du lézard » sur Voxofilm, consulté en juillet 2012
  47. « Fiche du doublage français du film Un parcours de légende » sur Voxofilm, consulté le 30 juin 2011
  48. « Fiche du doublage français du film Nymphomaniac » sur AlterEgo75.fr, consulté le 19 mars 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]