Alimentation électrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alimentation (homonymie).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2013).

Si vous disposez d'ouvrages ou d'articles de référence ou si vous connaissez des sites web de qualité traitant du thème abordé ici, merci de compléter l'article en donnant les références utiles à sa vérifiabilité et en les liant à la section « Notes et références » (modifier l'article, comment ajouter mes sources ?).

Le terme d'alimentation électrique désigne un ensemble de systèmes capables de fournir de l'électricité aux industries, appareils électriques fonctionnant avec cette énergie. Plus spécifiquement, l'alimentation électrique est l'ensemble des équipements électriques qui assure le transfert du courant électrique d'un réseau électrique pour le fournir, sous les paramètres appropriés (puissance, tension) de façon stable et constante à un ou plusieurs consommateurs et ce dans des conditions de sécurité généralement réglementées.

Types d’alimentation[modifier | modifier le code]

Alimentation des appareils domestiques, électroménagers, de laboratoire[modifier | modifier le code]

Alimentation intégrée[modifier | modifier le code]

Alimentation de PC.
Alimentations basse tension externes

Dans la plupart des appareils domestiques, électroménagers et de bureau, certains circuits nécessitent une électricité avec des caractéristiques différentes, de celle distribuée à partir des compteurs électriques individuels.

À l'entrée des appareils (en amont ou intégré à l'alimentation), on trouve un filtre destiné à supprimer les parasites entrants, mais aussi et surtout ceux générés par l'alimentation elle-même ainsi que ceux engendré par l'appareil, qui pourraient perturber le réseau.

On peut distinguer deux types principaux d'alimentations selon la puissance qu'elles ont à fournir :

  • Celles qui ne servent qu'à alimenter une petite partie de l'appareil comme dans la majorité des appareils électroménagers un minimum sophistiqués, peuvent se décomposer en deux parties électriques distinctes :
    • Le circuit de commande : qui sert d'interface avec l'homme est en très basse tension et nécessite que l'alimentation transforme le 230 V en une tension (inférieure à 50 V, généralement 12 V) compatible avec le circuit de commande ;
    • Le circuit de puissance : qui transforme la tension du secteur à travers un organe de commutation piloté par le circuit de commande et qui génère les différentes tensions nécessaires ;
  • Celles par lesquelles transitent toute l'électricité consommée par l'appareil, genre alimentation d'ordinateur personnel, qui fournissent souvent plusieurs tensions continues affectées à des circuits électriques différents[1].

Alimentation séparée[modifier | modifier le code]

Alimentation de laboratoire

Les avancées technologiques favorisant une consommation de plus en plus réduite des appareils, les petits appareils domestiques et de bureaux : récepteur radio, téléphone, lampe de bureau, imprimante, sont alimentés pour des raisons de sécurité et, parfois d'esthétique, en très basse tension à l'aide d'un bloc d'alimentation externe. Cette solution permet d'avoir de nombreuses alimentation externes, avec tous les standards de tensions, de fréquences et de brochage sans avoir a modifier l'appareil; de plus ces différents blocs sont souvent utilisables sur d'autres appareils. Par contre du fait du manque de standardisation il est rare que les blocs d’alimentation de deux constructeurs soient compatibles.

Fréquemment ce bloc n'est qu'un simple transformateur abaisseur de tension, associé à un redresseur délivrant une tension continue. Parfois un régulateur de tension complète ces alimentations et, de plus en plus souvent, ce sont des alimentation à découpage.

Alimentation de laboratoire[modifier | modifier le code]

Dans un atelier ou un laboratoire, une alimentation de précision, sert à effectuer des mesures, des tests, des dépannages. Ces alimentations de laboratoire transforment, redressent et régulent les tensions ainsi que les courants de sorties, de sorte que l'on puisse effectuer des mesures sans détériorer les éléments à tester, que ce soient des composants, des circuits, ou des sous-ensembles complets.

Alimentation redondante[modifier | modifier le code]

Alimentation des installations industrielles[modifier | modifier le code]

Systèmes de protection[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Définition de l'alimentation életrique, sur lesdefinitions.fr du 15 janvier 20111, consulté le 20 août 2016.

Articles connexes[modifier | modifier le code]