Liste des paquets GNU

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Article général Pour un article plus général, voir GNU.
Liste des paquets GNU
{{#if:1
Logo du système GNU.
GNU N’est pas Unix

Notice technique
Liste Paquets GNU
Type Logiciels libres
Licence GPLv3, LGPLv3 ou AGPLv3

Gouvernance
Projet Projet GNU
Responsable Richard Stallman
Auteurs Mainteneurs du projet
Ayant droit Free Software Foundation
Mouvement Mouvement du logiciel libre

Richard Stallman
Richard Stallman, « Chief GNUisance » et responsable de l’ensemble.

Informations pratiques
Forge GNU Savannah
Site (en) gnu.org
Historique
Premier paquet GNU Emacs
Dernier paquet GNU Direvent[1]

Cet article liste les paquets logiciels du système GNU maintenus par le projet GNU et soutenus par la Free Software Foundation.

Historique[modifier | modifier le code]

Richard Stallman annonce son projet d’écrire un OS complet compatible UNIX appelé GNU le . Il avait travaillé plusieurs années au développement des compilateurs, éditeurs de texte, débogueurs et autres interpréteurs de commandes du système ITS puis de la machine Lisp du MIT, mais on le connaissait surtout depuis 1976 comme l’inventeur d’Emacs. Sa seconde implémentation, en 1984, constitue le premier paquet réalisé dans le cadre du nouveau projet. Le manifeste GNU avait décrit les éléments de base d’un système GNU, certes inspiré d’UNIX, mais dès l’origine très orienté Lisp[2]. Guile sera finalisé en 1997 pour servir de langage d’extension officiel du système d’exploitation. Enfin, le projet GNU Guix est initié en 2012, jetant là les bases d'une distribution officielle du système[3].

Paquets GNU[modifier | modifier le code]

Logiciels système[modifier | modifier le code]

Commandes du système[modifier | modifier le code]

icône GNU GNU Coreutils, regroupe les commandes de base du système. Ce paquet est composé de trois sous-ensembles, fileutils pour les fichiers, textutils pour le texte et shellutils pour les terminaux :

  1. fileutils : chgrp, chown, chmod, cp, dd, df, dir, du, ln, ls, mkdir, mkfifo, mknod, mv, rm, etc.
  2. textutils : cat, cksum, head, tail, md5sum, nl, od, pr, tsort, join, wc, tac, paste, etc.
  3. shellutils : basename, chroot, date, dirname, echo, env, groups, hostname, nice, nohup, printf, sleep, etc.

Logiciels de programmation[modifier | modifier le code]

Autotools[modifier | modifier le code]

Autotools désigne un ensemble de programmes nécessaires à la construction du système, et regroupé sous l’appellation GNU Build System :

GNU Binutils[modifier | modifier le code]

icône GNU GNU Binutils : contient l’assembleur GNU (as) et l’éditeur de liens GNU (ld).

Briques logicielles[modifier | modifier le code]

Bibliothèques logicielles[modifier | modifier le code]

Outils spécifiques[modifier | modifier le code]

Environnement de développement[modifier | modifier le code]

Programmation[modifier | modifier le code]
GNU Emacs

GNU Emacs : éditeur de texte extensible (Elisp), modes graphique et console plein écran, auto-documenté, très complet (nav. web, lecteur de mails, shell, etc.), outils de développement pour Perl, Ruby, Python, Haskell, Lisp, Common Lisp, ELisp, Scheme, R, Erlang, OCaml, C, C++, Smalltalk, Lua, Scala, scripts shell sh/Bash/ksh/zsh/csh, Tcl, JavaScript, HTML, CSS, TeX/LaTeX, XML, JSON, Awk, sed, PHP, Rails, etc. Éditeur pour fichiers Makefiles, info, man ou pour la gestion décentralisée du code avec Git, Mercurial, Monotone, Darcs ou Bzr.

Compilation et débogage[modifier | modifier le code]

Langages de programmation[modifier | modifier le code]

GNU Guile[modifier | modifier le code]

GNU Guile GNU Guile, implémentation du langage Scheme, utilisé comme langage d’extension du système mais aussi pour le développement d’applications.

Autres implémentations[modifier | modifier le code]

Logiciels d’application[modifier | modifier le code]

GNU Emacs[modifier | modifier le code]

GNU Emacs
Emacs est un éditeur de texte, mais aussi un client de messagerie, un client de messagerie instantanée pour le réseau Jabber. un client IRC, un agenda électronique, un calendrier, un gestionnaire de fichiers, une calculatrice, un dictionnaire électronique, un tableur, un agrégateur de flux RSS/Atom, un lecteur de fichiers PDF, un logiciel GTD, un logiciel de gestion de projet, une interface utilisateur pour documents TeX/LaTeX, etc. Accessoirement, il peut servir de navigateur web, de lecteur multimédia audio et vidéo[27]. On peut également l’utiliser pour administrer son système.

Logiciels utilitaires[modifier | modifier le code]

Applications informatiques[modifier | modifier le code]

Logiciels graphiques et environnements de bureau[modifier | modifier le code]
Applications Internet[modifier | modifier le code]
Bureautique et Multimédia[modifier | modifier le code]
Télécommunications[modifier | modifier le code]
Jeux et logiciels éducatifs[modifier | modifier le code]
Logiciels scientifiques[modifier | modifier le code]
Applications métiers[modifier | modifier le code]

Projets non maintenus[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « GNU Direvent », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  2. (en) Thomas Lord, « Guile in Emacs », sur lists.gnu.org,‎
  3. icône Wikinews « Informatique : le projet GNU annonce la sortie d’un nouveau gestionnaire de paquets », sur wikinews,‎
  4. (en) « GNU Hurd », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  5. (en) « GNU Mach », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  6. (en) « GNU Guix », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  7. (en) « GNU Nettle », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  8. « GNU libiconv 1.14 released », lists.gnu.org, 8 août 2011.
  9. (en) « GNU libunistring », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  10. (en) « GNU cgicc », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  11. (en) « GNU lightning », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  12. (en) Jim Meyering (16-03-2013), « vc-dwim-1.7 released », info-gnu.
  13. (en) « DDD - Data Display Debugger - GNU Project - Free Software Foundation (FSF) », sur gnu.org,‎ (consulté le 7 décembre 2012)
  14. (en) « GNU Linear Programming Kit », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  15. (en) « DejaGnu », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  16. (en) « GNU Complexity », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  17. (en) « GNU Hello », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  18. (en) « GNU ease.js », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  19. (en) « GNU Artanis », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  20. (en) « GNU CSSC », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  21. (en) « GNATS », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  22. (en) « GNU Cim », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  23. (en) « balgol – Based on GNU MARST – ALGOL with some Burroughs extensions », sur code.google.com, Google Project Hosting,‎ (consulté le 23 mars 2013)
  24. (en) Andrew Makhorin (09-03-2013), « GNU Marst 2.7 release information », info-gnu.
  25. (en) « GNU APL », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  26. (en) « GNU Forth », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  27. a et b (en) « EMMS », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  28. (en) « GNU Grep », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  29. (en) Bruce Korb (19-10-2013), « Release of version 4.14 of sharutils », info-gnu. Consulté le 20 octobre 2013.
  30. (en) « GNU Tar », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  31. (en) « GNU help2man », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  32. (en) « GNU dmd », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  33. (en) « Gnu-pw-mgr », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  34. (en) « GNU ed », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  35. (en) « GNU Acct », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  36. (en) Jeffrin Jose (12-03-2013), « Trueprint 5.4 Released », info-gnu.
  37. (en) « GNUbatch », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  38. (en) « GNU Spool », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  39. (en) « GnuDOS », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  40. (en) Simon Josefsson (03-04-2013), « Shishi 1.0.2 released », info-gnu.
  41. (en) Lorenzo Bettini (07-11-2012), « GNU Gengetopt 2.22.6 », info-gnu.
  42. (en) « GNU datamash », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  43. (en) « GNU pyconfigure », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  44. (en) Adam Spiers (18-02-2012), « GNU Stow 2.2.0 released », info-gnu.
  45. (en) « GNU SRC », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  46. (en) « GNU Midnight Commander », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  47. (en) Hartmut Rosch (19-03-2013), « Announcing of maverik release 6.5 », info-gnu.
  48. (en) Thien-Thi Nguyen (02-02-2013), « GNU Serveez 0.2.0 available », info-gnu.
  49. (en) « GNU Anubis », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  50. (en) « Emacs/W3 », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  51. (en) « GNU LibreJS », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  52. (en) « AUCTeX », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  53. (en) « GNU Enscript », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  54. (en) « GNU Ocrad », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  55. (en) « GNU Aspell », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  56. (en) « GNU Dico », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  57. (en) « Dismal », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  58. (en) « GNU Denemo », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  59. (en) « GNU Cursynth », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  60. (en) « GNU ccRTP », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  61. (en) « GNU shogi », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  62. (en) « GNU ACM », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  63. (en) « GNUbik », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  64. (en) « GNU FreeDink », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  65. (en) « GNUjump », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  66. (en) « GNU RPGE », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  67. (en) « GNU Sqltutor », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  68. (en) « GNU Robots », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  69. (en) « GNU FisicaLab », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  70. (en) « Ball and Paddle », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  71. (en) « GNU Dap », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  72. (en) « GNUcap », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  73. (en) Jason Self (31-03-2012), « GNUtrition 0.31.1 Released », info-gnu.
  74. (en) « remotecontrol », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  75. (en) « GNU fcrypt », sur gnu.org,‎ (consulté le 17 février 2013)
  76. (en) « gcron », sur savannah.gnu.org,‎ 2014 (consulté le 10 octobre 2014)
  77. (en) LSH
  78. (en) « GNU Common Lisp », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  79. (en) « GNU Crypto », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  80. (en) « GNU 3DKit », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  81. (en) « Greg », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  82. (en) « GNU Font Editor », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  83. (en) « GNUMP3d », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  84. (en) Dernière version de Sovix en tant que paquet GNU, le 13 juillet 2008.
  85. (en) Dernière version de GCIDE en tant que paquet GNU pour la version 0.46 (janvier 2002).
  86. « Aeneas », sur gnu.org,‎ (consulté le 13 mai 2012)
  87. Jean Michel Sellier (13-05-2012), « Aeneas new release », info-gnu.
  88. (en) « GNU adns », sur directory.fsf.org, FSF,‎
  89. a et b (en) « gnussl-0.2.1 », sur GNU Project Archives, FSF,‎

Notes[modifier | modifier le code]

  1. GNU Nettle est une bibliothèque de cryptographie développée par Niels Möller en 2001 puis maintenue pour le projet GNU depuis juin 2009. La dernière version a été réalisée le 7 juin 2014[7].
  2. Data Display Debugger (GNU DDD), frontal graphique pour débogueurs en ligne de commande comme gdb, dbx, wdb, ladebug, jdb, xdb, bashdb, etc[13].
  3. En informatique, un logiciel qui traduit le code source d’un programme écrit en langage de haut niveau vers un autre langage de haut niveau est aussi appelé traducteur, de l’anglais translator. Par facilité de langage, on parlera de compilateur source à source (on parle de compilateurs lorsqu’on opère d’un langage de haut niveau vers un langage de bas niveau, d’interpréteur si on traduit le code écrit en langage de haut niveau vers du code intermédiare exécuté immédiatement, de décompilateur quand on opère du code machine vers le langage source dans lequel un programme a été initialement codé, d’assembleur pour la traduction du langage d’assemblage ou langage assembleur vers du code machine, enfin, de désassembleur pour l’opération inverse). GNU Marst est un logiciel libre distribué selon les termes de la licence GNU GPL, ce qui a permis par ailleurs le développement d’une extension GNU Marst pour le support du langage Algol des systèmes Burroughs (en)[23]. La dernière version GNU Marst a été réalisée en mars 2013[24].
  4. génération d’un document PostScript pouvant être acheminé vers un périphérique d’impression ou sauvegardé dans un fichier .ps. Ce logiciel utilitaire supporte les langages C, C++, Java, Pascal, Perl, Pike, sh et Verilog. La dernière version a été réalisée en mars 2013[36].
  5. Le programme génère une fonction C qui utilise la fonction getopt_long pour analyser les options en ligne de commande, les valider et remplir un enregistrement (struct). La dernière version (GNU Gengetopt 2.22.6 a été réalisée en novembre 2012[41].
  6. Inspiré du programme depot de l’université Carnegie-Mellon. La dernière version a été réalisée en février 2012[44].
  7. Le GIMP ToolKit, contient les bibliothèques GTK, GDK, et glib (utilisé par le GIMP et GNOME).
  8. logiciel de programmation utilisant Mesa 3D et OpenGL pour former un véritable cadriciel pour environnments de réalité virtuelle en 3D. La dernière version a été réalisée en mars 2013[47].
  9. Le logiciel utilise comme source la base de données américaine des valeurs nutritives. Son utilisation reste donc pour l’heure confinée au sol américain. La dernière version en développement a été réalisée le 31 mars 2012[73].
  10. Le projet GNU s’est depuis orienté vers une alternative développée au sein du projet GNUnet, appelée GNS (GNU Name System).
  11. GNUSSL (GNU Scientific Software Library), alias GNUMATH, projet développé par Robert D. Pierce en 1996[89].

Homonymie[modifier | modifier le code]

GNU Telephony est un méta projet dédié au développement et l’utilisation de logiciels libres dans la téléphonie. Il n’est pas identifié comme un paquet, contrairement au projet GNUnited Nations, lequel est utilisé pour la traduction du site gnu.org en plusieurs langues, dont le français. On retrouve par ailleurs le préfixe GNU dans la dénomination de logiciels aucunement liés au projet. C’est notamment le cas de Gnuplot, un programme distribué dès 1986, soit deux ans après le lancement du projet GNU, ou encore GNU Gatekeeper (en), mais tous deux peuvent fonctionner sous GNU.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]