GNU nano

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nano (homonymie).

nano est un éditeur de texte pour les systèmes Unix et dérivés, basé sur la bibliothèque ncurses et publié sous licence GNU GPL. C'est un clone libre de Pico, l'éditeur de texte du logiciel de courrier électronique Pine. GNU nano s'efforce de reproduire les fonctionnalités et la simplicité de l'interface de Pico, mais sans conserver la dépendance forte envers Pine qu'impose Pico.

Historique[modifier | modifier le code]

La première version de nano a été écrite par Chris Allegretta en 1999, et s'appelait TIP (acronyme récursif de TIP Isn't Pico, « TIP n'est pas Pico »). Son ambition était d'écrire un logiciel libre pour remplacer Pico, car ni Pico ni Pine n'étaient distribués sous une licence libre. Le nom a officiellement changé pour nano le 10 janvier 2000, car le nom précédent entrait en conflit avec un autre programme Unix. Le nouveau nom provient du système international d'unités, dans lequel « nano » signifie « 1000 fois plus » que « pico », bien que le rétroacronyme Nano is ANOther editor (« Nano est un autre éditeur ») soit parfois utilisé. En février 2001, nano est officiellement devenu un programme du projet GNU.

Plus récemment, Nano s'est vu ajouter des fonctionnalités faisant défaut à Pico, telle que la coloration syntaxique, la recherche et le remplacement de texte avec des expressions rationnelles, le défilement ligne par ligne ou la possibilité d'éditer plusieurs tampons.

Chris Allegretta avait publiquement remis la maintenance de nano entre les mains de David Lawrence Ramsey le 11 août 2003[1], mais demeurait le principal hacker du projet une décennie plus tard.

Le support de l'UTF-8, l'annulation et la redéfinition des touches sont intégrés dans nano à partir de la version 2.0.

Touches de contrôle[modifier | modifier le code]

Au lieu d'être contrôlé par la souris, nano, tout comme Pico, se contrôle avec les modificateurs, en particulier les touches Ctrl. Par exemple, Ctrl-O enregistre le fichier en cours d'édition et Ctrl-W ouvre le menu de recherche. Nano dispose d'une barre d'état de deux lignes au bas de l'écran, dans laquelle sont listées les raccourcis des commandes disponibles dans le contexte actuel. La commande Ctrl-G permet d'obtenir un écran d'aide, avec une liste plus complète des commandes.

À la différence de Pico, nano utilise les modificateurs Alt pour modifier son comportement. Par exemple, Alt-S active ou désactive le défilement ligne par ligne. Pratiquement toutes les fonctionnalités activables depuis la ligne de commande peuvent être basculées dynamiquement durant l'édition.

Gnu-nano.svg

Notice[modifier | modifier le code]

  • Logiciels prérequis :
    • pour la compilation : ncurses ;
    • pour l’utilisation : gettext (utilisation optimale) ;
  • version stable : 2.3.2 (le 22 mars 2013,
    il y a 12 mois
    [2]
    )

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Chris Allegretta (11-08-2003), « GNU nano 1.3 branch opened in CVS », nano-devel.
  2. (en) Chris Allegretta (22-03-2013), « GNU nano 2.3.2 », info-nano.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]