Calculatrice scientifique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Une calculatrice scientifique est un type de calculatrice électronique possédant diverses possibilités d'applications scientifiques : fonctions trigonométriques usuelles, calcul de logarithmes ou, dans le cas des calculatrices graphiques, la capacité de tracer des graphiques.

HP-35
Une calculatrice scientifique plus récente de Casio. Ce modèle présente un «Natural Display» (affichage naturel) qui ressemble plus à un manuel.

Différence entre calculatrice scientifique et programmable[modifier | modifier le code]

La calculatrice scientifique ne doit pas être confondue avec la calculatrice programmable. Si les fonctions scientifiques peuvent être implémentées dans une calculatrice programmable, cette dernière, par sa capacité à recevoir via son langage de programmation des algorithmes plus ou moins complexes, et susceptibles de mettre en œuvre plusieurs calculs appliqués sur des données, est de la famille des ordinateurs.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , Hewlett-Packard commercialise la HP-35, première calculatrice scientifique de poche, qui utilise la notation polonaise inverse[1].

À la fin des années 1970, l'une des calculatrices scientifiques les plus répandues en France était la TI-30, grâce à son excellent rapport qualité-prix[2]. Cette machine connut d'ailleurs jusqu'au début des années 1990 une multitude de déclinaisons par la suite pour accompagner les tendances du design. Au début des années 1980 Texas Instruments commercialise l'ordinateur TI-99/4A.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Hewlett-Packard lance la HP 35 », sur espace-turing.fr, (consulté le )
  2. Décision no 03-D-45 du Conseil de la concurrence du 25 septembre 2003 relative aux pratiques mises en œuvre dans le secteur des calculatrices à usage scolaire NOR : ECOC0300364S

Articles connexes[modifier | modifier le code]