Icy Tower

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Icy Tower
Éditeur Free Lunch Design
Développeur Free Lunch Design
Concepteur Johan Peitz
(conception et programmation)
Anders Svensson
(musique et effets sonores)
Emanuel Garnheim
(graphismes)

Date de sortie
(1re version)

(version 1.4)
Licence Freeware
Version 1.4 ()
Genre Jeu de plates-formes
Mode de jeu Solo
Plate-forme Windows, Mac, J2ME, Facebook, iOS, Android
Langue Anglais
Contrôle Clavier

Moteur Allegro
Configuration minimum
PC
Processeur Pentium 200 MHz
Mémoire vive 16 Mio de mémoire vive
Carte graphique Direct X (ou Wine)
Espace disque 6 Mio disponibles sur le disque dur

Icy Tower est un jeu de plates-formes gratuit développé par Free Lunch Design.

Le joueur contrôle un personnage nommé Harold the Homeboy dont l'objectif est de grimper une tour le plus haut possible en sautant d'étage en étage, à une vitesse minimale imposée par la montée du bas de l'écran. Les étages sautés rapportent des points, et des enchaînements (combos) permettent de gagner des bonus.

Icy Tower est un jeu addictif : il doit principalement son succès à la frustration provoquée par un record manqué et à l'existence d'une communauté active autour d'un classement permanent des meilleurs joueurs et de tournois réguliers.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le joueur débute au niveau du sol. Il peut se déplacer horizontalement en courant au sol ou sur les plates-formes et sauter. Plus il se déplace vite, plus ses sauts sont hauts, ce qui lui permet d'accéder à des plates-formes plus distantes, de sauter plusieurs étages d'un coup (jusqu'à cinq) et de faire des combos (voir combo). Lorsqu'il change de direction, il perd sa vitesse, sauf s'il le fait en rebondissant sur l'un des murs latéraux, ce qui lui permet de réaliser des enchaînements de grands sauts rapidement.

Dès que le joueur a atteint le cinquième étage ou saute plus haut que le quatrième étage, la vue commence à monter automatiquement. Il doit alors monter les étages assez vite pour ne pas être rattrapé par le bas l'écran, ce qui signerait la fin de la partie. Toute chute jusqu'en bas de l'écran termine également le jeu.

Une horloge est présente sur la gauche de l'écran de jeu. Lorsque son aiguille effectue un tour complet (toutes les trente secondes), une sonnerie retentit, et la vitesse de défilement de l'écran s'accélère, forçant le joueur à augmenter son allure. Après la cinquième sonnerie, l'horloge s'affole et la vitesse de défilement n'évolue plus.

La taille des plates-formes diminue suivant la hauteur atteinte par le joueur. Très larges du sol au 100e étage, elles deviennent de plus en plus étroites à partir de celui-ci. Elles atteignent leur taille minimale à partir du 1 500e étage. Le positionnement des plates-formes est aléatoire et change à chaque nouvelle partie. Une plate-forme plus large (de la largeur de l'écran) marque tous les multiples de 100 étages.

Chaque étage sauté rapporte des points et les combos rapportent des bonus. La hauteur de la tour est infinie, il n'est donc pas possible de la gravir jusqu'en haut.

Historique[modifier | modifier le code]

Historique des versions

XJump[modifier | modifier le code]

Capture d'écran de XJump

Icy Tower reprend le concept de XJump (également appelé Falling Tower), un jeu développé par Tatsuya Kudoh et Masato Taruishi pour GNU/Linux en 1997.

Version 1.0[modifier | modifier le code]

Publiée le , c'est la première version publique du jeu.

Version 1.1[modifier | modifier le code]

Publiée le , cette version introduit l'enregistrement des scores. Cela provoque les premiers concours ; l'envoi du fichier de scores permettant de prouver les exploits des joueurs.

Version 1.2[modifier | modifier le code]

Publiée le , cette version lance l'essor de la communauté d'Icy Tower en intégrant la fonctionnalité d'enregistrement des parties. L'étage le plus haut et le plus long combo sont désormais enregistrés. Les classements et les tournois fleurissent, puisque chacun peut désormais possible de montrer ses meilleures parties et prouver son niveau aux autres joueurs.

De nouvelles récompenses font leur apparition : Fantastic, Splendid et No Way viennent gratifier les joueurs dépassant les combos de respectivement 100, 140 et 200 étages, tandis que Super vient s'intercaler entre Great et Wow à 25 étages.

De nouveaux types de plates-formes apparaissent : à partir du 900e étage, ils deviennent arc-en-ciel.

Version 1.3[modifier | modifier le code]

Publiée le , cette version modifie sensiblement le jeu en diminuant légèrement la vitesse à laquelle Harold retombe sur les plates-formes. Cela rend le jeu beaucoup plus difficile au-delà du millième étage, et les records évoluent moins vite à partir de cette version.

Au-delà du millième étage, les plates-formes arc-en-ciel deviennent transparentes (on ne voit plus que le contour), et leur taille diminue significativement, augmentant encore la difficulté.

La visualisation des parties enregistrées peut désormais être accélérée, mais les enregistrements réalisés avec la version 1.2 sont incompatibles avec cette version.

Version 1.4[modifier | modifier le code]

Publiée le , soit près de quatre ans après la version précédente, cette nouvelle version introduit de nombreuses améliorations.

Chaque joueur dispose désormais d'un profil auquel sont associés ses différents records et des statistiques sur ses différentes parties (score moyen, temps de jeu total, score total...).

Chaque profil se voit associer un rang (voir Rang).

De nouveaux classements font leur apparition, à la suite de demandes répétées de la communauté :

  • Nombre de sauts successifs sans combo (Débutant, NML)
  • Nombre de sauts successifs d'un étage (Débutant ultime, UNML, JC1))
  • Nombre de sauts successifs d'un certain nombre d'étages (JC2, JC3, JC4, JC5)
  • Nombre d'étages à un temps donné (CC1, CC2, CC3, CC4 et CC5)
  • Plus long combo manqué (FML) (avec une chute avant que la jauge ne retombe à 0)

Clones et portages[modifier | modifier le code]

Icy Tower Mobile[modifier | modifier le code]

Icy Tower Mobile
Éditeur Xendex Entertainment
Développeur Hands-On Mobile
Concepteur Johan Peitz

Début du projet
Date de sortie
Genre Jeu de plates-formes
Mode de jeu Solo
Plate-forme JVM avec MIDP 2.0
Langue Anglais

Annoncé le et publié le , Icy Tower Mobile est le portage officiel (et commercial) d'Icy Tower pour les téléphones mobiles. Réalisé par Xendex Entertainment et diffusé par Hands–On Mobile, cette version diffère sensiblement du jeu d'origine, du fait des limitations techniques de ce type de plate-forme.

Lua Icy Tower pour PlayStation Portable[modifier | modifier le code]

Lua Icy Tower est un clone d'Icy Tower développé en Lua pour la PlayStation Portable (avec Lua Player), lors d'un concours de programmation et publié le [1]. Son auteur n'a aucun lien avec Free Lunch Design.

Icy Tower pour Nintendo DS[modifier | modifier le code]

Un portage non officiel d'Icy Tower sur la Nintendo DS a été annoncé le [2]. Son auteur n'a aucun lien avec Free Lunch Design.

Icy Tower 3D[modifier | modifier le code]

Parmi les innovations les plus souvent demandées à Johan Peitz se trouvent une version en trois dimensions d'Icy Tower et un mode multijoueur. Icy Tower 3D est un clone d'Icy Tower proposant ces deux innovations et annoncé le [3]. Son auteur n'a aucun lien avec Free Lunch Design.

Musique[modifier | modifier le code]

Le thème musical accompagnant le menu principal du jeu et joué au kazoo est une réalisation d'Anders Svensson, basée sur l'air de I Am a Man of Constant Sorrow, un titre des Soggy Bottom Boys dans la bande originale du film O'Brother de Joel Cohen.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]