Ancre (affluent de la Dives)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ancre.

l'Ancre
Illustration
L'Ancre à Brucourt.
Caractéristiques
Longueur 16,8 km [1]
Bassin 67 km2
Bassin collecteur la Dives
Débit moyen 0,454 m3/s (Cricqueville-en-Auge) [2]
Nombre de Strahler 2
Régime pluvial océanique
Cours
Source le Ravinet
· Localisation Annebault
· Altitude 136 m
· Coordonnées 49° 14′ 32″ N, 0° 03′ 51″ E
Confluence la Dives
· Localisation Varaville, Brucourt
· Altitude m
· Coordonnées 49° 15′ 17″ N, 0° 07′ 04″ O
Géographie
Principaux affluents
· Rive gauche Vaudeuil, Caude Muche, et Saint-Léger Dubosq
· Rive droite Douet Champion
Pays traversés Drapeau de la France France
Département Calvados
Arrondissement Lisieux
Cantons Dozulé, Cabourg
Régions traversées Normandie
Principales localités Dozulé

Sources : SANDRE:« I15-0400 », Géoportail, Banque Hydro

L’Ancre est une rivière française, affluent droit de la Dives, dans le département du Calvados, en région Normandie.

Géographie[modifier | modifier le code]

icône image Image externe
selon la Cater de Normandie
L'Ancre dans le bassin de la Dives

L'Ancre prend sa source dans la commune d'Annebault, à l'altitude 136 mètres, au lieu-dit le Ravinet. Dans sa partie haute, elle est nommée ruisseau de Saint-Rémi puis ruisseau de la planche Noël[3]. Elle conflue avec la Dives, à l'altitude 3 mètres, entre Brucourt et Varaville[3] après un parcours de 16,8 km[1] à l'ouest du pays d'Auge.

Communes et cantons traversés[modifier | modifier le code]

Dans le département du Calvados, l'Ancre traverse les neuf communes[1] suivantes, dans deux cantons, dans le sens amont vers aval, d'Annebault (source), Danestal, Cresseveuille, Heuland, Dozulé, Angerville, Cricqueville-en-Auge, Brucourt et Varaville (confluence).

Soit en termes de cantons, l'Ancre prend sa source dans le canton de Dozulé et conflue dans le canton de Cabourg, dans l'arrondissement de Lisieux.

Bassin versant[modifier | modifier le code]

Le bassin versant de l'Ancre est voisin des bassins de deux courts fleuves côtiers au nord, le Drochon et le ruisseau de Saint-Vaast. L'est est limitrophe du bassin de la Touques et le sud de celui du Doigt, autre affluent de la Dives. Le confluent avec cette dernière est à l'ouest du bassin.

Rose des vents le Drochon et le ruisseau de Saint-Vaast Rose des vents
la Dives N la Touques
O    l'Ancre    E
S
le Doigt
la Dorette

Organisme gestionnaire[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Le siphon du Grand Canal sous la rivière l'Ancre

L'Ancre après être descendue de la cuesta de la Dives serpente dans les marais de la Dives. Pour lui permettre de continuer à se jeter dans la Dives, le Grand canal (14,7 km)[4] de drainage croise le cours de l'Ancre en passant sous la rivière par l'intermédiaire d'un siphon.

Affluents[modifier | modifier le code]

L'Ancre a plusieurs affluents contributeurs[1] :

Par contre, Géoportail signale aussi un affluent :

  • le ruisseau de la Fontaine Gauthier (rg), à la limite des communes de Danestal et Annebault.

Donc son rang de Strahler est de deux.

Hydrologie[modifier | modifier le code]

L'Ancre à Cricqueville-en-Auge[modifier | modifier le code]

Une station hydrologique est implantée à Cricqueville-en-Auge, à l'altitude 6 mètres, depuis le (48 ans), avec un bassin versant de 57,1 km2[2].

À cet endroit, le module est de 0,454 m3/s.

Débit moyen mensuel (en l/s)
Station hydrologique : I2213610 - Cricqueville-en-Auge, pour bassin versant de 57,1 km2, et à l'altitude 6 mètres[2]
(le 08-05-2017 - données calculées sur 49 ans de 1969 à 2017)

Étiage ou basses eaux[modifier | modifier le code]

À l'étiage, c'est-à-dire aux basses eaux, le VCN3, ou débit minimal du cours d'eau enregistré pendant trois jours consécutifs sur un mois, en cas de quinquennale sèche s'établit de 0,130 m3/s.

Crues[modifier | modifier le code]

Le QIX 2 est de 7,0 m3/s, le QIX 5 est 8,8 m3/s, le QIX 10 est de 10,0 m3/s, le QIX 20 est de 11,0 m3/s et le QIX 50 est de 13 m3/s[2].

Le débit de crue instantané maximal enregistré est de 10 m3/s le [note 2], alors que le débit journalier maximal est de 7,13 m3/s le , la hauteur maximale instantanée a été de 2 000 mm soit 2,00 m le [note 3].

Lame d'eau et débit spécifique[modifier | modifier le code]

La lame d'eau écoulée dans cette partie du bassin versant de la rivière est de 252 millimètres annuellement, ce qui est légèrement au-dessous de la moyenne en France, à 300 mm/an. Le débit spécifique (Qsp) atteint 8,0 litres par seconde et par kilomètre carré de bassin[2].

Pêche[modifier | modifier le code]

L'Ancre est classée en 1re catégorie entre le pont de Danestal et son embouchure avec la Dives.

Faune[modifier | modifier le code]

L'Ancre compte des sites de frayères de truite de mer (Salmo trutta trutta) et de lamproie de rivière (Lampetra fluviatilis)[5].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. rd pour rive droite et rg pour rive gauche
  2. à 8 h 31
  3. à 2 h 06

Références[modifier | modifier le code]

Ressource relative à la géographie : SandreVoir et modifier les données sur WikidataNotices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d’autorité international virtuel • Système universitaire de documentation