Transfert de fichier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un transfert de fichier est une opération informatique, sur laquelle reposent les services de télécommunications. Elle consiste à acheminer, vers un second ordinateur, un fichier disponible sur un premier ordinateur[1]. Elle permet de rendre le fichier transféré disponible sur la machine distante sans la manipulation d'un support physique, tel que le DVD ou une clé USB.

Description[modifier | modifier le code]

Le transfert de fichier peut se faire de serveur à serveur, de client à serveur, ou de client à client par l'intermédiaire d'un logiciel de messagerie instantanée (par exemple Skype, Windows Messenger, AIM, ICQ ...), ou d'un serveur intermédiaire qui stocke les données temporairement afin de permettre au destinataire de les récupérer sans être en contact direct avec l'émetteur d'origine.

Cette opération se fait via un réseau informatique à l'aide de d'applications adaptées. Certaines d'entre elles utilisent le FTP, qui est un protocole spécifique pour le transfert de fichier, ou encore le SCP ou le SFTP. Elles peuvent emprunter différents réseaux, tels qu'un réseau X.25 ou l'Internet. Sa qualité dépend entre autres de la vitesse, de la disponibilité et de la sécurité du réseau utilisé. Une couche de compression et de chiffrement peuvent être présentes afin respectivement d'accélérer ou sécuriser le transfert des données. Le FTPS par exemple permet d'utiliser le protocole FTP à travers une connexion cryptée par SSL. Le SFTP quant à lui est un protocole totalement différent reposant sur l'utilisation d'une connexion SSH, les serveurs proposant ce type d'accès étant principalement des machines sous Unix / Linux.

Les transactions bancaires sont des exemples de transfert de fichiers très sécurisés sur le réseau X.25. Le partage de vidéo grand public est un exemple de transfert de fichiers peu sécurisé sur l'Internet, puisque le transfert des données s'effectue en général sur une connexion HTTP non chiffrée, au contraire d'une connexion HTTPS bénéficiant d'une couche de chiffrement SSL.

Par courrier électronique[modifier | modifier le code]

Le courrier électronique permet d'échanger des pièces jointes, toutefois leur taille est limitée à quelques mégaoctets. En 2012, parmi 12 fournisseurs d'accès emails, la taille maximum de pièce jointe la plus fréquente (6 fournisseurs) est de 10 Mo[2].

La cause de cette limitation vient du fait que « l’envoi de pièces jointes volumineuses par le biais de la messagerie n’est pas toujours la solution la plus adaptée. »[3] En effet elle est inappropriée techniquement au transfert de fichiers de grande taille.

Pour pallier ces limites, des sites de transfert de fichiers temporaires ont émergé sur la toile. Ils permettent de partager plusieurs Go de données à la fois. En contrepartie, vos fichiers ne resteront disponibles que quelques jours/semaines avant d'être supprimés.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]