Linux-libre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un logiciel libre
Cet article est une ébauche concernant un logiciel libre.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

GNU Linux-libre
Logo

Image illustrative de l'article Linux-libre

Développeur Projet GNU
Première version [1]
Dernière version 4.8.1-gnu ()[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Écrit en C, Assembleur
Environnement Type UNIX
Type Noyau
Licence GNU GPL 2
Site web www.fsfla.org/svnwiki/selibre/linux-libre/

GNU Linux-libre (Linux-libre avant son rattachement au projet GNU) est un fork du noyau Linux visant au retrait de tous les modules chargés dans la version originelle sans le code source[n 1], avec du code impénétrable ou sous licence propriétaire. Ses versions sont réalisées et maintenues à partir de la branche stable.

Lux, mascotte alternative dessinée par Guillaume Pasquet basée sur Tux[3]

Historique[modifier | modifier le code]

L'origine du projet remonte à 2005 au sein d'une communauté sud-américaine déjà très active avec les projets Ututo, BLAG ou ceux de la Fondation pour le logiciel libre Amérique latine (Free Software Foundation Latin America). Le projet est né de cette volonté de rester libre et de refuser tout compromis éthique[4]. Linux-libre est officiellement lancé par Alexandre Oliva en 2008 sous l'égide de la Fondation pour le logiciel libre Amérique latine, puis devient un paquet GNU en mars 2012[5].

Communautés[modifier | modifier le code]

L'intérêt pour le projet se traduit en 2010 par la création du groupe LibreKernel sur la plate-forme communautaire LibrePlanet. En France, l'association Free Software Corsica[6] se distingue par la maintenance d'une version linux-libre pour Debian.

Le projet est également soutenu par la Free Software Foundation dans sa volonté de promouvoir les distributions GNU/Linux totalement libres. Linux-libre apparait dès lors comme une brique essentielle[7]. Plusieurs distributions ont ainsi adopté ce noyau, parmi lesquelles BLAG Linux and GNU, Dragora, Dynebolic, gNewSense, Musix GNU+Linux, Parabola, Ututo et Trisquel[8]. La distribution Kongoni (en) fut à l'origine également citée pour avoir distribué ce noyau, tout au moins durant quelques mois, peu avant que le créateur du projet Kongoni ait abandonné son projet et ne soit remplacé.

Disponibilité[modifier | modifier le code]

Le code source et les paquets pré-compilés du noyau Linux dans lesquels sont enlevés les BLOB sont disponibles directement à partir des distributions GNU/Linux qui utilisent les scripts de Linux-libre. Freed-ora est un sous-projet qui prépare et maintiens les paquets RPM pour Fedora qui sont basés sur les paquets du noyau de Fedora[9]. Il y a également des paquets pré-compilés pour Debian[10] et ses distributions dérivées tels Ubuntu[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. on emploie en anglais le terme binary blob (en).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Index of /pub/linux-libre », sur linux-libre.fsfla.org,‎ (consulté le 7 août 2012).
  2. https://directory.fsf.org/wiki/Linux-libre
  3. « Projet GNU Linux-libre », sur Free Software Foundation Latin America (consulté le 22 octobre 2016)
  4. (en) « Linux-libre: Creating a free kernel package  », sur Free Software Foundation,‎ (consulté le 21 mars 2012).
  5. (en) Alexandre Oliva (19-03-2012), « GNU Linux-libre 3.3-gnu is now available », info-gnu.
  6. Libre-Kernel
  7. (en) Soutien implicite de la FSF..
  8. (en) « Free GNU/Linux distributions », sur gnu.org,‎ (consulté le 21 mars 2012)
  9. (en) « Freed-ora », sur Free Software Foundation Latin America (consulté le 11 octobre 2016)
  10. (en) Robert Millan, « Linux-libre for Debian Lenny »,‎ (consulté le 12 mai 2009) : « This is to announce that Debian packages of Linux-libre [...] are now available for Lenny users who want to use them [...] »
  11. (en) Gündüz Ali, « Uncle Gnufs' World Famous Home Baked Free Kernel Shoppe », aligunduz.org (consulté en december 6 2011)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]