LibreOffice

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
LibreOffice
Logo

capture d'écran logiciel LibreOffice Writer 5.0.6.3
capture d'écran logiciel LibreOffice Writer 5.0.6.3

Développeur The Document FoundationVoir et modifier les données sur Wikidata
Première version
Dernière version 5.1.4 (Fresh et )[1]
5.0.6 (Still et )[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C++, XML, Java[3]
Environnements Multiplate-forme
Langues Multilingue
Type Suite bureautique
Licence LGPLv3 (d)[4] et Mozilla Public License[5]Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web www.libreoffice.orgVoir et modifier les données sur Wikidata

LibreOffice (parfois abrégé en LibO ou LO notamment sur les forums de discussions) est une suite bureautique libre et gratuite, dérivée du projet OpenOffice.org, créée et gérée par The Document Foundation[6].

LibreOffice est notamment soutenu par la Fondation pour le logiciel libre[7] et rassemble autour du projet une grande partie de l'ancienne « communauté d'OpenOffice.org ».

L'interface utilisateur est disponible en 114 langues, dont l'espéranto[8].

PortableApps.com a créé une version portable appelée LibreOffice Portable pour mettre sur une clé usb par exemple[9].

Histoire[modifier | modifier le code]

Un stand de promotion du logiciel à OpenRheinRuhr, un événement allemand autour de Linux.

À la suite du rachat de Sun Microsystems, propriétaire de la marque OpenOffice.org, par Oracle[10] et aux difficultés relationnelles grandissantes entre Oracle et la communauté OpenOffice.org, celle-ci décide, le , de se détacher d'Oracle et de créer une fondation indépendante, The Document Foundation, pour poursuivre le projet sur une base plus communautaire sous le nom de LibreOffice.

La communauté LibreOffice propose à Oracle de se joindre au projet en tant que membre et en contrepartie, de lui céder la marque OpenOffice.org[10],[11],[12]. Oracle refuse cette proposition, gardant la propriété du nom OpenOffice.org pour décliner une offre bureautique en versions libre et commerciale, et a exigé que tous les membres du Conseil communautaire de OpenOffice.org concernés par The Document Foundation quittent le Conseil communautaire OOo, citant un conflit d'intérêts[13].

Quelques mois plus tard, Oracle renonce au marché bureautique et cède en mai 2011 le projet à la Fondation Apache[14], où il prendra le nom de Apache OpenOffice. Cette intégration signifie notamment l'abandon du concept de copyleft[7] au sein de la branche Apache, ainsi que la fin du développement et de la maintenance des versions éditées sous le nom OpenOffice.

Les distributions openSUSE (11.4, 10 mars 2011), Ubuntu (11.04, 28 avril 2011), Mandriva dans sa version 2011, Fedora (15, sortie le 24 mai 2011) et Arch Linux ont adopté LibreOffice. Debian officialise à son tour sa migration et le support de LibreOffice dans sa version stable le 23 juin 2011[15].

En 2012, le développement d’une version sur Android a été lancé[16].

En 2013, IBM a donné une partie du code de IBM Symphony à Apache OpenOffice, étant sous licence libre, une partie de ce code a été repris et adapté dans la version 4.1, ce qui a donné lieu au volet latéral.

Au fur et à mesure des développements de la suite bureautique, le recours à Java tend à disparaître, le code correspondant étant réécrit[17]. Début 2016, si Java est encore utilisé, c'est principalement dans le module Base (mais le changement programmé de HSQLDB vers Firebird SQL permettra d'y remédier[18]), accessoirement dans le composant Rhino (un moteur JavaScript écrit en Java qui pourrait être purement et simplement retiré[19]), et aussi pour certaines extensions écrites en Java (LanguageTool, Wiki Publisher...).

Chronologie des principaux dérivés de StarOffice et OpenOffice.org. LibreOffice est en vert.

Modules fonctionnels[modifier | modifier le code]

LibreOffice est un intégré bureautique, c’est-à-dire un logiciel composé d'un ensemble de modules pouvant interagir entre eux pour créer et modifier des documents bureautiques, tels que des textes mis en forme, des tableaux de chiffres, des présentations, des dessins.

Pour plus de détails, on pourra se référer à la documentation utilisateur.

Writer[modifier | modifier le code]

LibreOffice Writer est un traitement de texte. Il permet de gérer en plusieurs langues les paragraphes et mettre en forme les documents, tant au niveau de leur contenu sémantique que de leur mise en page. C'est le module le plus couramment utilisé. Il est compatible avec le format Microsoft Word dont c'est le principal concurrent.

Calc[modifier | modifier le code]

LibreOffice Calc est un tableur, ou gestionnaire de feuilles de calcul, disposant de nombreuses fonctions : travail de plusieurs utilisateurs sur la même feuille de calcul, traitement de macros, traitements et analyses de données, génération de graphiques, solveur. Il est compatible avec le format Microsoft Excel qu'il concurrence.

Impress[modifier | modifier le code]

Icône de Impress.

LibreOffice Impress est le module de composition de diaporamas, présentations sous forme de suites de diapositives. Celles-ci visent à mettre en valeur visuellement les points importants d’un exposé oral. Il utilise nativement le format OpenDocument (ODF) mais également compatible avec le format du logiciel Microsoft PowerPoint dont il est le principal concurrent.

LibreOffice Impress comporte plusieurs modes :

  • mode diaporama, utilisé pour les présentations, affiche en plein écran, généralement projeté sur un écran à l'aide d'un vidéoprojecteur, la suite de diapositives, soit de façon automatique, soit sous le contrôle de l'animateur de la réunion,
  • mode normal, utilisé pour composer les diapositives,
  • mode note, pour associer des commentaires à chaque diapositive,
  • mode plan, pour visualiser la structure du diaporama,
  • mode trieuse, pour réarranger l'ordre des diapositives au sein du diaporama,
  • mode prospectus, pour organiser la mise en page des diapositives en vue de les imprimer.

Draw[modifier | modifier le code]

Icône de Draw.

LibreOffice Draw est le module de dessin vectoriel pour schémas et illustrations simples. Il permet de manipuler des primitives graphiques simples (flèches, figures géométriques, étiquettes, cotations) par l'utilisation de calques (ou couches) et d’objets.

Draw dispose de fonctionnalités de dessin en trois dimensions (3D) permettant d'inclure quelques éléments 3D prédéfinis (Cube, sphère, cône, pyramide, etc.) ou définis par l'utilisateur depuis des formes 2D. Les formes 2D sont transformées par extrusion droite ou conique (Outil : conversion 3D) et par révolution 3D (Outil : corps de révolution 3D)[20]. Ces fonctionnalités sont gérées par un outil unique Effets 3D qui donne accès à de nombreux réglages. Par exemple :

  • Géométrie - on peut modifier les Arrondis d'arêtes, le cône d'extrusion avec Échelle de profondeur, l’Angle de rotation pour les objets générés par Révolution 3D, et la Hauteur. Les Segments permettent d'affiner le rendu ou de modifier l'apparence des objets en réduisant les facettes. Les normales donnent quelques réglages pour le rendu et l'on peut basculer en mode Isométrique / Perspective.
  • Représentation - on accède au mode de rendu (Gouraud, Phong, Plat), à l'ombre portée, aux réglages de caméra.
  • Éclairage - huit sources de lumières de type Spot (en plus de l'ambiance) avec un réglage individuelle de la position spatiale.
  • Textures - une gestion simplifiée en cinq réglages par bouton on/off des textures appliquées.
  • Matériau - la possibilité d'appliquer des réglages couleur/réflexion pour imiter les matières.

D'autres réglages visuels sont possibles avec les outils de la barre d'outils Ligne et remplissage.

En résumé, la 3D avec Draw est encadrée par deux principes :

  • On peut… créer des formes 3D et les réunir dans un espace commun (Groupement 3D).
  • On ne peut pas… réaliser d'opérations booléennes sur ces formes 3D ni agir sur une seule des facettes. La vue est en perspective, mais les actions sont limitées par le plan 2D (x, y) face à l'écran. La rotation de l'objet 3D est nécessaire pour agir sur la dimension Z de l'objet mais ne donne pas accès aux coordonnées d'un seul point. Par exemple, on ne peut pas donner un point Z de départ différent du point de fin d'une courbe pour réaliser un vrai pas de vis.

Draw dispose également de fonctions intéressantes telles qu'une option automatisée des rayures et des fonctions de base pour faire des diagrammes.

Draw est capable d'importer un fichier pdf, d'y ajouter tout ce qui est décrit précédemment, de supprimer des pages. Il est également possible de modifier le contenu (textes, tableaux, images) du pdf si le fichier d'origine n'est pas protégé.

Depuis la version 3.6, Draw peut importer les fichiers produits par CorelDRAW (extension CDR), qu'il concurrence[21].

Les fichiers réalisés sous LibreOffice Draw peuvent être exportés au format flash en natif, et comme pour tous les fichiers produits par LibreOffice en pdf.

Les fichiers réalisés sous Microsoft Publisher peuvent être ouverts sous Draw en natif depuis la version LibreOffice 4.1 (novembre 2013) et enregistrés au format OpenDocument Graphics (*.odg).

En tant que concurrent de CorelDRAW, LibreOffice Draw n'est pas un concurrent direct des produits Adobe (Creative Suite Illustrator et Creative Suite InDesign), produits pour lesquels GIMP est le principal équivalent libre. De même, LibreOffice Draw ne concurrence pas les logiciels SIG ArcGIS et MapInfo, pour lesquels le projet libre QGIS existe.

Base[modifier | modifier le code]

Icône de Base.

LibreOffice Base est le module de création et de gestion de base de données permettant aussi de générer des rapports. Base supporte les bases de données HSQLDB, MySQL, MariaDB, Adabas D, PostgreSQL, dBase et Microsoft Access[22] ainsi que les interfaces ODBC et JDBC.

Base inclut nativement le gestionnaire de bases de données HSQLDB. Une base de données extérieure n'est donc pas indispensable.

Bien que Base concurrence le logiciel Microsoft Access, ses fonctionnalités sont différentes : Base a une interface ODBC, permettant de lier des tableaux (Calc ou Excel) et des bases différentes, alors que Microsoft Access est une interface graphique ayant les mêmes fonctionnalités mais surtout utilisée pour visualiser des états de données et créer des formulaires de saisie à destination des utilisateurs (compilés en tant qu'exécutable avec Access runtime).[pas clair]

Math[modifier | modifier le code]

LibreOffice Math est le module de composition de formules mathématiques. Les formules peuvent être incluses dans les autres documents LibreOffice.

Un assistant présente un choix d'opérations de départ. Si l'on choisit par exemple une fraction, celle-ci apparaît dans la demi-fenêtre du haut sous forme algébrique classique, et bas sous une forme alphanumérique modifiable : chacun de ses deux termes (numérateur et dénominateur) peut à son tour être remplacé par une opération, et ainsi de suite. Chaque formule peut être sauvegardée, complète ou non. Des sauvegardes successives sous des noms différents permettent de tracer les étapes d'évolution d'une formule, à des fins pédagogiques par exemple.

Versions[modifier | modifier le code]

Numérotation[modifier | modifier le code]

LibreOffice reprend le développement d'OpenOffice.org à partir de la version 3.2.1 (dernière version du tronc commun) et garde la numérotation de version. La première version est donc numérotée 3.3.0.

Le principe de la numérotation des versions sur trois chiffres X.Y.Z est le suivant :

  • X.Y désigne une version fonctionnelle avec :
    • X : version majeure
    • Y : version mineure
  • Z désigne les versions de maintenance.

Ce système de gestion des versions correspond aux besoins exprimés par les grands comptes qui souhaitent disposer de versions fonctionnelles maintenues sur une période suffisamment longue afin de mieux planifier les migrations.

Tableau récapitulatif[modifier | modifier le code]

Couleur Description
Anciennes versions ; fin de maintenance
Version stable maintenue
Versions avancées
Versions à venir[23]
Version Date de lancement Changements significatifs
3.3.0[24] Première version stable, disponible dans toutes les langues. Elle intègre les polices OpenSymbol, Agfa Monotype, DejaVu, Gentium, Linux Biolinum et Linux Libertine.
3.3.1[25] Première version de correction de bugs. Nouveau jeu d'icônes propre à LibreOffice.
3.3.2[26] Suite de la correction de bugs.
3.3.3[27]
3.3.4[28] Correctifs de sécurité[29]
3.4.0[30],[31],[32] Réécriture des filtres d'importation / exportation de fichiers flat ODF depuis Java vers C++
3.4.1[33] Corrections de bogues dont celui touchant le démarrage rapide de la version 3.4.0
3.4.2[34]
3.4.3[35] Correctifs de sécurité[29]
3.4.4[36] Correction de bugs
3.4.5
3.4.6 Sujette à des failles de sécurité[37]
3.5.0[38],[39],[40] Intégration du jeu de polices Liberation
3.5.1[41] Correctifs de bugs
3.5.2
3.5.3
3.5.4 Correction de bogues et amélioration des performances de la suite bureautique
3.5.5 Correction de bogues et d'une faille de sécurité[42]
3.5.6
3.5.7 Correction de bogues résiduels
3.6.0[43],[44],[45]
  • Correction de bogues
  • Ajout de nouvelles fonctionnalités
  • Amélioration des performances et rafraîchissement de l'interface utilisateur
3.6.1 Correction de bogues
3.6.2 Correction de plus de 100 bogues.
3.6.3 Correction de bogues
3.6.4
3.6.5
3.6.6
3.6.7 Dernière version compatible avec Windows 2000
4.0.0[46],[47]
  • Amélioration des performances et de la compatibilité avec les documents « .***X » de Microsoft
  • Ajout de fonctionnalités dans Writer, Calc
  • Prise en charge des fichiers Visio et Publisher
  • Gestion du protocole CMIS
  • Intégration des jeux de polices Open Sans, PT Serif, Source Code Pro et Source Sans Pro
  • Réduction du code Java : portage des assistants Fax et Lettre en Python
4.0.1 Correction de 121 bogues
4.0.2 Correction de 72 bogues
4.0.3 Correction de 100 bogues
4.0.4 Correction de 98 bogues
4.0.5
4.0.6
4.1.0[48],[49],[50]
  • Amélioration des performances et de la compatibilité, avec notamment une nouvelle suite de tests automatisés qui importe plus de 24 000 fichiers différents réputés comme étant problématiques
  • Prise en charge des fichiers AppleWorks et MacWrite
  • Ajout d'un volet latéral à l'interface (à titre expérimental, désactivé par défaut) issu des projets Apache OpenOffice/IBM Symphony
  • Réduction du code Java : portage des assistants Agenda et Page Web en Python
4.1.1 Correction de 101 bogues
4.1.2 Correction de 95 bogues
4.1.3 Correction de 50 bogues
4.1.4 Correction de 109 bogues
4.1.5
4.1.6
4.2.0[51],[52],[53]
  • Refonte du moteur de Calc
  • Activation par défaut du volet latéral dans l'interface d'Impress
  • La suite de tests automatisés (introduite lors du développement de la version 4.1.0) s'applique désormais à plus de 45 000 documents réputés problématiques et porte à présent également sur l'exportation
  • Intégration à titre expérimental dans Base, comme alternative à HSQLDB, de Firebird qui ne repose pas sur Java
4.2.1
4.2.2
4.2.3
4.2.4
4.2.5
4.2.6
4.2.7
4.2.8
4.3.0[54],[55],[56] La suite de tests automatisés s'applique désormais à plus de 55 000 documents réputés problématiques
4.3.1
4.3.2
4.3.3
4.3.4
4.3.5
4.3.6
4.3.7
4.4.0[57],[58],[59]
  • Activation par défaut du volet latéral dans l'interface de Writer, Calc et Draw
  • La suite de tests automatisés couvre à présent plus de 76 000 documents problématiques
  • Préparation d'un nouveau back-end OpenGL pour VCL
  • Intégration des jeux de polices Carlito et Caladea
4.4.1
4.4.2
4.4.3
4.4.4
4.4.5 Correction 80 bogues
4.4.6
4.4.7 Fin de support le 31 décembre 2015
5.0.0[60],[61],[62]
  • Forte amélioration de la qualité/fiabilité due notamment à la pleine exploitation de la suite de tests automatisés portant sur un large corpus de documents réputés problématiques
  • Mise à niveau de la boîte à outils graphiques VCL
  • Nouveau back-end GTK+3 pour VCL
5.0.1
5.0.2 Activation du nouveau back-end OpenGL pour VCL sur Windows
5.0.3
5.0.4
5.0.5
5.0.6
5.1.0[63],[64] Réorganisation de l'interface (barres d'outils, menus) ; possibilité de travailler avec des documents hébergés sur des serveurs distants ; meilleure prise en charge du format ODF 1.2 ; amélioration de la compatibilité avec les documents Microsoft Office y compris la version 2016 ; réduction drastique du temps de démarrage...
5.1.1[65]
5.1.2[66]
5.1.3[67]
5.2.0 3e trimestre Apparition dans Writer d'une interface alternative (optionnelle, activable via le menu Affichage) unifiant toutes les barres d'outils et les regroupant sous des onglets[68] ; réécriture des tests Java en C++ et Python[69],[70], meilleure intégration graphique dans un environnement GTK+3.
Couleur Description
Anciennes versions ; fin de maintenance
Version stable maintenue
Versions avancées
Versions à venir[23]

Pour accéder aux notes de versions et voir les nouveautés concernant les nouvelles versions il faut se rendre sur https://wiki.documentfoundation.org/ReleaseNotes/5.1/fr.

Format des documents[modifier | modifier le code]

LibreOffice utilise nativement le format ouvert OpenDocument.

LibreOffice permet aussi l'importation et l'exportation des documents aux formats Microsoft Office (.doc(x), .xls(x), .ppt(x)…) afin de permettre l'échange de documents avec les utilisateurs ne disposant pas d'une suite bureautique compatible OpenDocument. D'autre part, LibreOffice permet aussi le traitement des fichiers Portable Document Format (PDF), en effet il est possible non seulement d'exporter un document en format PDF, mais aussi d'y effectuer des modifications.

LibreOffice permet aussi l'importation et l'exportation des documents au format HTML, permettant ainsi d'être utilisé comme éditeur de pages Web. Une extension chargeable à part[72] lui permet également d'exporter au format MediaWiki.

Logiciel Ouverture / Import Enregistrement / Export
Writer (Traitement de texte) .odt (natif[73]) / .ott (natif) / .fodt / .uot / .uof / .sxw / .stw / .xml / .doc / .dot / .wps / .hpw / .htm / .html / .lwp / .rtf / .602 / .txt / .wpd / .docx / .docm / .dotx / .dotm / .abw / .zabw / .pages (Pages 4) / .dummy / .lrf / .cwk / .hqx / .zip / .fb2 / .mw / .mcw / .mwd / .pdb / .wn / .pdf (import) .odt (natif) / .ott (natif) / .fodt / .uot / .docx / .xml / .doc / .dot / .html / .rtf / .txt / .txt (en format wiki) / .xhtml (export) / .pdf (export)
Calc (Tableur) .ods (natif) / .ots (natif) / .sxc / .stc / .fods / .uos / .uof / .xml / .xlsx / .xlsm / .xltm / .xltx / .xlsb / .xls / .xlm / .xlc / .xlw / .xlk / .xlt / .dif / .dbf / .htm / .html / .wk1 / .wks (Lotus 1-2-3 / Works) / .123 / .wb2 / .rtf / .slk / .sylk / .csv / .numbers (Numbers 2) / .dummy / .cwk / .wps / .wk3 / .wq1 / .wq2 .ods (natif) / .ots (natif) / .fods / .uos / .xlsx / .xml / .xls / .xlt / .dif / .dbf / .html / .slk / .csv / .xhtml (export) / .pdf (export)
Impress (Présentation) .odp (natif) / .otp (natif) / .odg (natif) / .sxi / .sti / .sxd / .fodp / .uop / .uof / .xml / .pptx / .pptm / .ppsx / .potm / .potx / .ppt / .pps / .pot / .cgm / .key (Keynote 5) / .cwk / .pdf (import) .odp (natif) / .otp (natif) / .odg / .fodp / .uop / .pptx / .ppsx / .potm / .ppt / .pps / .pot / .swf (Flash Player) / .wmf / .eps / .emf / .svm / .xhtml (export) / .pdf (export)
Draw (Dessin) .odg (natif) / .otg (natif) / .sxd / .std / .fodg / .xml / .wpg / .dxf / .emf (import) / .eps (import) / .met / .pct / .pict / .sgf / .sgv / .svm / .wmf / .bmp / .dummy / .cwk / .cdr / .cmx / .fh / .fh* (.fh1, fh2...) / .gif / JPEG (.jpg, .jpeg...) / .mov / .pbm / .pcx / .pgm / .png / .ppm / .psd (import PhotoShop) / .p65 / .pm / .pm6 / .pmd / .pub (Publisher) / .ras / .svg (import) / .svgz / .tga / .tif / .tiff / .vdx (MS Visio) / .vds (MS Visio) / .vsdm (import MS Visio) / .vsdx (MS Visio) / .xbm / .xpm / .pcd / .pdf (import) .odg (natif) / .otg (natif) / .fodg / .html (export) / .htm (export) / .xhtml (export) / .swf (export Flash Player) / .pdf (export) / .bmp (export) / .emf (export) / .eps (export) / .gif (export) / JPEG (export .jpg, .jpeg...) / .met (export) / .pbm (export) / .pct (export) / .pict (export) / .pgm (export) / .png (export) / .ppm (export) / .ras (export) / .svg (export) / .svgz (export) / .svm (export) / .tif (export) / .tiff (export) / .wmf (export) / .xpm (export)
Math (Éditeur d'équation) .odf (natif) / .odc (natif) / .sxm / .mml .odf (natif) / .mml / .pdf (export)
Base (Base de donnée) .odb (natif) .odb (natif)

Polices incluses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « LibreOffice 5.1.4 available for download » (consulté le 16 juillet 2016)
  2. « LibreOffice 5.0.6 available for download »
  3. « Prérequis », sur libreoffice.org.
  4. (en) « Licenses »
  5. (en) « Licenses »
  6. (en) Site officiel.
  7. a et b (en) « Statement on OpenOffice.org's move to Apache », Free Software Foundation, 10 juin 2011.
  8. https://fr.libreoffice.org/download/libreoffice-fresh/?&lang=pick
  9. (fr) « LibreOffice Portable », sur CommentCaMarche (consulté le 19 novembre 2015)
  10. a et b « Rachat de Sun par Oracle : OpenOffice.org met les voiles », LeMagIT, 28 septembre 2010.
  11. (en) « OpenOffice.org Community announces The Document Foundation » [PDF].
  12. (en) « Le logiciel OpenOffice s'émancipe », Le Monde, 28 septembre 2010.
  13. (en) « Oracle wants LibreOffice members to leave OOo council », Ryan Paul, 23 février 2011.
  14. (en) « Statements on OpenOffice.org Contribution to Apache », Communiqué de presse Oracle, 1er juin 2011.
  15. (en) « Debian moves to LibreOffice », debian-news, 23 juin 2011.
  16. (fr) LibreOffice poursuit son développement sur Android, Clubic, Guillaume Belfiore, 13 juillet 2012.
  17. (en) Development/Java, The Document Foundation Wiki.
  18. (fr) Notes de Version 4.2 - Fonctionnalités expérimentales, The Document Foundation Wiki.
  19. (en) Bug 97827 - Change the rhino engine for javascript macros for non Java alternative (spidermonkey/V8), Bugzilla.
  20. Laurent BALLAND-POIRIER, Draw et la 3D (lire en ligne [PDF]).
  21. (en) Libcdr resurrects Waldo, gets basic spot colors support.
  22. (fr) « Fonctionnalités de LibreOffice Base », sur www.libreoffice.org.
  23. a et b (en) The Documentation Foundation Wiki : Release plan.
  24. (en) « The Document Foundation launches LibreOffice 3.3 », The Document Foundation Blog, 25 janvier 2011.
  25. (en) « LibreOffice 3.3.1 available », The Document Foundation Blog, 23 février 2011.
  26. (en) « LibreOffice 3.3.2 available », The Document Foundation Blog, 22 mars 2011.
  27. (en) « LibreOffice 3.3.3 is ready for download », The Document Foundation Blog, 16 juin 2011.
  28. (en) « LibreOffice 3.3.4 is Ready for Download », The Document Foundation Blog, 17 août 2011.
  29. a et b « The Document Foundation publie les détails des correctifs de sécurité de LibreOffice 3.4.3 », The Document Foundation Blog, 4 octobre 2011.
  30. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 3.4.0 », The Document Foundation Blog, 3 juin 2011.
  31. (fr) Nouveautés de LibreOffice 3.4, The Document Foundation Wiki.
  32. (en) « LibreOffice progress to 3.4.0 », Stuff Michael Meeks is doing, 3 juin 2011.
  33. (en) « LibreOffice 3.4.1 provides stable new features for every user », The Document Foundation Blog, 1er juillet 2011.
  34. (en) « LibreOffice 3.4.2 for enterprise users », The Document Foundation Blog, 1er août 2011.
  35. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 3.4.3 », The Document Foundation Blog, 31 août 2011.
  36. (en) « 'The Document Foundation announces LibreOffice 3.4.4», The Document Foundation Blog, 9 novembre 2011.
  37. (en) « CVE-2012-0037 pour la version 3.4.6 », sur www.libreoffice.org,‎ .
  38. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 3.5: “the best free office suite ever” », The Document Foundation Blog, 14 février 2012.
  39. (fr) Release Notes 3.5, The Document Foundation Wiki.
  40. (en) « Removing unused code in LibreOffice », Stuff Michael Meeks is doing, 9 janvier 2012.
  41. (en) LibreOffice 3.5.1 provides additional security and stability, The Document Foundation Blog, 15 mars 2012.
  42. (en) « CVE-2012-2665 pour la version 3.5.5 », sur www.libreoffice.org,‎ .
  43. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 3.6 with a wealth of new features and improvements” », The Document Foundation Blog, 8 août 2012.
  44. (fr) Release Notes 3.6, The Document Foundation Wiki.
  45. (en) « LibreOffice progress to 3.6.0 », Stuff Michael Meeks is doing, 8 août 2012.
  46. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 4.0” », The Document Foundation Blog, 7 février 2013.
  47. (fr) Notes de Version 4.0, The Document Foundation Wiki.
  48. (en) « LibreOffice 4.1: a landmark for interoperability », The Document Foundation Blog, 25 juillet 2013.
  49. (fr) Notes de Version 4.1, The Document Foundation Wiki.
  50. (fr) « Sous le capot de la beta LibreOffice 4.1 », LinuxFR.org, 17 juin 2013.
  51. (en) « LibreOffice 4.2: focusing on performance and interoperability, and improving the integration with Microsoft Windows », The Document Foundation Blog, 30 janvier 2014.
  52. (fr) Notes de Version 4.2, The Document Foundation Wiki.
  53. (fr) « LibreOffice 4.2.0 est disponible », LinuxFR.org, 3 février 2014.
  54. (en) « LibreOffice 4.3: today, you can’t own a better office suite », The Document Foundation Blog, 30 juillet 2014.
  55. (fr) Notes de Version 4.3, The Document Foundation Wiki.
  56. (fr) « LibreOffice 4.3 est sorti », LinuxFR.org, 6 août 2014.
  57. (en) « LibreOffice 4.4, the most beautiful LibreOffice ever », The Document Foundation Blog, 29 janvier 2015.
  58. (fr) Notes de Version 4.4, The Document Foundation Wiki.
  59. (fr) « LibreOffice 4.4 : sous le capot », LinuxFR.org, 11 février 2015.
  60. (en) « LibreOffice 5.0 stands out from the office suite crowd », The Document Foundation Blog, 5 août 2015.
  61. (fr) Notes de Version 5.0, The Document Foundation Wiki.
  62. (fr) « LibreOffice 5.0 : sous le capot », LinuxFR.org, 25 août 2015.
  63. (en) « The Document Foundation announces LibreOffice 5.1 », The Document Foundation Blog, 10 février 2016.
  64. (fr) Notes de Version 5.1, The Document Foundation Wiki.
  65. (en) « LibreOffice 5.1.1 released », The Document Foundation Blog, 10 mars 2016.
  66. (en) « LibreOffice 5.1.2 available for download », The Document Foundation Blog, 7 avril 2016.
  67. (en) « LibreOffice 5.1.3 available for download », The Document Foundation Blog, 12 mai 2016.
  68. (fr) « Improving the Toolbars in LibreOffice | Samuel's Blog », The Document Foundation Wiki.
  69. (en) Bug 45904 - move java based api tests to c++, Bugzilla.
  70. (en) Bug 97362 - Convert Java complex tests to Python, Bugzilla.
  71. (en) « Releases », sur The Document Foundation Wiki.
  72. libreoffice-wiki-publisher : http://www.pcworld.com/article/238548/seven_free_libreoffice_extensions_you_should_know_about.html
  73. Natif signifie ici qu'il s'agit du format originel et principal de ce module de LibreOffice.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]