Binary large object

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le BLOB, pour binary large object, est un type de donnée permettant le stockage de données binaires (le plus souvent des fichiers de type image, son ou vidéo) dans le champ d'une table d'une base de données.

Dans le monde des logiciels libres, le BLOB est un terme péjoratif pour désigner l'inclusion d'un pilote sous forme de fichier objet dans le noyau libre d'un système d'exploitation afin de ne pas divulguer le code source du programme. On retrouve ces blobs dans les systèmes NetBSD, FreeBSD, DragonFly BSD et la plupart des distributions GNU/Linux. En revanche le projet OpenBSD les refuse pour des raisons de maintenance et de sécurité mais aussi pour leur incompatibilité avec le concept des logiciels libres. La Free Software Foundation s'oppose fermement à l'utilisation de ces blobs et promeut une version du noyau Linux qui en est expurgée[1] : Linux-libre.

Ce terme s'est cependant élargi, dans les années 2010, aux nouvelles initiatives libres sur les logiciels propriétaires : ainsi, ce n'est pas seulement le système d'exploitation "libre" qui serait sujet à des intégrations de "blobs" pour un fonctionnement adapté, mais également les initiatives touchant directement au matériel (par exemple, le projet coreboot ou libreboot), ou encore au monde mobile (par exemple, les blobs propriétaires fournis par les industriels dans les téléphones Android, par rapport aux Android qualifiés de libres, tels que CyanogenMod ou LineageOS)[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]