Motif (bibliothèque graphique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Copie d'écran de plan, une application calendrier utilisant la bibliothèque graphique Motif. L'aspect ciselé de Motif est clairement visible.

En informatique, Motif (également MOTIF) est le nom d'une bibliothèque logicielle permettant de construire des interfaces graphiques avec le protocole X Window System, sur les systèmes UNIX et/ou POSIX. Motif a été créée par l'Open Software Foundation (d'où l'ancien nom « OSF/Motif ») sous la direction de Roger Gourd de Digital Equipment Corporation. Elle a fait son apparition en 1989, lorsque les stations UNIX ont commencé à se développer, comme concurrente de l'environnement OpenLook.

Motif est également un standard industriel, connu sous le nom IEEE 1295 (dont le titre est plus exactement « Motif API » afin de lever toute ambiguïté). En 1996, l'Open Group est devenu propriétaire de Motif, et en 1998 a publié la Single UNIX Specification version 2, dont la version UNIX Workstation 98 faisait de Motif et du Common Desktop Environment le bureau graphique standard des stations de travail Unix. Elle était et est toujours utilisée comme brique de base pour Common Desktop Environment, XEmacs, NEdit et DDD (data display debugger). La version 2.1 de Motif supporte Unicode, ce qui lui a permis d'être largement utilisée dans différents environnements multi-lingues.

Motif s'est distinguée en donnant aux différents éléments de l'interface (menus, boutons, barre de défilement, boîtes de texte, etc.) un aspect carré, ciselé et donnant une impression de relief. Cet aspect avait alors le vent en poupe, Microsoft l'ayant ajouté à Windows 3.0 ; Microsoft et MOTIF sur UNIX étaient alors perçus comme des concurrents possibles sur les PC Intel.

La plupart des interfaces récentes sont développées avec GTK+ ou Qt plutôt qu'avec Motif (un indice flagrant est que Sun Microsystems, principal utilisateur de Motif, a déclaré passer à GTK+ et GNOME) essentiellement parce que ces bibliothèques étaient Open source[1]. En effet, dans les années 1990-2000, l'OSF puis l'Open Group ne permettant pas sa diffusion gratuite, Motif n'était pas incluse dans les systèmes d'exploitation dits libres. Toutefois, Motif reste utilisé pour des raisons de compatibilité ascendante, là où les tâches des systèmes sont critiques, en particulier dans l'industrie aérospatiale.

L'Open Group avait annoncé son intention de passer à une licence plus ouverte que l'Open Group Public Licence, mais le projet LessTif a implémenté en 2001 l'API Motif 1.2 sous licence GPL[1]. LessTif était diffusé avec les distributions Linux.

Il existait quelques autres implémentations de l'API Motif. Motif est la toute première. Il y avait aussi Open Motif, qui était une version de « Motif » originale, mais publiée sous une licence aux termes moins contraignants, permettant en particulier son utilisation gratuite avec Linux. Depuis la version 2.3.4 du , Open Motif a été renommée Motif et est disponible sous une licence LGPL.

Les premières versions de l'environnement graphique GeoWorks étaient basées sur une implémentation de Motif.

Versions de Motif[modifier | modifier le code]

Version Année version de X Window System Caractéristiques
1.0 1989 X11R3 Version initiale.
1.1 1991 X11R4 Corrections de 80 erreurs de la version 1.0
1.2 1993 X11R5 Introduit le glisser/déposer et les menus détachables (tear-off).

Entièrement écrit en C ANSI

2.0 1994 X11R6 Introduit les widgets Notebook, ComboBox et Spin Box.

RenderTables pour contrôler les polices de caractères,

la couleur et les tabulations.

Internationalisation.

2.1 1997 X11R6 Corrige certains bugs de la version 2.0. En particulier, élimination

des widgets CSText (Compound Strings Text).

2.2 2002 X11R6 Introduit les widgets XmButtonBox, XmColorSelector, XmColumn, XmDataField, XmExt18List, XmFontSelector, XmIconBox, XmIconButton, XmTabStack, XmTree.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b D'après Chris Tyler, X Power Tools, O'Reilly, , 254 p. (ISBN 978-0-596-10195-4 et 0-596-10195-3, lire en ligne), « 1.8 Toolkits and Desktops Environments », p. 10.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]