GNU Affero General Public License

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
GNU Affero General Public License
Dernière version (en) Version 3
Approuvée par l'OSI Oui
Compatible GPL Oui, entre les versions 3 des deux licences, mais elle n'est pas techniquement[1] compatible[2]
Identifiant(s) SPDX AGPL-3.0
Logo de la GNU Affero General Public License, version 3.

GNU Affero General Public License, abrégée AGPL, est une licence libre copyleft, ayant pour but d'obliger les services accessibles par le réseau de publier leur code source.

Basée sur la licence GPL, elle répond à un besoin du projet Affero, qui souhaite que tout opérateur d'un service Web utilisant leur logiciel et l'améliorant publie ces modifications.

Historique[modifier | modifier le code]

La licence est écrite par Affero pour autoriser les droits garantis par la GPL à couvrir les interactions avec des produits à travers un réseau comme Internet, ce que la GPL ne fait pas[3]. Affero Inc.[4] est une société fondée en 2001, qui gère un site Web destiné à permettre la présentation, l'évaluation et le financement de projets à but non lucratif[5].

La première version de cette licence n'était pas compatible avec la GPL. La version 2 est en revanche compatible avec la version 3 de la GPL[2].

Le 19 novembre 2007, la Free Software Foundation a publié la version 3 de la licence AGPL.

Utilisateurs[modifier | modifier le code]

Outre le projet Affero, cette licence est utilisée par diverses applications purement Web comme ownCloud, CiviCRM, Diaspora, mongoDB. D'autres logiciels ont modifié leur licence pour devenir AGPL, comme OTRS ou POV-Ray.

Certains sites Web adoptent également cette licence pour publier leur code applicatif, tel le site grenouille.com en 2007[6] ou Launchpad en 2009[7].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. dans le sens on ne peut pas utiliser un code publié sous GPL sous les termes de l'AGPL et réciproquement
  2. a et b (en) Liste des licences sur le site de la Free Software Foundation
  3. la GPL oblige le distributeur d'un logiciel libre a en fournir les sources, un serveur lancé sur une machine n'est pas une distribution, alors que l'AGPL prend en compte ce cas.
  4. http://www.affero.org
  5. http://www.gnu.org/press/2002-03-19-Affero.fr.html
  6. Julien, « Grenouille.com passe sous AGPLv3 », sur LinuxFr,
  7. Ryan Paul, « Canonical's Launchpad now open source and ready for takeoff », sur Ars Technica, (consulté en 20 novembre 2016pov-ray)