Le projet « Comédies musicales » est lié à ce portail

Portail:Comédies musicales

Une page de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nuvola musical.png Portail des
« Une comédie musicale, c'est le cinéma qui raconte la danse et toute la richesse qu'il peut lui apporter. » Blanca Li

1 962 articles sont actuellement liés au portail.

Section de Wikipédia dédiée
aux comédies musicales au théâtre et aux films musicaux au cinéma.

modifier ]

Lumière sur...

La Boîte à musique est le 10e long-métrage d’animation et le 8e « Classique d’animation » des studios Disney. Sorti en 1946, ce film est une compilation de dix courts métrages musicaux, chantés par des artistes de l’époque. C’est la troisième compilation de courts métrages d’animation produite par le studio durant les années 1940, après Saludos Amigos en 1942 et Les Trois Caballeros en 1944.

Alors que les deux compilations précédents sont des mélanges d’animation et de prise de vue réelles basés sur le thème du voyage en Amérique du Sud, La Boîte à Musique reprend le principe de Fantasia (1940) : une exploration musicale et graphique à travers des séquences réalisées uniquement en animation. Cependant, à la différence de Fantasia, les compositions musicales sont plus variées, comprenant, outre de la musique classique, de la musique populaire avec notamment du jazz et du swing. Par ailleurs, les séquences mettent en scène des histoires plus fortement liées à la culture américaine que Fantasia, exception faite du conte russe Pierre et le Loup.

L’accueil du film est assez mitigé. Cette troisième compilation renforce la dissociation entre les premiers longs métrages, considérés par beaucoup comme des chefs-d’œuvre, et une période artistiquement moins glorieuse pour le studio, qui s’achèvera avec la sortie, en 1950, de Cendrillon.

Autres articles sélectionnés par le portail Comédies musicales

modifier ]

Sélection d'articles

Nouveautés

Articles principaux

Articles à créer ou à compléter

Pour participer au projet Nuvola musical.png Comédies musicales
cliquez ici.


modifier ]

La comédie ou le film musical du mois

modifier ]

Le saviez-vous ?

  • Après la profusion de films musicaux au début des années trente, le public avait été tellement lassé du genre que les cinémas affichaient « Ceci n’est pas une comédie musicale » pour espérer faire des entrées.[1]
  • Selon des journalistes d'Hollywood, la seule actrice qui ne soit pas tombée amoureuse de Maurice Chevalier est Shirley Temple.
  • La société de production Universal Pictures fut sauvée de la faillite grâce à une comédie musicale à petit budget, Trois jeunes filles à la page (Three smarts girls). Deanna Durbin l'interprète du film que la Metro-Goldwyn-Mayer avait découverte dans un court-métrage avec Judy Garland, Every Sunday, laissa échapper la jeune chanteuse au profit de Joe Pasternak alors producteur à Universal. Le film qui coûta 326 000 dollars rapportera 1 635 800 dollars aux États-Unis, un succès qui se confirmera avec les films suivant de Deanna Durbin.
  • Rita Hayworth dès l’âge de 13 ans commença à danser dans des night-clubs à Hollywood avec son père comme partenaire. Curieusement ses talents de danseuse ne commenceront à être exploités qu’à son 25e film, Musique dans mon cœur, son premier film musical.
  • La bande-annonce du film La Belle de Moscou affirme que Cyd Charisse a les plus belles jambes d'Amérique.
  1. Le Cinéma Grande histoire illustrée du 7e art. Volume 3. Éditions Atlas, p. 621.