coreboot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
coreboot
Logo
Logo

Plus d'un million de dispositifs utilisent coreboot
Plus d'un million de dispositifs utilisent coreboot

Développeur Ronald G Minnich
Dernière version 4.2 ()[1]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C et AssembleurVoir et modifier les données sur Wikidata
Environnement x86
Type BIOS
Licence Licence libre : GNU GPL
Site web coreboot.org

coreboot (anciennement LinuxBIOS) est un projet de logiciel libre d'amorçage soutenu[2] par la Free Software Foundation. Il vise à remplacer les BIOS propriétaires trouvés dans la plupart des ordinateurs par un système dont la fonction exclusive est de charger un système d'exploitation moderne à 32 ou 64 bits.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le projet Coreboot a été lancé en 1999 au Laboratoire national de Los Alamos (LANL). L'objectif était un BIOS au démarrage rapide, gérant les erreurs de manière intelligente. Le logiciel est distribué sous licence publique générale GNU. Les principaux contributeurs ont été jusqu'à présent le LANL, AMD, coresystems GmbH et Linux Networx, Inc. Les fabricants de cartes mères MSI, Gigabyte et Tyan ont offert leur soutien en distribuant coreboot à côté de leur BIOS standard ou en fournissant les spécifications de certaines cartes mères récentes. Google a aussi soutenu le projet, ainsi que CME Group. Le support de l'architecture ARM dans coreboot provient de Das U-Boot, un autre firmware libre.

Le , un développeur, Alan Carvalho de Assis, a franchi une étape avec l'élaboration d'un BIOS contenant un noyau Linux, un interpréteur de commandes, un serveur graphique, un gestionnaire de fenêtres et un terminal sur une puce de seulement 2 Mo[3].

coreboot équipe notamment les ordinateurs fournis par l'association One Laptop per Child (un portable par enfant).

À l'Intel Developer Forum de Pékin d'avril 2012, Google a présenté des Chromebooks utilisant des processeurs Intel – Netbooks exécutant Chrome OS – sans BIOS propriétaire. Leur version de coreboot initialise le matériel et enclenche le démarrage du système d'exploitation avant que le processeur Sandy Bridge ne démarre, en quelques secondes seulement. Les versions des Chromebook utilisant des SoC ARM, utilisent généralement Das U-Boot lui-même, qui boot en quelques dixièmes de seconde.

Charges utiles[modifier | modifier le code]

La fonction de coreboot est de charger et démarrer une charge utile, c'est-à-dire un logiciel plus élaboré. La charge utile peut être :

Variantes[modifier | modifier le code]

Libreboot est une variante de Coreboot dont le but est de supprimer tout blob propriétaire de la séquence de boot. Cela peut poser certains problèmes avec certains BIOS vidéo qui ne sont toujours pas ou que partiellement libre et qui doivent être initialisés dans cette phase, notamment pour afficher la séquence de boot à l'écran. Cela peut aussi poser des problèmes si le pilote réseau, pouvant être nécessaire dans certains cas spécifiques comme le boot sur un système distant par exemple n'est pas présent.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]