Olivia Wilde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Wilde.
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2011).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Olivia Wilde
Description de cette image, également commentée ci-après

Olivia Wilde aux Film Independent's Spirit Awards en 2010

Nom de naissance Olivia Jane Cockburn
Naissance (32 ans)
New York (NY, États-Unis)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession Actrice
Films notables Tron : L'Héritage
Cowboys et Envahisseurs
Rush
Her
Séries notables Newport Beach
Dr House

Olivia Jane Cockburn, dite Olivia Wilde, est une actrice américaine, née le [1] à New York.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Olivia Wilde, née de l'union de Leslie Cockburn, sa mère (née Redlich), journaliste et productrice de 60 Minutes[réf. souhaitée] et Andrew Cockburn (son père), né à Londres et élevé en Irlande, tout comme ses oncles Alexander Cockburn et Patrick Cockburn, est également journaliste.[réf. souhaitée] Olivia a une sœur aînée, Chloe Cockburn, avocate spécialisée dans le droit civil à New York ; sa tante, Sarah Caudwell, était auteur, et son grand-père paternel, Claud Cockburn, était journaliste et auteur de nouvelles.[réf. souhaitée]

Elle a grandi dans la ville de Washington. Diplômée de la Phillips Academy d’Andover et titulaire d'une maîtrise en arts[2], elle étudie la comédie, réalise et produit plus d'une vingtaine de productions de l’école. Elle voyage ensuite à l’étranger, notamment en Irlande, où elle suit des cours à la Gaiety School of Acting de Dublin. Puis, elle déménage à Los Angeles et tout en travaillant dans une agence de casting, décroche un petit rôle dans le long métrage The Girl Next Door, avec Elisha Cuthbert.

Son pseudonyme a été choisi en hommage à Oscar Wilde, célèbre écrivain irlandais[3].

Carrière[modifier | modifier le code]

Révélation télévisuelle[modifier | modifier le code]

Olivia Wilde au Festival du film de Tribeca en 2007

Après une apparition dans un court-métrage, elle fait ses vrais débuts en 2003 dans la série télévisée américaine Skin, qui ne dépasse pas le cap de six épisodes. Elle continue à jouer les jeunes femmes en fin d'adolescence dans la populaire Newport Beach, le temps de 13 épisodes de la saison 2.

Elle enchaîne avec quelques rôles au cinéma, qui lui permettent de passer progressivement à l'âge adulte : en 2004 dans la comédie potache The Girl Next Door, précitée, de Luke Greenfield ; Conversation(s) avec une femme en 2005, mené par Helena Bonham Carter et Aaron Eckhart ; puis surtout le thriller Alpha Dog, de Nick Cassavetes, en 2006, où elle côtoie d'autres valeurs montantes, Emile Hirsch et Justin Timberlake.

Parallèlement, elle est aussi un membre de l'équipe du Los Angeles Filmmaker's Cooperative. Elle est la rédactrice en chef de LAFCO NEWS et est membre de la présidence du département de l'éducation.

Elle persévère à la télévision en décrochant le premier rôle féminin de la série polar The Black Donnellys, en 2007 ; qui ne dépasse pas le cap d'une courte saison. Elle rebondit aussitôt vers la déjà installée série médicale Dr House. Son personnage, celui de Remy Hadley, alias « Numéro 13 », récurrent en saison 4, devient principal la saison suivante. Elle parvient à participer à quelques films indépendants entre deux tournages. Elle quitte néanmoins le programme en 2011, après une dernière apparition dans l'épisode 3 de la saison 8, afin de se consacrer à sa carrière au cinéma[4].

Confirmation cinématographique[modifier | modifier le code]

L'actrice au Comic-Con de San Diego 2010, pour la promotion de Tron : L'Héritage.

Entre temps, sa carrière a en effet pris son envol : elle participe à de grosses productions, et dans des registres divers.

Elle débute par des comédies potaches - en 2009, dans la satire L'An 1 : Des débuts difficiles, de Harold Ramis et en 2011 dans la fantastique Échange standard, de David Dobkin, menée par Ryan Reynolds et Jason Bateman. Elle connaît une année 2010 sous le signe du remake et d'un registre plus dramatique - avec Les Trois Prochains Jours adaptation signée Paul Haggis du drame français Pour Elle, de Fred Cavayé, puis en tenant le principal rôle féminin du blockbuster Tron : L'Héritage, de Joseph Kosinski.

L'année 2011 lui permet de trouver un équilibre entre cinéma indépendant - la comédie dramatique La Famille Pickler, de Jim Field Smith, et le polar Folie meurtrière, de D.W. Brown - et blockbusters : un second rôle dans le thriller de science-fiction Time Out, d'Andrew Niccol, puis le premier rôle féminin de l'adaptation Cowboys et Envahisseurs, de Jon Favreau. Elle y évolue aux côtés d'Harrison Ford et de Daniel Craig

Désormais une star, elle multiplie les apparitions hors grand écran : elle fait une apparition dans le clip Stolen de Dashboard Confessional ainsi que dans le clip It's a New Day de will.i.am pour la victoire d'Obama, mais aussi dans Derezzed du groupe Daft Punk, sur la bande originale du film Tron : L'Héritage ; et en 2012, elle devient la nouvelle égérie de la marque Revlon aux côtés d'Emma Stone[5]. Puis en 2013, elle devient l'égérie du parfum Amour de la marque de cosmétiques Avon Products.[réf. nécessaire]

Elle est pressentie pour jouer Lara Croft dans une relance de la série[6].

Après une année 2012 plus mineure - des seconds rôles dans le thriller sentimental The Words de Brian Klugman et Lee Sternthal, et dans le drame Des gens comme nous, d'Alex Kurtzman, et le rôle féminin principal du film d'actionCold Blood, de Stefan Ruzowitzky - elle enchaîne avec une flopée de productions plus remarquées.

Elle prête d'abord ses traits au mannequin Suzy Miller, la femme du pilote James Hunt dans l'acclamé biopic Rush, de Ron Howard ; évolue aux côtés des icônes de la comédie populaire, Jim Carrey et Steve Carell dans la comédie The Incredible Burt Wonderstone, de Don Scardino ; fait partie de l'une des comédiennes choisies par Spike Jonze pour entourer Joaquin Phoenix dans l'acclamée comédie dramatique d'anticipation Her ; à l'opposé retrouve Paul Haggis dans le très mal reçu Puzzle, film choral au casting quatre étoiles ; et enfin fait partie de la distribution du film à très petit budget, Drinking Buddies, écrite et réalisée par Joe Swanberg.

Sur ce dernier projet, joli succès critique, elle officie aussi en tant que productrice exécutive, après deux expériences sur des courts métrages documentaires.

Cinéma indépendant et retour télévisuel[modifier | modifier le code]

Après cet enchaînement de projets, elle se révèle plus sélective, privilégiant exclusivement le cinéma indépendant hollywoodien : en 2014, elle retrouve Jason Bateman pour la comédie romantique The Longest Week, de Peter Glanz, et donne la réplique à Sam Rockwell dans la satire Blonde sur ordonnance, de Geoff Moore et David Posamentier.

Et en 2015 elle est la star du film d'horreur Lazarus Effect, de David Gelb, pour lequel elle retrouve Mark Duplass, mais qui est très mal reçu par la critique ; puis du drame Meadowland, de Reed Morano, qui passe inaperçu en salles. Elle y officie aussi en tant que productrice.

C'est vers la télévision qu'elle se tourne : après avoir joué son propre rôle dans la seconde saison de la comédie britannique Doll & Em, produite par l'actrice Emily Mortimer, elle tient le rôle féminin principal de la série dramatique historique Vinyl, produite par Martin Scorsese, lancée en janvier 2016. Le programme est cependant un échec critique et commercial et s'arrête au bout d'une seule saison.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Avec son compagnon Jason Sudeikis, au Toronto Film Festival 2013.

Elle est végétalienne[7],[8],[9].

En 2003, elle se marie, à l'âge de 19 ans, avec le prince italien Tao Ruspoli[10],[11] , mais ils se séparent le 8 février 2011[12],[13]. Leur divorce est prononcé en septembre 2011.

Depuis novembre 2011, elle est en couple avec l'acteur Jason Sudeikis[14]. Ils se sont fiancés en janvier 2013[15]. Fin octobre 2013, Olivia Wilde et Jason Sudeikis annoncent qu'ils attendent leur premier enfant[16]. le 20 avril 2014, elle a donné naissance à leur premier enfant, un fils nommé Otis Alexander Sudeikis[17]. Le 18 avril 2016, elle annonce via instagram qu'elle attend son deuxième enfant.

Proche du Parti démocrate, elle soutient Barack Obama lors de l’élection présidentielle de 2008 et participe à la campagne des élections de mi-mandat en 2010 en apparaissant dans un clip de campagne dénigrant le Parti républicain.[réf. nécessaire]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Films[modifier | modifier le code]

Courts-métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

En France, Caroline Pascal est la voix française régulière d'Olivia Wilde[18]. Il y a également Barbara Beretta[18] qui l'a doublé à quatre reprises.

En France
et aussi
Au Québec

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Sara Vilkomerson, « Olivia Wilde at heart », sur New York Observer.com,‎ (consulté le 5 septembre 2011).
  2. Maîtrise en arts
  3. Charlotte Pudlowski, « Peut-on avoir un beau cul et un bel esprit ? Olivia Wilde n'a besoin que de quelques mots pour le prouver », sur Slate.fr,‎ (consulté le 26 juin 2014)
  4. « Olivia Wilde quitte le Dr House », sur fr.news.yahoo.com,‎ .
  5. (en) « Emma Stone et Olivia Wilde égérie à Revlon » sur Huffingtonpost.com, article du 5 mai 2012
  6. « Olivia Wilde la nouvelle Lara Croft ? » sur Premiere.fr
  7. « Olivia Wilde Talks H&M, Motherhood And Crazy Diets » (consulté le 8 décembre 2015)
  8. Neil Katz, "Sexiest Vegetarian: Olivia Wilde Wins PETA Prize," CBSNews July 2, 2010.
  9. « PETA’s Sexiest Vegetarian Celebs of 2015 » (consulté le 8 décembre 2015)
  10. « Olivia Wilde – Biography », Yahoo! Movies (consulté le 17 novembre 2008)
  11. Becca Hyman. "Olivia Wilde – She's Wild About Hugh Laurie, Classic Cars and Her Husband – a Real-Life Prince!. People (November 12, 2007). Retrieved January 28, 2009.
  12. Julie Jordan, « Olivia Wilde Separates from Husband Tao Ruspoli », People,‎ (consulté le 8 février 2011)
  13. Nisha Gopalan, « Olivia Wilde Divorces Tao Ruspoli: People.com », People,‎ (consulté le 13 avril 2011)
  14. Ann Pride, « Make mine a coffee and a kiss: Jason Sudeikis and Olivia Wilde smooch outside NYC cafe », Daily Mail, London,‎ (lire en ligne)
  15. « Jason Sudeikis and Olivia Wilde are engaged », Los Angeles Times,‎ (consulté le 15 janvier 2013)
  16. « Olivia Wilde, Jason Sudeikis Expecting First Child », People,‎ (consulté le 27 octobre 2013)
  17. « Jason Sudeikis and Olivia Wilde Welcome Son Otis Alexander », sur People.com,‎ (consulté le 7 février 2016)
  18. a, b, c, d, e, f et g « Comédiennes ayant doublé Olivia Wilde en France » sur RS Doublage, consulté le 1er septembre 2013, m-à-j le 14 mars 2016.
  19. « Fiche du doublage français du film » sur Alterego75.fr, consulté le 5 avril 2014

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]