Transformers 3 : La Face cachée de la Lune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Transformers 3)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transformers (homonymie) et La Face cachée de la Lune.
Transformers 3
La Face cachée de la Lune
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo français du film

Titre original Transformers:
Dark of the Moon
Réalisation Michael Bay
Scénario Ehren Kruger
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks SKG
Hasbro
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, Science-fiction, Uchronie
Durée 157 minutes
Sortie 2011

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Transformers 3 : La Face cachée de la Lune (Transformers: Dark of the Moon) est un film de science-fiction américain réalisé par Michael Bay, produit par Steven Spielberg et sorti en 2011.

Il fait suite aux précédents opus de la série intitulés Transformers (2007) et Transformers 2 : La Revanche (Transformers : Revenge of the Fallen, 2009). Le film clôt la première triologie de la saga Transformers. Un quatrième film, Transformers : L'Âge de l'extinction est sorti en juillet 2014.

Shia LaBeouf, Josh Duhamel, Tyrese Gibson et John Turturro reprennent leurs rôles respectifs, avec Peter Cullen, la voix originale d'Optimus Prime et Hugo Weaving, celle de Mégatron. Ehren Kruger, ayant auparavant collaboré dans le scénario du film, est de nouveau impliqué.

Un secret lunaire[modifier | modifier le code]

Sur Cybertron, la guerre a jadis fait rage entre Decepticons et Autobots. Ces derniers sur le point de perdre détachèrent un vaisseau contenant une cargaison secrète mais l'astronef endommagé s'écrasa sur la lune en . Américains et Russes détectèrent l'impact et la course à la lune fut ainsi lancée. En , la mission Apollo 11 finit par découvrir hors caméras les restes du vaisseau.

De nos jours, Sam Witwicky essaie de vivre une vie normale avec Carly, sa nouvelle petite amie. Pendants ce temps, les Autobots et le NEST protègent la Terre de toutes présences ennemis. Un indic russe les conduit à l'ancienne centrale de Tchernobyl où l'officier Lennox et ses hommes trouvent un objet en lien avec le programme spatial soviétique. Surgit alors une foreuse Decepticon commandée par Shockwave qui s'empare de l'objet, mais Optimus Prime parvient à le récupérer ce qui s'avère en fait être une pièce de vaisseau Autobots. Peu après, l'indic russe est éliminé par un rapace robotique.

Sam de son côté ne parvient à décrocher qu'un poste au service courrier d'un cabiné d'assurances dirigé par Bruce Brazos. Au NEST, Charlotte Mearing, chef des services secrets, explique aux Autobots que la pièce retrouvée fut secrètement collectée par les Russes sur la lune dans les années 60. Optimus explique qu'elle provenait d'un vaisseau baptisé l'arche, commandé par Sentinel Prime, ancien chef des Autobots et possédant une technologie avancée. Les Américains n'ayant pas trouvés trace de cette technologie en fouillant l'arche, ils doivent la récupérer avant que les Decepticons ne la trouvent.

Carly est devenue l'assistante de Dylan Gould, un playboy multimillionnaire. Pendant ce temps, Optimus et Ratchet trouvent Sentinel Prime sur la lune et des piliers enfermés avec lui dans la soute du vaisseau sans savoir que Megatron en est l'instigateur. Les Decepticons ont en effet retrouvé le vaisseau il y a longtemps en infiltrant des humains. Une fois les informations obtenues, les indics sont tous éliminés. Sam est approché par l'un d'eux, Jerry, un collègue qui l'informe de la machination. Mais l'homme est lui aussi éliminé par Laserbeak, le robot rapace.

Investigations[modifier | modifier le code]

Quand Sam essaie d'en informer le NEST, il se heurte au scepticisme de Mearing. Peu après, Sentinel Prime est ranimé par Optimus grâce à la matrice qu'il porte en lui et explique que les piliers sont capables de créer un pont spatial. Seulement il y en a que cinq alors que l'arche en contenait des centaines, qui ne doivent pas tomber dans de mauvaises mains. Sam veut aider mais Mearing décide de ne pas l'impliquer malgré sa contribution d'en temps pour la planète. Sam décide donc d'enquêter de son côté avec Bumblebee.

Ils retrouvent Seymour Simmons et Dutch, son assistant et ancien membre des services secrets allemands. Ils découvrent que les personnes tués par les Decepticons sont tous liées aux programmes spatiaux américains et russes. Ils trouvent trace d'anciens cosmonautes russes toujours en vie, même si Carly prend mal l'implication de Sam dans cette affaire.

Les cosmonautes sont retrouvés et après une altercation, finissent par montrer des clichés de la face cachée de la lune montrant des centaines de piliers empilés. Simmons en conclut que c'est l'œuvre des Decepticons. Sam comprend que ces derniers voulaient que les Autobots ramènent Sentinel Prime sur Terre car seul Optimus pouvait le ranimer grâce à la matrice. Ainsi fait, le garçon pence que les Decepticons veulent maintenant s'emparer de Sentinel afin d'activer le pont spatial et prévient Mearing par téléphone.

Trahisons et complicités[modifier | modifier le code]

Sam envoie Sideswipe, Bumblebee et Mirage escorter Sentinel Prime jusqu'au QG du NEST. Sur le trajet, trois agents Decepticons les interceptent mais tous sont éliminés avec l'aide d'Ironhide venu en renfort. Mais une fois sur place, l'ancien chef Autobots révèle sa trahison : pendant la guerre, il avait pactisé avec Megatron pour la survie de Cybertron. Il tire alors sur Ironhide par derrière et l'abat sans pitié, ainsi que plusieurs agents du NEST, avant de s'emparer des piliers. Optimus arrive peu après et ne peut que constater l'impassable.

La nuit, Sentinel active un mini pont spatial entre la Terre et la lune grâce aux cinq piliers en sa possession. S'y engouffrent alors plusieurs astronefs et des soldats Decepticons restés cachés sur la lune. Optimus tente de raisonner son ancien maître en vain. Pendant ce temps, Sam découvre que la famille de Gould fut contrainte de s'allier aux Decepticons pour prévenir toute tentative de retour sur la lune depuis . Carly est prise en otage et Gould oblige Sam à espionner les Autobots sur leur stratégie de riposte via une montre moucharde à son poigné.

Quelques 200 Decepticons sont téléportés sur Terre et Sentinel déclare qu'ils puiseront les ressources terriennes pour reconstruire Cybertron et que tous les Autobots doivent quitter la Terre. Les humains se soumettent, au grand damne de Sam, Simmons et Epps devenu consultant. Avant le départ des Autobots, Sam est contraint par son mouchard de questionner Optimus mais ce dernier rétorque que tout est terminé. Après des adieux à Bumblebee, Sam voit le vaisseau décoller mais Starscream surgit en embuscade et le détruit en vol.

Grâce au portable de Sam, Dutch localise Gould à la Trump Tower. Le garçon part sauver Karly avec l'aide de Epps et d'anciens militaires. Sentinel et Megatron ont désormais les mains libres et investissent Chicago. Ils font répartir les piliers tout autour du globe et se préparent à téléporter Cybertron afin d'asservir l'humanité pour la reconstruire, puis ordonnent le bouclage de la ville aux prix de nombreuses vies.

Retour des Autobots[modifier | modifier le code]

Chicago est désormais inviolable et Simmons préconise d'envoyer des mini drones sur la Trump Tower afin de localiser Sam. Sur place, lui, Epps et ses hommes se retrouvent en zone de guerre et sont très vite attaqués. Ils sont alors sauvés par les Autobots qui n'ont jamais quitté la planète, la destruction de leur navette étant un leurre pour mieux contre-attaquer. Bumblebee embarque alors Sam à bord d'un chasseur ennemi pour secourir Carly. Cette dernière surprend dans l'intervalle une altercation entre Megatron et Sentinel Prime. Sam et Bumblebee parviennent à sauver Carly des mains de Gould et détruire Laserbeak. Prévenu par Gould, les Decepticons se mettent en chasse et font lever tous les ponts.

Grâce à un drone abattu, Sam et Carly révèlent les intentions des Decepticons au NEST et préconisent de détruire le pilier maître avant l'arrivé de Cybertron. Les Autobots sécurisent une voie d'accès pendant que Epps amène ses hommes, Sam et Carly au plus près de la cible pour un tir de roquette. Pendant que les Autobots font diversions, des Osprey larguent Lennox et ses hommes en wingsuit. Au même moment, le groupe de Epps parvient en position de tir mais l'immeuble où ils se trouvent est attaqué par les Decepticons avant d'être complètement détruit par la foreuse de Shockwave. Optimus détruit l'engin mais Shockaware riposte et Optimus se retrouve coincé dans les câbles d'une grue.

Sentinel ordonne bientôt le déploiement des piliers. Sam et Carly sont séparés du groupe de Epps et attaqués par Starscream mais le garçon parvient à détruire son ennemi à l'aide d'un explosif fourni par Q. Le NEST finit par avoir un visuel sur la ville et plusieurs missiles Tomahawk sont lancés mais la situation tourne mal : la plupart des Autobots sont capturés, le pont spatial est activé et Lennox, Epps et leurs hommes sont bloqués par les ponts levés.

Dutch parvient cependant à pirater le système et un des ponts s'abaisse. Les Decepticons exécute Q mais les Autobots Brains et Wheelie cachés dans un vaisseau mère font diversion en crashant l'appareil. Les prisonniers se libèrent et Bumblebee tue plusieurs adversaires dont Soundwave. Grâce à une attaque coordonnée, hommes et Autobots progressent sur l'ennemi. Apparaît alors Cybertron dans le ciel mais Optimus une fois libéré charge plusieurs adversaire grâce à son jet pack et tue une dizaine de Decepticons dont Shockwave, avant de neutraliser le pilier principal.

Sentinel affronte alors Optimus mais les vaisseaux Decepticons constituent toujours une menace. Les missiles Tomahawk sont alors guidés sur eux et détruisent les aéronefs. Sam et Dylan Gould courent vers le pilier principal mais ce dernier parvient à réactiver le pont. De son côté, Carly retrouve Megatron et parvient à le monter contre Sentinel. Ce dernier qui a pris le dessus sur Optimus est subitement stopper par l'intervention de Megatron qui tire sur l'ancien chef Autobots. De son côté, Sam frappe Gould qui vient s'électrocuter sur le pilier maître, avant que l'appareil ne soit détruit par Ratchet et Bumblebee, désactivant le vortex. Optimus profite de l'intervention de Megatron pour lui arracher la tête avant d'exécuter Sentinel Prime.

Le combat est terminé. Optimus clame que malgré les déceptions et les trahisons, les Autobots n'abonderont jamais la Terre et ses habitants.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Shia LaBeouf, une nouvelle fois dans le rôle du protagoniste.
Rosie Huntington-Whiteley à la première du film

et les voix de :

Bernard Gabay Nathanel Alimi Jean-Luc Atlan Max Aulivier Jean Barney Stéphane Bazin Serge Biavan Bernard Bollet Pierre Bonzans Patrick Borg Philippe Bozo Béatrice Bruno Rémi Caillebot Franck Capillery Philippe Ceylo Emmanuel Clove Raphaël Cohen Olivier Cordina Stéphane Cottin Alexandre Cross Gérard Dessalles Hubert Drac Cédric Dumond Alain Floret Luc Florian Laure Gouget Victoria Grosbois Yann Guillemot Fabien Jacquelin Laurent Jacquet Emmanuel Karsen Patrice Keller Namakan Kone Jérôme Krieger Franck Lamoure Michel Laroussi Eric Legrand Christine Lemler Adélaïde Leroux Stéphane Miquel Frédéric Norbert Achille Orsoni Benjamin Pascal Tristan Petit-Girard Frédéric Pulcini Francesco Quinn Lucie Ruotte Pascal Sellem Julien Sitbon Eric Veillard Thierry Walker Jérôme Wiggins

Liste des Transformers[modifier | modifier le code]

Autobots[modifier | modifier le code]

Les Autobots sont la faction de Transformers qui représente le bien : ils se battent pour la liberté de chaque être et contre les Décepticons.

Des Autobots identifiables dans le film en tant que flashback ou caméo :

  • Les Protoforms (certains sont morts dans le crash du vaisseau, l'arche).

Wreckers[modifier | modifier le code]

Les Wreckers sont une sous-faction d'Autobots lourdement armée. Toutefois ils sont très indisciplinés et très violents.

Decepticons[modifier | modifier le code]

Les Décepticons sont la faction de Transformers qui tente d'imposer la force, la puissance et la domination des Transformers dans l'Univers par tous les moyens. Ils combattent les Autobots.

  • Mégatron, se transforme en vieux camion Mack Titan
  • Starscream, se transforme en F-22 Raptor orné de signes cybertroniens
  • Shockwave, se transforme en tank cybertronien
  • Driller, foreuse decepticon de Shockwave
  • Soundwave, se transforme en Mercedes-Benz SLS AMG
  • Laserbeak, un rapace robotique de Soundwave, se transforme en Ordinateur, imprimante, télé et en petit clone de Bumblebee rose
  • Barricade, se transforme en Ford Mustang de police
  • Igor, tête d'un decepticon mort
  • Devcon, quadrupède decepticon, se transforme en camion lance-missile de l'Union Soviétique
  • Loader, se transforme en en camion de chargement gouvernemental (il n'est jamais vue en mode robot)
  • Watchbot, se transforme en montre
  • Sideways, de retour malgré sa mort, se transforme en Audi R8
  • Brawl, se transforme en tanks marron
  • Les Protoforms, ils sont très nombreux dans cet opus
  • Un soldat Decepticon se transforme en camion de poubelle Mack lors de l'arrivée à Washington
  • Un soldat Décepticon se transformant en voiture de police Ford lors de l'arrivée à Washignthon
  • Un soldat Décepticon se transformant en pick-up Ford F-150 durant l'attaque de Chicago

Constructicons[modifier | modifier le code]

Les Constructicons sont une sous faction de Décepticon très lourdement armée.

  • Long Haul, survivant de la bataille d'Égypte, se transforme en camion Caterpillar 773B
  • Scrapper, survivant de la bataille d'Égypte, se transforme en tractopelle Caterpillar 992G

Dreads[modifier | modifier le code]

Les Dreads sont une sous-faction de Décepticons qui ont la particularité de posséder ce qui serait semblable à des dreadlocks chez les humains. Ils sont très violents et sont un groupe d'élite utilisé dans les missions très importantes.

Production[modifier | modifier le code]

Développement[modifier | modifier le code]

Les véhicules durant le tournage du film

Le , Michael Bay a révélé que Transformers 3 était déjà en pré-production, et que la date de sortie planifiée serait effectivement le et non 2012. Ehren Kruger est également impliqué cette fois encore dans l'écriture du scénario. Shia LaBeouf interprétera de nouveau le rôle de Sam Witwicky et il annonce le retour de Bumblebee et Optimus Prime. Le tournage est commencé en mai 2010 à Chicago, Floride, et Moscou, et il est même envisagé de tourner le film en 3D. Michael Bay révèle que James Avery fera la voix de l'Autobot Silverbot[4]. Dans le bonus caché du Blu-Ray de Transformers 2, Bay fait part de son intention de ne pas faire Transformers 3 forcément plus long que le 2, mais plutôt de creuser un peu plus le mythe, donner plus de profondeur aux personnages, et le rendre plus sombre et émouvant que ses deux prédécesseurs. La vidéo montre également quelques images d'Unicron[5]. Le , des planches de dessins ont été dévoilées. On peut apercevoir Optimus Prime sur Cybertron et l'intérieur d'un corps organique, laissant présager l'apparition d'Unicron[6].

Pré-production[modifier | modifier le code]

Le , Michael Bay révèle sur son site que Transformers 3 sera tourné dans de nombreux pays (Russie, États-Unis, Chine, Afrique (pays non précisé)), ainsi que l'apparition d'un nouvel Autobot qui se transformera en Ferrari 458 Italia et l'entrée dans le casting de l'acteur Ken Jeong.

Le tournage commence le . Il est révélé que Patrick Dempsey sera dans le casting[7], ainsi que l’actrice Kym Whitley. Les jumeaux Skids et Mudflap ne seront pas dans le 3e opus[8]. Après une interview, Shia LaBeouf explique que Transformers 3 sera plus sombre, plus triste et plus sentimental. Il révèle aussi que les Decepticons s'en prendront à l'humanité et feront des morts avant d'annoncer que des scènes seront tournées au Kennedy Space Center et qu'Alan Tudyk s'ajoute au casting.

Environ 70 % du film est tourné en 3D, en utilisant une Arriflex Alexaet des caméras Sony F35. Le tournage s’est achevé le , et le 26 novembre, le film est entré en post-production.

Bande originale[modifier | modifier le code]

Représentation grandeur nature d'Optimus Prime à Pékin (Chine).

Un album reprenant la bande originale et divers thèmes du film a été commercialisé le . La musique intitulée Iridescent de Linkin Park est le principal thème du film. L'album contient également What I've Done utilisé dans le film de 2007 et New Divide utilisé dans le film de 2009. La vidéo musicale d'Iridescent a été produite par Joe Hahn[9]. Deux autres compositions ont été produites spécialement pour l'album, Monster de Paramore et All That You Are des Goo Goo Dolls. D'autres musiques exclusives ont également été introduites, incluant The Pessimist de Stone Sour et The Bottom de Staind[10].

Transformers: Dark of the Moon – The Album
No Titre Durée
1. Iridescent 4:01
2. Monster 3:20
3. The Only Hope For Me Is You 4:42
4. Faith (When I Let You Down) 3:08
5. The Bottom 4:21
6. Get Thru This 2:43
7. All That You Are 3:12
8. Head Above Water 3:32
9. Set The World On Fire 3:40
10. Awake and Alive (The Quickening - Rock Radio Remix) 3:30
11. Just Got Paid 3:34

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Transformers 3 : La Face cachée de la Lune possède un revenu estimé à 181 125 000 de dollars en Amérique du Nord en date du 4 juillet 2011, et à 218 millions dans les autres territoires en date du 3 juillet 2011, pour un total de 399 125 000 de dollars dans le monde entier[11]. Durant son premier weekend dans le monde entier, le film gagne un total de 372,1 millions, faisant de lui le troisième film le plus regardé après Harry Potter et le Prince de sang-mêlé (394 millions) et Spider-Man 3 (381,6 millions)[12]. Le film devient alors le plus grand film de qualité IMAX avec un bénéfice de 22,5 millions de dollars[13].

États-Unis et Canada

Aux États-Unis et au Canada, dès sa première séance (9 h du matin), La Face cachée de la Lune amasse 5,5 millions de dollars. Il amasse également 8 millions durant sa diffusion à minuit, un peu moins que son prédécesseur (16 millions de dollars)[14]. Durant sa première journée (mercredi), La Face cachée de la Lune gagne un total de 37,3 millions (incluant les 8 millions amassés précédemment durant la nuit de mardi), faisant de lui le film du mercredi à meilleur revenu de tous les temps[15]. Mais le revenu reste moindre par rapport à son prédécesseur Transformers 2 : La Revanche qui avait amassé un total de 62 millions durant son premier jour de diffusion[16]. Durant jeudi, le film gagne 21,5 millions[17]. La Face cachée de la Lune gagne 32,9 millions le jour suivant (vendredi) pour un total de 97,6 millions alors que son précédent titre Transformers 2 : La Revanche a obtenu 36,7 millions le premier vendredi de la semaine pour un total de 127,8 millions.

Marchés internationaux

Outre-mer, le film gagne un total de 32,5 millions durant son premier jour de séance[18]. Durant jeudi, le gain total est de 66 millions de dollars[19] (loin devant les 44,2 millions de dollars qu'avait rapporté Pirates des Caraïbes 4)[20].

En Russie, le film gagne 4,2 millions de dollars durant son premier jour de diffusion faisant de lui le meilleur film à revenu après Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence (5 millions de dollars) et rapporte 22 millions à la fin du premier weekend de diffusion. En Corée du Sud, le film amasse 5 millions de dollars[18]. Durant sa première semaine de diffusion, il empoche un revenu massif de 28 millions faisant de lui le meilleur film à revenu de tous les temps après Pirates des Caraïbes : La Fontaine de jouvence (16,7 millions). Le film a également été classé au top à Hong Kong puis en Malaisie, aux Philippines, en Thaïlande, à Singapour et au Pérou. Le film a également remporté un succès dans d'autres pays incluant le Royaume-Uni (17,2 millions), l'Australie (16,1 millions), l'Allemagne (15,1 millions), le Mexique (10,8 millions), France (26,24 millions)[21] et Taïwan (10,5 millions). Ce troisième volet devient le plus rentable de la série Transformers (Transformers : 709 millions de $, Transformers 2 : La Revanche : 836 millions de $). Il remporte un succès international avec 769,632,410 de $ et 1,123,794,079 de $ au niveau mondial avec les 352,390,543 de dollars aux États-Unis. Il devient alors le dixième film à récolter plus d'un milliard de $ dans le monde et est actuellement le 15e film le plus lucratif de l'histoire[22] :

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 1 123 794 079 $
Box-office International 771 403 536 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis - Drapeau du Canada Canada 352 390 543 $
Box-office Drapeau de la France France 2 622 932 entrées (27 705 388 $)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Acteurs sur le tournage du film, à Chicago, le 25 juillet 2010.

Mégatron n'est pas totalement guéri de ses blessures de Transformers 2 : La Revanche (Transformers : Revenge of the Fallen) et est ainsi beaucoup moins puissant que dans les deux premiers films. Il se transforme en camion industriel, soit sa première transformation terrestre depuis le début de la série.

Shockwave, d'abord annoncé comme antagoniste majeur est finalement minimisé et apparaît comme le chien de garde de Mégatron, n'ayant qu'un seul mot de dialogue dans le film. En raison des rares apparitions de Mégatron et Shockwave, le rôle de l'antagoniste majeur est attribué à Sentinel Prime, ce qui fait pour la première fois d'un Autobot le méchant principal du film.

Barricade réapparaît dans le 3e film malgré son absence du 2e. Il est largement réduit à un rôle secondaire bien qu'on le voit tuer de ses propres mains Q.

Soundwave réapparaît également dans ce 3e opus. Il ne se transforme plus en satellite cybertronien comme dans le 2e opus et garde son statut d'officier des communications.

Certains Constructicons génériques tels que Long Haul et Scrapper sont vus à Chicago.

Les Autobots Skids et Mudflap qui étaient apparus dans le précédent opus, reviennent dans ce troisième film. Cependant, ils ne sont vus que sur deux plans durant tout le film, et uniquement à la base du N.E.S.T : le premier où les Autobots se garent dans le QG (ils peuvent être aperçu au fond de la queue), puis le deuxième où Ironhide reçoit une nouvelle arme de la part de Wheeljack (l'un des jumeaux apparaît en arrière plan). Ils ne seront plus du tout revus après cette scène. Dans les comics, on apprend qu'ils ont été tués par Sentinel Prime juste après Ironhide.

La poursuite sur une autoroute est tirée du film The Island, sorti en 2005, et réalisé par Michael Bay, car un des figurants ayant été blessé durant le tournage d'une cascade, le temps de tournage sur l'autoroute a été raccourci[23]. Il avait déjà utilisé des plans d'un autre film (Pearl Harbor) dans le premier Transformers[24].

Durant le film, Sentinel Prime prononce plusieurs fois la phrase « le bien de la majorité passe avant celui de quelques-uns ». C'est une référence au personnage de Spock, interprété par Leonard Nimoy (et voix VO de Sentinel), qui prononce la même phrase dans Star Trek.

À la suite d'une interview de Megan Fox pour le magazine anglais Wonderland Magazine où elle compare Michael Bay à Hitler, celui-ci a pris la décision de la virer de son rôle de Mikaela Banes, raison pour laquelle elle n'apparaît pas dans Transformers 3. Au début du film, il est même dit à propos de la nouvelle amie de Sam : "Elle va nous laisser, comme l'autre".

Erreurs[modifier | modifier le code]

  • Au début du film, on peut voir un responsable de la NASA au téléphone, dans un bureau décoré par une collection de maquettes de fusées. On y voit notamment, la fusée Saturn V, utilisée à partir de 1967, alors que la scène se déroule en 1961.
  • Lorsque Dylan Gould (Patrick Dempsey) montre des photos de lui en tenue de pilote de course, on peut voir sur sa ceinture le nom "Patrick Dempsey", soit le vrai nom du comédien. En effet, le sport automobile est l'un de ses hobbies, et il a couru, notamment, les 24 Heures du Mans, en 2009.
  • Les images montrant le retour triomphant des astronautes d'Apollo 11 présentent ceux-ci sortant librement du vaisseau Apollo et évoluant à l'air libre. La NASA, ne sachant pas encore que la Lune était totalement dépourvue de vie, avait mis en place une période de quarantaine pour l'équipage Apollo, quarantaine qui durera également pour Apollo 12 et Apollo 14 jusqu'à ce que la NASA supprime cette procédure, du fait du caractère stérile de la Lune. Mais les scénaristes ne jugèrent pas cela important, ni-même enrichissant[25], et ne mirent donc pas ce passage dans le scénario.
  • Lors de l'arrivée des Autobots sur la Lune, on peut voir le module lunaire complet de la mission Apollo 11. Or, les astronautes étant revenus sur Terre, le module habitable ne devrait plus être présent.
  • Sentinel Prime se transforme en camion de pompier Rosenbauer Panther. Or, étant depuis des années endormi dans son vaisseau spatial sur la Lune, il n'a bien évidemment pas encore scanné ce véhicule. On voit Optimus Prime ramener le corps endormi de Sentinel Prime, déjà composé de pièces de camion (fenêtre, roue...).
  • Au début du film, on voit les personnages se rendre dans la ville de Tchernobyl. La ville que l'on voit en général n'est pas Tchernobyl, mais Pripiat, la plus proche de la centrale. Il est donc impossible que les personnages se rendent dans les bâtiments se situant autour du complexe nucléaire aussi rapidement à partir de la place centrale.
  • Au début du film , on voit un faux raccord avec Carly Spencer qui a une casquette qui disparaît sur le plan complet suivant.

Adaptation en jeu vidéo[modifier | modifier le code]

Activision a développé un jeu vidéo sur consoles Xbox 360, PlayStation 3, Wii, Nintendo DS etNintendo 3DS[26]. La bande-annonce du jeu vidéo est diffusée en février 2011[27]. Les versions pour Xbox 360 et PlayStation 3 sont développées par High Moon Studios qui ont précédemment développé le jeu vidéo Transformers : La Guerre pour Cybertron. Behaviour Interactive a développé les versions pour Wii, Nintendo DS et Nintendo 3DS. Chacune des versions du jeu a été officiellement commercialisée le 24 juin 2011. L'histoire du jeu se déroule juste avant celle du troisième opus.

Suite[modifier | modifier le code]

Le 4e volet de la saga Transformers, Transformers : L'Âge de l'extinction, est sorti en 2014. Dans cette suite, Sam witwicky et tous les autres personnages ont disparu, laissant place à de nouveaux protagonistes tel que Cade Yeager (Mark Wahlberg) et sa fille Tessa (Nicola Peltz). Pourchassés par les humains, Optimus et ses Autobots doivent s'allier à Cade pour sauver leurs vies et celle des Hommes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Global sites & Release Dates », sur Paramount Pictures (consulté le 7 février 2011)
  2. (en) Transformers 3 : La Face cachée de la Lune sur l’Internet Movie Database
  3. « Carton de doublage », sur doublage.qc.ca
  4. « Michael Bay finit les repérages de Transformers 3, et semblerait avoir décidé de faire exploser Chicago et Moscou. », sur Cinema-France, (consulté le 3 août 2011)
  5. (en) « Transformers allspark experiment secret video bay says Transformers 3 goes deeper » (consulté le 3 août 2011)
  6. « PHOTOS - Transformers 3 : des concept arts du film ? », sur Premiere.fr (consulté le 3 août 2011)
  7. « Transformers 3 : Patrick Dempsey confirmé, Jamie Kennedy intéressé », (consulté le 2 août 2011)
  8. « Les jumeaux ne seront pas dans Transformers 3 », sur Cinema-France, (consulté le 1er août 2011)
  9. (en) Linkin Park's 'Iridescent' Video: A Dog, A Throne And A Blind King MTV
  10. (en) YouTube - Staind - The Bottom‏
  11. (en) « Transformers: Dark of the Moon », sur Box Office Mojo (consulté le 4 juillet 2011)
  12. (en) « WORLDWIDE OPENINGS », sur Box Office Mojo (consulté le 4 juillet 2011)
  13. (en) Pamela McClintock, « Box Office Report: 'Transformers: Dark of the Moon' Scores Third-Best Global Bow Ever », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 3 juillet 2011)
  14. (en) Gallagher Brian, « Transformers: Dark of the Moon Earns $13.5 Million Opening Night », sur MovieWeb, (consulté le 29 juin 2011)
  15. (en) « Top Single Day Grosses », sur Box Office Mojo (consulté le 30 juin 2011)
  16. (en) « 'Transformers 3' Earns $37.3 Mil, Best Opening Day Gross of 2011 »
  17. (en) « Top Single Day Non-Opening Grosses By Day Of The Week », sur Box Office Mojo (consulté le 2 juillet 2011)
  18. a et b (en) Pamela McClintock, « 'Transformers 3' Earns $32.5 Million in International Box Office on Opening Day », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 30 juin 2011)
  19. (en) Pamela McClintock, « Box Office Report: 'Transformers' Trounces the Competition with $30 Mil Friday », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 2 juillet 2011)
  20. (en) Pamela McClintock, « 'Pirates of the Caribbean' Opens to $4.7 Million at Midnight Showings », sur The Hollywood Reporter, (consulté le 2 juillet 2011)
  21. « Box Office France > Semaine du 13 juillet 2011 », sur Allociné
  22. (en) « All Time Worldwide Box Office Grosses », sur Box Office Mojo (consulté le 16 juillet 2017)
  23. Allociné, "faux raccord", émission sur Transformers 3
  24. « Michael Bay recycle des scènes de The Island dans Transformers 3 »
  25. Voir le film à 0 h 34 min 18 s
  26. (en) NIBMRatchet, « TFW2005 Coverage Of Hasbro Investor Day November 2010 » (consulté le 14 décembre 2010)
  27. (en) Transformers: Dark Of The Moon Video Game Trailer and Information Revealed. Seibertron.com. Consulté le 14 mai 2011.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transformers (série de films).

Liens externes[modifier | modifier le code]