Transformers (film)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Transformers (homonymie).
Transformers
Description de cette image, également commentée ci-après
Tournage d'une scène de combat à Holloman Air Force Base le 30 mai 2006. Michael Bay tient la caméra.

Réalisation Michael Bay
Scénario John Rogers
Roberto Orci
Alex Kurtzman
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks SKG
Hasbro
Paramount Pictures
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre Action, Science-fiction,
Durée 144 minutes
Sortie 2007

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Transformers est un film de science-fiction américain réalisé par Michael Bay et sorti en 2007. Produit par Paramount Pictures, il est adapté de la série d'animation homonyme diffusée de 1984 à 1987.

Deux suites, Transformers 2 : la Revanche (Transformers: Revenge of the Fallen) et Transformers 3 : La Face cachée de la Lune (Transformers: Dark of the Moon) sont sorties respectivement en 2009 et 2011, constituant une première trilogie.

Un quatrième film, Transformers : L'Âge de l'extinction (Transformers: Age of Extinction) est sorti en juillet 2014, et un cinquième, Transformers: The Last Knight est sorti en 2017.

Synopsis[modifier | modifier le code]

2007. De mystérieux robots d'origine extra-terrestre, capables de se transformer en véhicules et objets de manufacture humaine, attaquent les systèmes de défense de l'armée américaine. Les services secrets et le gouvernement fédéral des États-Unis comprennent alors que les agresseurs recherchent des informations sur un incident survenu dans l'océan Arctique en 1897. L'arrière-arrière-petit-fils de l'explorateur qui menait cette mission, Sam, se trouvera malgré lui pris à partie, sa voiture étant elle-même un robot (Bumblebee) chargé de le surveiller. Avec son aide et celle d'autres robots, les Autobots dirigés par Optimus Prime, il devra empêcher les redoutables Decepticons dirigés par Mégatron de s'emparer du Allspark, un artefact en forme de cube contenant une quantité immense d'énergie, qui leur permettra de dominer la planète.

Résumé détaillé[modifier | modifier le code]

Incursion des robots[modifier | modifier le code]

Un hélicoptère militaire non-déclaré se pose sur une base américaine au Qatar. Le véhicule se transforme en un gigantesque robot et détruit tout sur son passage grâce à une technologie avancée. Le robot tente ensuite de pirater les réseaux à partir d'une unité centrale mais des soldats se sacrifient pour détruire l'ordinateur à la source. Seule une poignée de soldats menée par le capitaine Lennox et le sergent Epps parviennent à s'enfuir dans le désert. Le robot lâche à leur trousse une autre machine en forme de scorpion afin de les traquer.

Aux Etats-Unis, le jeune Sam Witwicky présente un exposé à sa classe sur son ancêtre Archibald Witwicky qui jadis, a mené une expédition en Arctique, avec certain objets dont de vieilles lunettes gravées d'étranges symboles. Sam s'en sort avec une bonne note et son père accepte de lui acheter une voiture. Sam flashe sur une Camaro II jaune mais son père la trouve trop cher. Soudainement, la voiture produit des ultrasons qui font sauter les pare-brises des autres véhicules et le vendeur cède la Camaro à prix raisonnable.

Au Pentagone, le secrétaire d'État à la défense John Keller réunit des analystes militaires et civils dont Maggie Madsen pour percer le mystère de l'attaque au Qatar. De son côté, Sam parvient grâce à sa nouvelle voiture à aborder Mikaela, une camarade de classe pour qui il a le béguin. Mais la voiture semble folle : elle active toute seule la radio, tombe en panne avant de redémarrer. Sam raccompagne tout de même Mikaela qui a apprécié la soirée.

A bord d'Air Force One, un poste de radio se transforme en robot et pirate un ordinateur mais le virus est aussitôt détecté par Maggie et son équipe. Néanmoins, le robot parvient à recueillir les informations qu'il souhaitait et une fois au sol, s'enfuit et monte dans une voiture de police qui semblait l'attendre. Le robot (Frenzy) présente les informations à la voiture : la cible est Sam Witwicky propriétaires des fameuses lunettes présentes sur Ebay.

Plus tard, Sam voit sa voiture partir pensant qu'il s'agit d'un vol. Il la surprend peu après se transformer en robot et envoyer un étrange signal lumineux vers le ciel avant de se faire arrêter par la police. Maggie de son coté tente de convaincre les militaires et Keller que l'attaque au Qatar n'est pas d'origine terrestre mais la jeune femme ne peut le prouver. Sam lui, est interrogé par la police le lendemain mais les inspecteurs le prennent pour un drogué.

Dans le désert, Leenox et ses hommes sont attaqués par le robot scorpion. Ils se réfugient dans un village et parviennent à contacter par téléphone le Pentagone pour obtenir un soutien aérien. Des A-10 interviennent guidés par Epps suivi d'un AC-130 mais le scorpion s'enfuit en laissant un morceau de sa queue. Les soldats sont alors secourus par hélicoptères. Maggie de son coté cherche des réponses et se tourne vers Glen, un ami hacker et découvrent ensemble un projet gouvernemental ; ils sont cependant très vite repérés et arrêtés par le FBI.

Rencontre avec les Autobots[modifier | modifier le code]

Le lendemain, la Camaro roule à nouveau toute seule et Sam panique. Le garçon court vers une voiture de police mais qui s'avère être le robot complice de Frenzy. Interrogé violement, Sam parvient à fuir et retrouve Mikaela avant que la Camaro sauve les deux jeunes gens. Le soir, la Camaro affronte la voiture de police au corps-à-corps tandis que Sam et Mikaela parviennent à se défaire du robot Frenzy. Mais la tête de celui-ci demeure toujours active et se substitue au portable de Mikaela. Ayant remporté le combat, le robot Camaro se présente aux deux jeunes et leurs annonce via sa radio qu'il est d'origine extra-terrestre. Il les emmène ensuite à Washington, scannant au passage une Camaro V au look plus moderne.

Sur place, plusieurs objets rentrent dans l'atmosphère et atterrissent à proximité. Des robots en sortent et scannent à leurs tours des véhicules : un camion Peterbilt 379, un pick-up GMC TopKick C4500, un Pontiac Solstice et un Hummer H2. Ils retrouvent la Camaro, Sam et Mikaela et prennent leur forme robotique. Leurs chef est Optimus Prime, leader des Autobots, des organismes robotiques de la planète Cybertron. Le pick-up s'appelle Ironhide, le Pontiac Solstice Jazz, le Hummer Ratchet et la Camero Bumblebee. Optimus explique que les Autobots sont en guerre contre les Decepticons menés par Megatron, dont le but est de retrouver le Allspark, un cube d'énergie qui leur permettra à terme de dominer la Terre. Jadis, l'aïeule de Sam avait trouvé le corps de Megatron en Arctique et provoqué par inadvertance le gravage des coordonnées de l'Allspark sur ses lunettes.

Au même moment, l'étude de la queue récupérée permet à Leenox et ses hommes d'adapter leurs armes en conséquence. Pendant ce temps, les Autobots, Mikaela et Sam récupèrent les lunettes mais des hommes du Secteur 7 commandés par l'agent Seymour Simmons débarquent et capturent Sam et Mikaela. Les Autobots interviennent peu après mais se font attaqués par des hélicoptères. Sam et Mikaela sont de nouveau capturés par Simmons et Bumblebee est neutralisé et emporté. Optimus Prime décide cette fois de ne pas intervenir, leur priorité est désormais de localiser le Allspark grâce aux lunettes.

Protagonistes contre Decepticons[modifier | modifier le code]

John Keller est finalement informé par Tom Banachek chef du Secteur 7 de l'existence des Transformers. Keller fait libérer Maggie et Glenn et partent avec Sam, Mikaela, Lennox et son équipe au barrage Hoover où Megatron congelé et le Allspark ont été placé dans le plus grand secret depuis longtemps. Simmons et Banachek expliquent que ces artéfacts sont à l'origine du développement technologique du pays. Sam de son coté explique ce qu'il sait sur la présence des robots sur terre. Frenzy, qui était sorti du sac à main de Mikaela, utilise l'Allspark pour recréer son corps et lance un appel aux Decepticons. Répondent à l'appel Starscream (chasseur F-22), Barricade (voiture de police), Brawl (char de combat), Bonecrusher (véhicule de génie militaire) et Blackout (hélicoptère militaire).

Starscream lance l'assaut et paralyse les systèmes électriques tandis que Frenzy neutralise le système de congélation de Megatron. Les hommes se préparent mais Sam demande qu'on relâche Bumblebee. Ce dernier réduit alors la taille du Allspark en un petit cube et Leenox suggère de le cacher dans la ville la plus proche. Lui, Epps et ses hommes partent donc escorter Sam, Mikaela et le cube à bord de Bumblebee. Les hommes de Banachek ne parviennent pas à stopper le dégel de Megatron qui finit par s'enfuir. Maggie, Glenn, Keller et Simmons restent sur place pour contacter des renforts par ordinateur. Ils y parviennent malgré l'intervention de Frenzy qui est tué par son propre shuriken.

Les Autobots se joignent aux fugitifs mais Optimus Prime reste en arrière pour éliminer Bonecrusher. En ville, les Autobots, Mikaela et les militaires affrontent les Decepticons dans une bataille rangée pour couvrir Sam qui tente d'extrader le cube en haut d'un immeuble. Bumblebee est blessé et Jazz est tué, de même que Brawl et Blackout. Optimus rejoint le combat et affronte Megatron qui est également touché par les renforts aériens. Sam en profite alors pour enfoncer le cube dans le spark de Megatron, son organe vital, qui meurt sous l'afflux d'énergie.

Les Autobots sont reconnaissants envers les humains. Dans l'impossibilité de reconstruire Cybertron, ils peuvent désormais vivre en paix sur terre. Les Decepticons survivants s'enfuient et le corps de Megatron est jeté dans une fosse abyssale et étroitement surveillé. Sam et Mikaela sont désormais ensembles et Optimus envoie un message à tous les autres Autobots encore vivants dans l'univers afin qu'ils rejoignent leurs semblables.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Sources et légende : version française (VF) sur Allodoublage[1]. Version québécoise (VQ) sur Doublage Québec[2]

Personnages[modifier | modifier le code]

Transformers[modifier | modifier le code]

Autobots[modifier | modifier le code]

Les Autobots sont la faction de Transformers qui représente le bien : ils se battent pour la liberté de chaque être et contre les Décepticons.

Des Autobots identifiables dans le film en tant que flashback ou caméo :

  • Les Protoforms, sous forme de plusieurs corps mort (un est tué par Mégatron durant un flashback de la guerre sur Cybertron).

Decepticons[modifier | modifier le code]

Les Décepticons sont la faction de Transformers qui tente d'imposer la force, la puissance et la domination des Transformers dans l'Univers par tous les moyens. Ils combattent les Autobots.

Les Gardiens[modifier | modifier le code]

Les Gardiens sont le résultat du mécanisme d'auto-défense du All Spark : lorsque celui-ci se sent menacé il crée des Transformers à partir des objets environnants, qui le protégeront. Ils sont malgré tout considérés comme étant Decepticon.

  • Dispensor se transforme en machine à boissons Mountain Dew
  • Robot Xbox 360 se transforme en Xbox 360
  • Robot Volant se transforme en volant de voiture
  • Nokiabot se transforme en téléphone portable Nokia

Production[modifier | modifier le code]

Casting[modifier | modifier le code]

Bumblebee, qui se transformait en Volkswagen Coccinelle dans le série d'animation des années 1980, est devenu une Chevrolet Camaro dans ce film.

Le choix de Jon Voight pour incarner le secrétaire de la Défense John Keller a été facile puisque Michael Bay a déjà travaillé avec l'acteur dans Pearl Harbor, où ce dernier incarnait le Président des États-Unis.

C'est Lorenzo Di Bonaventura qui conseille Shia LaBeouf à Michael Bay après avoir travaillé avec lui dans Constantine. Pour le producteur, le jeune acteur a les capacités pour porter un tel projet et permettre au public de s'identifier à lui tout au long du film[réf. nécessaire].

Megan Fox, qui incarne Mikaela Banes, a été auditionnée par Michael Bay. « Elle était posée et confiante. J'aimais le fait que le public ne la connaisse pas encore très bien et l'alchimie avec Shia a très bien fonctionné. »[réf. nécessaire].

Tournage[modifier | modifier le code]

Les scènes de la base militaire du Qatar ont été tournées à la base de Holloman Air Force Base au Nouveau-Mexique.

Bande originale[modifier | modifier le code]

titres composés par Steve Jablonsky
  1. Autobots
  2. Decepticons
  3. The All Spark
  4. Deciphering the Signal
  5. Frenzy
  6. Optimus
  7. Bumblebee
  8. Soccent Attack
  9. Sam at the Lake
  10. Scorponok
  11. Cybertron
  12. Arrival To Earth
  13. Witwicky
  14. Downtown Battle
  15. Sector 7
  16. Bumblebee Captured
  17. You're A Soldier Now
  18. Sam on the Roof
  19. Optimus vs. Megatron
  20. No Sacrifice, No Victory
reprises

Accueil[modifier | modifier le code]

Box office[modifier | modifier le code]

Pays Box-office
Box-office Monde Monde 709 709 780 $
Box-office International 390 463 587 $
Box-office Drapeau des États-Unis États-Unis 319 246 193 $
Box-office Drapeau de la France France 1 800 000 entrées (17 020 320 $)

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • MTV Movie Awards 2007 : Meilleur film d'été n'ayant pas encore été vu[3]
  • MTV Movie Awards 2008 : Meilleur film[4]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

Broom icon.svg
Les sections « Anecdotes », « Autres détails », « Le saviez-vous ? », « Citations », « Autour de... » , etc., peuvent être inopportunes dans les articles (juin 2012).
Pour améliorer cet article il convient, si ces faits présentent un intérêt encyclopédique et sont correctement sourcés, de les intégrer dans d’autres sections.
  • Bay a réutilisé des scènes d'un de ses films précédents : Pearl Harbor.
  • Shia LaBeouf a joué de 2000 à 2003 dans la série La Guerre des Stevens. La maison voisine des personnages principaux appartient à une famille nommée Witwicky.
  • Lorsque Bumblebee utilise sa radio pour communiquer, on peut remarquer qu'il tire souvent des répliques de la série Star Trek
  • Dans le film, le héros conduit une Camaro jaune à bandes noires. Dans la série Las Vegas, Josh Duhamel, acteur aussi dans le film, conduit également une Camaro jaune à bandes noires.
  • Dans le film on peut noter un clin d'œil du réalisateur Michael Bay à l'un de ses films, lorsqu'un garçon s'écrie : « Je n'ai jamais rien vu d'aussi cool ! Ça explose de partout c'est trop génial, cent fois mieux que dans Armaggedon ! ». Le réalisateur lui-même définit Transformers comme étant « son plus grand film d'action »[5]. De plus, un colonel nommé Sharp est présent dans ces deux films, William Fichtner incarnant celui de Armaggedon.
  • À la 49e minute du film, lors du second affrontement entre Bumblebee et Barricade, on voit sur la voiture de police écrit « to punish and enslave… » qui s'illumine et qui veut dire en français « punir et asservir… ». Cela doit s'adresser aux Autobots, mais aussi aux humains. C'est également une parodie du slogan de la police américaine « to serve and protect » (« servir et protéger »).
  • Lorsque Bumblebee décide de changer son apparence de Chevrolet Camaro de la deuxième génération en Chevrolet Camaro Concept, le morceau Battle Without Honour or Humanity se fait entendre, référence au film Kill Bill de Quentin Tarantino et plus particulièrement de la combinaison jaune à bandes noires que porte le personnage principal de La Mariée (joué par Uma Thurman), faisant ainsi le parallèle avec les motifs de la carrosserie de Bumblebee.
  • Lorsque Sam achète sa voiture, la camaro de Bumblebee se gare à côté d'une coccinelle jaune, or dans la série comic G1 Bumblebee se transformait en coccinelle, car le choix de la voiture s'est montré difficile: la marque Volkswagen refusait d'être associée à un film de bataille.
  • Tous les engins copiés par les Transformers sont issus de l'industrie automobile américaine. En effet, le groupe GMC sponsorise le film et a donc fourni des prototypes de véhicules, mais aussi des "invendus" que l'équipe du film a pu faire exploser durant les scènes d'actions[réf. nécessaire].
  • Plusieurs scènes peuvent être vues comme des clins d’œil aux productions de Steven Spielberg :
    • L'amitié forte entre l'extraterrestre Bumblebee et l'adolescent Sam rappelle celle entre E.T. et Elliot dans E.T. l'extra-terrestre.
    • tous les autobots viennent sur Terre, dont Ironhide qui tombe dans une piscine. Lorsqu'il sort de la piscine, une enfant le voit. Or, dans Le Monde perdu : Jurassic Park, un enfant voit le tyrannosaure passer devant sa fenêtre pour aller boire dans sa piscine.
    • au début du film, lorsque le logo de Dreamworks apparaît, on voit le croissant de lune en reflet dans une étendue d'eau, au moment où le son des Transformers se fait entendre, l'eau tremble (plutôt le flotteur d'une canne à pêche), cela indique l'approche de quelque chose de très pesant, très lourd, qui s'approche, et fait allusion à la scène où Tim, dans Jurassic Park, voit l'eau du gobelet trembler, qui indique l'approche pesante et menaçante du tyrannosaure.
    • Lorsque Maggie Madsen (Rachael Taylor) sort de son travail en copiant un logiciel top secret dans une carte SD, elle prend un taxi et va voir Glen Whitmann (Anthony Anderson). On peut donc apercevoir la rue où habite Glen. C'est donc un clin d'œil du film de Steven Spielberg La Guerre des mondes où la première attaque des extraterrestres eut lieu dans la maison de Ray Ferrier alias Tom Cruise.
    • Le mécanicien-garagiste au début du film a un assistant qui s'appelle Manny comme le garagiste ami de Tom Cruise dans La Guerre des mondes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Fiche du doublage français du film » sur Allodoublage, consulté le 2 janvier 2015
  2. « Fiche du doublage québécois du film » sur Doublage Québec, consulté le 02 janvier 2015
  3. MTV Movie Awards
  4. MTV Movie Awards
  5. Allocine.fr www.allocine.fr

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Tanner Mirrlees, « Transforming Transformers into Militainment : Interrogating the DoD-Hollywood Complex », The American Journal of Economics and Sociology, vol. 76, no 2,‎ , p. 405–434 (DOI 10.1111/ajes.12181).
  • (en) Kimberly A. Owczarski, « "More Than Meets the Eye" : Transformers and the Complexities of Franchise Film Production in Contemporary Hollywood », Quarterly Review of Film and Video, vol. 32, no 8,‎ , p. 675-694 (DOI 10.1080/10509208.2015.1078274).

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Transformers (série de films).

Liens externes[modifier | modifier le code]