Booléen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Un booléen, en logique et en programmation informatique, est un type de variable à deux états. Les variables de ce type sont ainsi soit à l'état vrai soit à l'état faux (en anglais, true et false). Le booléen est nommé ainsi d'après le mathématicien, logicien et philosophe britannique George Boole, fondateur de l'algèbre de Boole.

Généralement, les conditions sont de type booléen, car elles nécessitent une réponse binaire du type oui ou non.

Exemple :
  • bouton enfoncé : une condition booléenne
  • lumière allumée : une variable booléenne

Si bouton enfoncé
alors lumière allumée = vrai
sinon lumière allumée = faux

Certains langages utilisent les nombres pour représenter des booléens : par exemple, 0 est faux en C et toute autre valeur est vraie. La convention n’est pas la même d’un langage à l’autre ; ainsi, 0 est le seul entier vrai en shell, tous les autres étant faux. D’autres langages utilisent des mots-clés, souvent les mots anglais true et false.

Il est possible d’utiliser un unique bit en mémoire pour stocker une valeur booléenne, mais à moins d’une contrainte en mémoire, l’utilisation de mots est plus simple.

Généralités[modifier | modifier le code]

Dans les langages de programmations avec des types booléens comme Pascal ou Java, les opérateurs de comparaisons sont souvent conçus pour renvoyer un booléen.

Les conditions et boucles peuvent également être définies pour vérifier une expression booléenne. Les langages qui n'ont pas de type booléen les représentent d'autres façons. 0 peut représenter faux et 1 vrai. Où encore 0 peut représenter faux et toute autre valeur représente vrai. La plupart des langages de programmation, même ceux qui n'ont pas de type booléen explicite, supportent des opérations algébrique booléennes telles que la conjonction (AND, &, *), la disjonction (OR, |, +), l'équivalence (EQ, =, ==), le ou exclusif/non-équivalence (XOR, NEQ,^,!=), et la négation (NOT,~,!).

Simuler un type booléen[modifier | modifier le code]

Dans des langages qui n'ont pas de type booléen, il est possible d'en simuler un.

Exemple en C[modifier | modifier le code]

typedef enum boolean {false,true} bool;

Voir aussi[modifier | modifier le code]