Gestionnaire de fichiers

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un gestionnaire de fichiers présente les fichiers informatiques situés sur une (ou plusieurs) machine(s), affiche des informations sur eux (nom, taille, aperçu...), permet de trier leur présentation et d'effectuer sur eux quelques opérations, individuellement ou en les groupant. Il permet aussi la création et la suppression de fichiers et de répertoires

Travaillant le plus souvent dans une interface interface graphique, il permet aussi ouverture, visualisation, impression, renommage, déplacement ou copie, la suppression, affichage et modification de propriétés et recherche de fichiers.

Une option permet souvent d'afficher les fichiers sous forme d'arborescence.

Plusieurs gestionnaires de fichiers reprennent par commodité pour l'utilisateur des fonctions similaires aux navigateurs web : flèches de navigation (précédent/suivant). Certains offrent un support de protocoles réseaux permettant le partage de fichiers entre ordinateurs, comme FTP, Samba, ou encore NFS.

Exemples de gestionnaires de fichiers[modifier | modifier le code]

Exemple de coexistence de deux gestionnaires de fichiers (ici Nautilus et Caja) sous Linux (Open SuSE 14.2 Mate). On voit que la coexistence fonctionne, mais que les présentations ne sont pas automatiquement assorties.
Le gestionnaire de fichiers krusader dans son mode de fonctionnement par défaut, avec deux fenêtres pour faciliter les déplacements de répertoires et copies.

L'interopérabilité et la modularité de Linux permettent d'utiliser dans un environnement de bureau un gestionnaire de fichiers prévu pour un autre. Une pratique prudente est cependant de ne l'installer qu'en complément - et non en remplacement - du gestionnaire de fichiers par défaut, pour deux raisons :

  • Le gestionnaire de fichiers par défaut est informé des paramètres esthétiques de son gestionnaire de fenêtres de référence et s'y conforme : position des boutons, polices, tailles, thème et couleurs. Ce n'est pas nécessairement le cas des autres.
  • Le gestionnaire de fenêtres par défaut tient pour acquis que le gestionnaire de fichiers par défaut est présent, et son nom y est parfois codé "en dur".

Voir aussi[modifier | modifier le code]