WebKit

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
WebKit
Logo

Image illustrative de l'article WebKit

Développeur Apple, Nokia
Écrit en C++Voir et modifier les données sur Wikidata
Environnements C++
Type Moteur de rendu HTML
Licences GNU LGPL et BSD
Site web webkit.org

WebKit est une bibliothèque logicielle libre permettant aux développeurs d'intégrer facilement un moteur de rendu de pages Web dans leurs logiciels. Elle est disponible sous licence BSD et GNU LGPL. Originellement réservée au système d'exploitation Mac OS X (à partir de la version 10.3 Panther), elle a été portée vers Linux et Windows. Ainsi le portage de WebKit pour les environnements GTK+ et Qt se nomment respectivement WebKitGTK+ et QtWebKit.

WebKit est un fork du moteur de rendu KHTML du projet KDE utilisé notamment dans le navigateur Konqueror. Elle intègre deux sous-bibliothèques : WebCore et JavaScriptCore correspondant respectivement à KHTML et KJS.

Il passe avec succès le test Acid2 et la version en développement obtient 100 %[1] au test Acid3 depuis le 27 mars 2008.

Webkit intégrait un moteur JavaScript qui portait le même nom. Il a depuis été réécrit[2], le nouveau moteur s'appelle désormais SquirrelFish, beaucoup plus rapide que le précédent.

En février 2012, le succès de diffusion de WebKit amène « le groupe OpenWeb, prônant la standardisation des technologies de développement web, à lancer un appel aux développeurs et à pointer les conséquences de la dominance de WebKit sur le mobile et des pratiques des développeurs »[3]. En janvier 2013, la position dominante de Webkit pose encore problème[4].

Utilisation[modifier | modifier le code]

La principale utilisation de WebKit est la création de navigateurs Web :

  • Safari - Le premier navigateur fondé sur WebKit d'Apple ;
  • Opera - Un des navigateur les plus populaires ayant changer de moteur de rendu.
  • Konqueror - Le navigateur fondé sur KHTML propose WebKit depuis sa version 4.1 ;
  • Epiphany - Le navigateur du bureau GNOME, qui repose sur WebKit depuis sa version 2.28[5] ;
  • Android - Le navigateur par défaut du système d'exploitation (remplacé par Chrome depuis la version 4.4) ;
  • OmniWeb - Un navigateur Web produit par Omni Group pour Mac OS X ;
  • Shiira - Un navigateur libre dont le but était de "combler les lacunes" de Safari ;
  • Midori - Un navigateur léger intégré à GTK+ ;
  • Arora - Un navigateur multiplate-forme fondé sur Qt4 ;
  • QupZilla - Un navigateur multiplate-forme ;
  • Webster - Navigateur qui sera utilisé par Syllable 0.6.6 ;
  • SunriseBrowser ;
  • DeskBrowse ;
  • Le navigateur Web du S60 de Nokia - Version fondée sur Symbian OS ;
  • Maxthon - Dans sa version 3.0, le navigateur Web Maxthon utilise WebKit par défaut.
  • Samsung Mobile Browser - Un navigateur Web intégré dans les téléphones mobiles Samsung.
  • Rekonq - Un navigateur fondé sur la plateforme KDE
  • Uzbl - Un navigateur graphique extrêmement léger dont le nom est la compression du terme anglais "usable"
  • Jumanji - Un navigateur graphique très léger qui ressemble à Uzbl
  • OWB - Origyn Web Browser utilise une version modifiée de Webkit.
  • Qutebrowser - Un navigateur orienté clavier "à la vim" basé sur Python, Qt, WebKit.

Il est aussi utilisé par des logiciels de création de site Web :

D'autres types de logiciels l'utilisent aussi.

Les bibliothèques logicielles l'intégrant sont :

  • Qt - Intégré à partir de la version 4.4. de la bibliothèque multiplate-forme Qt4 (voir QtWebKit) ;
  • GTK+ - La bibliothèque multiplate-forme de GNOME (voir WebKitGTK+) ;
  • wxWidgets - Une autre bibliothèque multiplate-forme ;
  • SDL - La bibliothèque multiplate-forme de création de jeux vidéo ;
  • Cocoa - La bibliothèque native du système d'exploitation développé par Apple ;
  • Java - L'élément Swing JWebPane, permettant d'afficher du contenu Web, pas encore disponible à l'heure actuelle. Le composant WebView de JavaFX l'intègre.

Historique[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]