Thermostat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thermostat Honeywell T86.
Composants internes.

Un thermostat est un dispositif permettant de maintenir un système (appareil, machine, moteur, etc.) à une température relativement stable.

Historique[modifier | modifier le code]

Le premier thermostat a été développé par Albert Butz en 1886 qui a donné naissance à la société Honeywell. Il permettait de commander une trappe d'arrivée d'air sur une chaudière à charbon pour « réguler » sa température.

En 1906, Honeywell développa déjà un thermostat associé à une horloge, d'où la naissance du thermostat à horloge.[Pourquoi ?]

Utilisation[modifier | modifier le code]

Le thermostat est utilisé à chaque fois qu'une température doit se maintenir à un certain niveau. Cela peut être :

Technologies utilisées[modifier | modifier le code]

Le thermostat a longtemps été constitué d'un système à bilame qui ouvrait un circuit électrique quand la chaleur atteignait un certain stade et fermait ce circuit dès que l'on descendait en dessous de cette même température. En pratique, tout se passait comme s'il avait existé en fait deux consignes de température voisines, le système thermique possédant lui-même une certaine inertie (comparable à l'hystérésis dans le domaine du magnétisme).

Les thermostats à basse tension ont longtemps utilisé un interrupteur au mercure associé à un élément bimétallique spiralé pour assurer la commutation. Ce mécanisme, en utilisant un interrupteur sans contacts secs, offre une durabilité exceptionnelle. Plusieurs de ces thermostats, dont la série T8x de Honeywell, furent populaires durant des décennies.

Aujourd'hui, on utilise de plus en plus des thermostats électroniques qui jouissent d'une fiabilité de plus en plus comparable aux modèles à mercure, plus précis, et qui posent moins de problèmes environnementaux en fin de vie. La plupart du temps, les modèles électroniques détectent les variations de température à l'aide d'un thermistor, c'est-à-dire une résistance qui varie en fonction de la température.

Les anciennes voitures de la SNCF utilisaient pour le chauffage un autre système de régulation n'ayant pas la discontinuité ni les problèmes de fiabilité du thermostat, et qui était fondé sur un système du type pont de Wheatstone.[réf. nécessaire]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]