Psautier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un psautier est un recueil de psaumes, souvent associé avec d'autres textes religieux comme un calendrier liturgique ou les litanies des saints. Il était au Moyen Âge et à la Renaissance généralement enluminé et rédigé en latin issu de la traduction de la Septante en Occident ou en grec de la Septante en Orient.

Les psautiers de Sainte-Marie sont des rosaires remontant à Alain de La Roche. La vénération pour la vierge Marie propre au XVe siècle poussa l'auteur à compléter les 150 prières (3 séries de 50 versets chacun) du « Notre Père » par un nombre égal d’Ave Maria. Le psautier de Sainte-Marie était très répandu chez les cisterciens et les chartreux.

Aujourd'hui les psautiers sont édités en langue vulgaire avec parfois le texte latin en vis-à-vis.

Exemples de psautiers[modifier | modifier le code]

Page de titre du Bay Psalm Book, 1640, Bibliothèque du Congrès (États-Unis).

Le Bay Psalm Book est un le premier ouvrage imprimé sur le continent américain. Le tirage originel est de 1 700 exemplaires, dont onze exemplaires sont conservés. En novembre 2013, l'un de ces exemplaires restants a été vendu aux enchères pour la somme de 14 165 millions de dollars américains, ce qui en fait à cette date le livre le plus cher vendu aux enchères[1].

Psautiers médiévaux[modifier | modifier le code]

Psautier de Bonne de Luxembourg, les trois morts et les trois vifs, folios 321-322.

Psautiers Renaissance[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Le livre le plus cher jamais vendu aux enchères », Euronews,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]